• Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››

Trois mois sans Sarkozy

robert marty

USAPiste impliqué
MEMBRE PREMIUM
Inscrit
26 Juillet 2012
Messages
726
Réactions
18
Ville
canet en roussillon
La presque totalité des commentateurs a fait de l’antisarkozysme l’alpha et l’oméga de l’explication du succès de François Hollande, accordant à ce dernier assez peu de mérites personnels sinon d’avoir su utiliser habilement ce ressort. Il n’y aurait pas eu la moindre « appétence » pour la gauche et son chef de file, ce qui s’explique aisément par le réalisme qu’elle a dû afficher en rupture avec sa traditionnelle promesse. Mon propos n’est pas de discuter le bien fondé de ce choix gagnant mais de m’interroger sur le lien entre la nature profonde de l’antisarkozysme et cette révolution culturelle réussie par la gauche. En effet c’est seulement aujourd’hui, trois mois après la sortie de Sarkozy de la scène politique et de nos esprits (presque) qu’il est possible d’amorcer cette recherche sans être aveuglé par la passion. En termes plus théoriques je me propose de dégager les grands traits d’une phénoménologie du sarkozysme c’est-à-dire de ses modes d’être fondamentaux afin d’évaluer ce que fut son impact sur les esprits et sur les pratiques.

16.jpg


on peut lire la suite ici :

http://robertmarty.unblog.fr/2012/08/05/trois-mois-sans-sarkozy/
 

Carto

Dieu du forum
MEMBRE PREMIUM
Inscrit
25 Juillet 2012
Messages
32 977
Réactions
4 553
Ville
x
La presque totalité des commentateurs a fait de l’antisarkozysme l’alpha et l’oméga de l’explication du succès de François Hollande, accordant à ce dernier assez peu de mérites personnels sinon d’avoir su utiliser habilement ce ressort. Il n’y aurait pas eu la moindre « appétence » pour la gauche et son chef de file, ce qui s’explique aisément par le réalisme qu’elle a dû afficher en rupture avec sa traditionnelle promesse. Mon propos n’est pas de discuter le bien fondé de ce choix gagnant mais de m’interroger sur le lien entre la nature profonde de l’antisarkozysme et cette révolution culturelle réussie par la gauche. En effet c’est seulement aujourd’hui, trois mois après la sortie de Sarkozy de la scène politique et de nos esprits (presque) qu’il est possible d’amorcer cette recherche sans être aveuglé par la passion. En termes plus théoriques je me propose de dégager les grands traits d’une phénoménologie du sarkozysme c’est-à-dire de ses modes d’être fondamentaux afin d’évaluer ce que fut son impact sur les esprits et sur les pratiques.

16.jpg


on peut lire la suite ici :

http://robertmarty.unblog.fr/2012/08/05/trois-mois-sans-sarkozy/
merci Robert .
 

cap de xai 66

Super Modérateur
Inscrit
24 Juillet 2012
Messages
3 510
Réactions
20
Pendant, après : il faut arrêter la fixette, je pense : il est battu, point, au revoir...
 

Muntanya Regalada

Passe du temps sur le forum
Inscrit
27 Juillet 2012
Messages
2 328
Réactions
1 132
Se souvenir, observer l'évolution de ce qui nous entoure, avoir un regard critique, être curieux...
Voilà bien des qualités qui témoignent d'une certaine jeunesse d'esprit.anecat
 
Inscrit
1 Août 2012
Messages
85
Réactions
0
La presque totalité des commentateurs a fait de l’antisarkozysme l’alpha et l’oméga de l’explication du succès de François Hollande, accordant à ce dernier assez peu de mérites personnels sinon d’avoir su utiliser habilement ce ressort. Il n’y aurait pas eu la moindre « appétence » pour la gauche et son chef de file, ce qui s’explique aisément par le réalisme qu’elle a dû afficher en rupture avec sa traditionnelle promesse. Mon propos n’est pas de discuter le bien fondé de ce choix gagnant mais de m’interroger sur le lien entre la nature profonde de l’antisarkozysme et cette révolution culturelle réussie par la gauche. En effet c’est seulement aujourd’hui, trois mois après la sortie de Sarkozy de la scène politique et de nos esprits (presque) qu’il est possible d’amorcer cette recherche sans être aveuglé par la passion. En termes plus théoriques je me propose de dégager les grands traits d’une phénoménologie du sarkozysme c’est-à-dire de ses modes d’être fondamentaux afin d’évaluer ce que fut son impact sur les esprits et sur les pratiques.

16.jpg



on peut lire la suite ici :

http://robertmarty.unblog.fr/2012/08/05/trois-mois-sans-sarkozy/


Il est en forme le bougre ! anecatanecatanecat



@+
 

LE CIEL ET BLANC

Pottoka Apprivoisé
Inscrit
31 Juillet 2012
Messages
906
Réactions
3
Attention Robert, 3 mois sans Sarkozy et les Roms qui ne voient toujours pas l'ombre du changement ! :cartonj:
Il ne faudrait pas que tu te sentes pousser des plumes de ramier ! mrgreensmilelangue
 

tots

USAPiste sérieux
Inscrit
4 Août 2012
Messages
1 744
Réactions
1 488
C'est comme un phénoméne de mode ,ça revient .....et ça s'en va ...Coucouroucoucou la paloma blanca...:262944::391581:
 
Haut Bas