• Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››

Perpignan sur la corde raide

usap usap

USAPiste impliqué
Inscrit
31 Août 2012
Messages
661
Réactions
0
Source : Midol du 03/09/2012


A Perpignan, on a entamé une politique de réduction de coût à tous les étages. Elle concerne aussi bien les joueurs professionnels (baisse de la masse salariale de l'ordre de 9%) que l'ensemble des autres salariés du club. Il faut dire que les résultats financiers de la saison passée n'ont pas été florissants. Pêle-mêle : 35% de baisse du chiffre d'affaires des boutiques; 10% en moins d'entrées payantes; litige financier en cours avec Jacques Delmas; sponsoring en berne. Tout ceci a abouti à présenter un déficit comptable au 30 Juin 2012 de plus d'un million d'euros. Afin de ne pas se faire taper sur les doigts par la DNACG, l'équipe du président Paul Goze a procédé à une augmentation de capital et a présenté un budget prévisionnel en nette baisse. "Nous avons été victime de la conjoncture économique, aggravée par des résultats sportifs moyens. Il nous fallait sortir de cette spirale dangereuse." Des économies mais aussi une tentative de délocalisation à Barcelone. Le 15 Septembre, au stade Olympique, l'USAP défiera Toulouse. Pour le moment, ce choc au sommet ne soulève pas les foules. Un peu plus de 10 000 billets ont trouvé preneur. "L'objectif est d'arriver à 25-28 000 entrées", précise Paul Goze pour une capacité maximale de de 55 000. "Les résultats sportifs sont intimement liés à notre économie." Perpignan joue cette année son avenir à court et moyen terme dans le Top 14. Restera-t-il une place forte ? P.-L.G. (fin de l'article).



Malheureusement, cet article est une photo instantanée de la situation critique que vit le club. Bien sûr, on trouvera toujours Océan and co, pour nous dire que le Midol ment (tout comme l'Indep d'ailleurs), que les augmentations de capital ne servent pas à combler les déficits, que les chiffres sont faux, que la Brasserie n'appartient pas à l'Usap et gagne de l'argent, que Goze est le meilleur, etc...
Mais les chiffres sont là, le bâteau coule, et certains d'entre nous ferment les yeux sur ce qui va arriver, et c'est pas le match à Barcelone qui va arranger tout cela, au contraire...
 
Dernière édition par un modérateur:

usapmesquemai

Passe du temps sur le forum
Inscrit
31 Juillet 2012
Messages
4 726
Réactions
521
Source : Midol du 03/09/2012


A Perpignan, on a entamé une politique de réduction de coût à tous les étages. Elle concerne aussi bien les joueurs professionnels (baisse de la masse salariale de l'ordre de 9%) que l'ensemble des autres salariés du club. Il faut dire que les résultats financiers de la saison passée n'ont pas été florissants. Pêle-mêle : 35% de baisse du chiffre d'affaires des boutiques; 10% en moins d'entrées payantes; litige financier en cours avec Jacques Delmas; sponsoring en berne. Tout ceci a abouti à présenter un déficit comptable au 30 Juin 2012 de plus d'un million d'euros. Afin de ne pas se faire taper sur les doigts par la DNACG, l'équipe du président Paul Goze a procédé à une augmentation de capital et a présenté un budget prévisionnel en nette baisse. "Nous avons été victime de la conjoncture économique, aggravée par des résultats sportifs moyens. Il nous fallait sortir de cette spirale dangereuse." Des économies mais aussi une tentative de délocalisation à Barcelone. Le 15 Septembre, au stade Olympique, l'USAP défiera Toulouse. Pour le moment, ce choc au sommet ne soulève pas les foules. Un peu plus de 10 000 billets ont trouvé preneur. "L'objectif est d'arriver à 25-28 000 entrées", précise Paul Goze pour une capacité maximale de de 55 000. "Les résultats sportifs sont intimement liés à notre économie." Perpignan joue cette année son avenir à court et moyen terme dans le Top 14. Restera-t-il une place forte ? P.-L.G. (fin de l'article).



Malheureusement, cet article est une photo instantanée de la situation critique que vit le club. Bien sûr, on trouvera toujours Océan and co, pour nous dire que le Midol ment (tout comme l'Indep d'ailleurs), que les augmentations de capital ne servent pas à combler les déficits, que les chiffres sont faux, que la Brasserie n'appartient pas à l'Usap et gagne de l'argent, que Goze est le meilleur, etc...
Mais les chiffres sont là, le bâteau coule, et certains d'entre nous ferment les yeux sur ce qui va arriver, et c'est pas le match à Barcelone qui va arranger tout cela, au contraire...

10% d'entrées en moins avec un seul match à AG (stade plein) ???? Je souhaite que tu te trompes, que l'on puisse recruter un joker en 3 et que la mayonnaise prenne... Ca fait bcp de conditions. Mais c'est comme ça...
 

Océan

Titan du forum
Inscrit
25 Juillet 2012
Messages
12 912
Réactions
6 898
Source : Midol du 03/09/2012


A Perpignan, on a entamé une politique de réduction de coût à tous les étages. Elle concerne aussi bien les joueurs professionnels (baisse de la masse salariale de l'ordre de 9%) que l'ensemble des autres salariés du club. Il faut dire que les résultats financiers de la saison passée n'ont pas été florissants. Pêle-mêle : 35% de baisse du chiffre d'affaires des boutiques; 10% en moins d'entrées payantes; litige financier en cours avec Jacques Delmas; sponsoring en berne. Tout ceci a abouti à présenter un déficit comptable au 30 Juin 2012 de plus d'un million d'euros. Afin de ne pas se faire taper sur les doigts par la DNACG, l'équipe du président Paul Goze a procédé à une augmentation de capital et a présenté un budget prévisionnel en nette baisse. "Nous avons été victime de la conjoncture économique, aggravée par des résultats sportifs moyens. Il nous fallait sortir de cette spirale dangereuse." Des économies mais aussi une tentative de délocalisation à Barcelone. Le 15 Septembre, au stade Olympique, l'USAP défiera Toulouse. Pour le moment, ce choc au sommet ne soulève pas les foules. Un peu plus de 10 000 billets ont trouvé preneur. "L'objectif est d'arriver à 25-28 000 entrées", précise Paul Goze pour une capacité maximale de de 55 000. "Les résultats sportifs sont intimement liés à notre économie." Perpignan joue cette année son avenir à court et moyen terme dans le Top 14. Restera-t-il une place forte ? P.-L.G. (fin de l'article).



Malheureusement, cet article est une photo instantanée de la situation critique que vit le club. Bien sûr, on trouvera toujours Océan and co, pour nous dire que le Midol ment (tout comme l'Indep d'ailleurs), que les augmentations de capital ne servent pas à combler les déficits, que les chiffres sont faux, que la Brasserie n'appartient pas à l'Usap et gagne de l'argent, que Goze est le meilleur, etc...
Mais les chiffres sont là, le bâteau coule, et certains d'entre nous ferment les yeux sur ce qui va arriver, et c'est pas le match à Barcelone qui va arranger tout cela, au contraire...
Écoutes, vas voir un comptable et fais toi expliquer ce qu'est un capital, ce qu'est un déficit et demandes lui si on peut gommer un déficit avec juste une augmentation de capital. Après, on en reparle.
Et pourquoi tu ne cites pas l'article complet du midol, ou au moins le titre de la page ?
7 clubs seraient en déficit (pourtant Goze n'est président que de l'USAP) et le club le plus profitable est l'UBB...qui a pourtant un budget bien inférieur à l'USAP !
 

magicien.net

USAPiste convaincu
Inscrit
26 Juillet 2012
Messages
309
Réactions
0
Et en plus : On ne sait pas si les 10000 billets dont ils parlent sont des entrées payantes ou non. Le club visait un minimum de 15000 entrées payantes (sans compter les abonnés donc) pour être rentable. Et 35000 personnes en tribune serait très bien pour eux.
La capacité maximale n'est pas 55000 mais dans les 40000.
 

Océan

Titan du forum
Inscrit
25 Juillet 2012
Messages
12 912
Réactions
6 898
Source : Midol du 03/09/2012


A Perpignan, on a entamé une politique de réduction de coût à tous les étages. Elle concerne aussi bien les joueurs professionnels (baisse de la masse salariale de l'ordre de 9%) que l'ensemble des autres salariés du club. Il faut dire que les résultats financiers de la saison passée n'ont pas été florissants. Pêle-mêle : 35% de baisse du chiffre d'affaires des boutiques; 10% en moins d'entrées payantes; litige financier en cours avec Jacques Delmas; sponsoring en berne. Tout ceci a abouti à présenter un déficit comptable au 30 Juin 2012 de plus d'un million d'euros. Afin de ne pas se faire taper sur les doigts par la DNACG, l'équipe du président Paul Goze a procédé à une augmentation de capital et a présenté un budget prévisionnel en nette baisse. "Nous avons été victime de la conjoncture économique, aggravée par des résultats sportifs moyens. Il nous fallait sortir de cette spirale dangereuse." Des économies mais aussi une tentative de délocalisation à Barcelone. Le 15 Septembre, au stade Olympique, l'USAP défiera Toulouse. Pour le moment, ce choc au sommet ne soulève pas les foules. Un peu plus de 10 000 billets ont trouvé preneur. "L'objectif est d'arriver à 25-28 000 entrées", précise Paul Goze pour une capacité maximale de de 55 000. "Les résultats sportifs sont intimement liés à notre économie." Perpignan joue cette année son avenir à court et moyen terme dans le Top 14. Restera-t-il une place forte ? P.-L.G. (fin de l'article).



Malheureusement, cet article est une photo instantanée de la situation critique que vit le club. Bien sûr, on trouvera toujours Océan and co, pour nous dire que le Midol ment (tout comme l'Indep d'ailleurs), que les augmentations de capital ne servent pas à combler les déficits, que les chiffres sont faux, que la Brasserie n'appartient pas à l'Usap et gagne de l'argent, que Goze est le meilleur, etc...
Mais les chiffres sont là, le bâteau coule, et certains d'entre nous ferment les yeux sur ce qui va arriver, et c'est pas le match à Barcelone qui va arranger tout cela, au contraire...
Écoutes, vas voir un comptable et fais toi expliquer ce qu'est un capital, ce qu'est un déficit et demandes lui si on peut gommer un déficit avec juste une augmentation de capital. Après, on en reparle.
Et pourquoi tu ne cites pas l'article complet du midol, ou au moins le titre de la page ?
7 clubs seraient en déficit (pourtant Goze n'est président que de l'USAP) et le club le plus profitable est l'UBB...qui a pourtant un budget bien inférieur à l'USAP !

PS, je ne dis pas que le midol ment, ni que Goze est le meilleur, ni que la brasserie gagne de l'argent ! Par contre je dis que toi tu mens, au minimum par omission.
 

pouett

Passe du temps sur le forum
Inscrit
30 Juillet 2012
Messages
3 333
Réactions
137
je sais pas si tu es au courant mais en ce moment il y a un phénomène qui s’appel "la crise" :D

/kiss
 

Gef

Passe du temps sur le forum
Inscrit
25 Juillet 2012
Messages
3 360
Réactions
1 409
[MENTION=347]usapmesquemai[/MENTION] les 10%, c'est pour la saison dernière; je ne serais par surpris que le prochain match à AG fasse également le plein après la prestation de samedi.
Quand à cet article, ce qui est sûr c'est que son auteur doit souhaiter du fond du coeur que l'USAP ne reste pas une place forte. Pas étonnant quand on sait que l'USAP a tendance à jouer des mauvais tour au ST quand elle participe aux phases finales. Mais qu'importe les chiffres, avec cette présidence et ces dirigeants ou avec d'autres, l'USAP continuera d'exister et de jouer des tours aux grosses cylindrées du top 14. On ne peut pas s'en empêcher, c'est dans nos gènes.
 

ch'ti66

Passe du temps sur le forum
Inscrit
26 Juillet 2012
Messages
2 105
Réactions
75
Puisses tu avoir raison!!! il faudrait que le président nous explique tout ça sur l'émission d'aujourd'hui ...
 
Haut Bas