• Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››

Top 14 - 28 points inscrits en 20 minutes : l'USAP fait preuve de caractère sur la pelouse du Stade Toulousain en Top 14 - Lindependant.fr

USAP

Visiteur
Menée 38-6 au début de la deuxième mi-temps, l'USAP a montré un bel état d'esprit pour adoucir la note et ne mourir qu'à neuf petites unités du Stade Toulousain (43-34). Une prestation qui marquera, à coup sûr, la...

Lire la suite ...
 

gaspacho31

Passe sa vie sur le forum
Inscrit
27 Juillet 2012
Messages
6 626
Réactions
2 659
Menée 38-6 au début de la deuxième mi-temps, l'USAP a montré un bel état d'esprit pour adoucir la note et ne mourir qu'à neuf petites unités du Stade Toulousain (43-34). Une prestation qui marquera, à coup sûr, la saison 2023-2024 de Perpignan.

Qui, à 38-6, pouvait se dire que 40 minutes plus tard, il y aurait des regrets de ne rien ramener d'Ernest-Wallon ? Pas grand monde. Pourtant, les Catalans ont bien failli réaliser le coup de la décennie. Ils ont offert une deuxième mi-temps spectaculaire. À l'image de ce qu'est devenu ce groupe depuis le retour des internationaux, il y a deux semaines.

Combien d'équipes, à -32 au tableau d'affichage après seulement 44 minutes de jeu, auraient lâché l'affaire ? Beaucoup. Dont sûrement l'USAP du début de saison. Mais sur cette défaite, "ce n'est pas les mêmes soucis que sur les trois premiers matches et c'est plutôt bien", confirme Franck Azéma. Contre Toulon, samedi dernier (26-22), c'était la victoire d'un groupe naissant. Là, c'est la confirmation que l'USAP peut s'appuyer sur un groupe de 35 joueurs compétitifs. Et c'est plutôt une bonne nouvelle dans la quête du maintien.

A lire aussi : Rugby à XV - Top 14 : l'USAP, première équipe à marquer 34 points à Ernest-Wallon depuis... six ans !

28 points inscrits en 20 minutes​

Parce que c'était bien mal embarqué. Un peu comme à Clermont fin août dernier (défaite 38-14), l'USAP a su faire le dos rond pendant trente minutes, face aux assauts répétitifs des Toulousains. Et ils vont même inscrire six points par deux pénalités de Jean-Pascal Barraque (12e) et Jake McIntyre (22e), sans même pénétrer dans les 40 mètres des rouge et noir. Avant de s'écrouler dans les dix dernières minutes de la première période. Anthony Jelonch (31e), Richie Arnold (35e) et Paul Costes (40e) sanctionnent l'indiscipline catalane et une défense bien trop laxiste. À la pause, les espoirs de voir un match intéressant se sont envolés. Encore plus, quand Melvyn Jaminet, l'ancien "petitou" du vestiaire de l'USAP, profite d'une grosse erreur de Jake McIntyre. 38-6 à la 43e minute, alors que faire ? Subir pendant encore une grosse demi-heure, ou lâcher les chevaux et surprendre les champions de France en titre ? Option 2 choisie, et validée.

A lire aussi : Rugby à XV - Top 14 : un jaune et deux essais casquette qui font mal à l'USAP
De la 46e à la 66e minute, les hommes de Franck Azéma vont inscrire quatre essais formidablement bien construits. D'abord, le talonneur argentin Ignacio Ruiz, qui profite d'une belle avancée de Fa'aso'o (38-13, 47e). Puis le revenant, Jacobus van Tonder, en coin, après un bon boulot de Galletier et Dubois (38-20, 50e). Mathieu Acebes file ensuite entre les poteaux grâce à une combinaison en sortie de mêlée (43-27, 63e), avant que Sadek Deghmache ne marque l'un des essais de la saison. Déjà. Sur une perte de balle des Toulousains sur les 40 mètres catalans, Barraque et Dubois initient une contre-attaque. Et après une belle chevauchée dans la défense rouge et noir, l'ailier sert son numéro 9 qui traverse le reste du terrain pour planter la quatrième banderille (43-34, 66e). À la toulousaine, l'USAP a pris ses quartiers aux Sept Deniers. Elle n'aura pas décroché un succès historique sur la pelouse du grand Stade Toulousain. Mais elle aura, en deux semaines, regagner le cœur de ses plus fidèles suiveurs. La communion entre joueurs et supporters à la fin du match peut en témoigner.

A lire aussi : Rugby à XV - Top 14 : "Maintenant, il faut qu'on passe à la caisse et qu'on prenne des points", regrette Franck Azéma après la belle tenue de l'USAP à Toulouse
Perpignan a su montrer qu'elle avait des ressources pour batailler cette saison. Oui, elle est encore dernière du championnat après six journées. Mais la performance de ce samedi après-midi fera date dans la saison de l'USAP. Pour leurs premières titularisations de la saison, Ignacio Ruiz, Kélian Galletier, So'otala Fa'aso'o et Mathieu Tanguy ont réalisé de grosses prestations. Les entrées de Seilala Lam, Posolo Tuilagi, Xavier Chiocci et Jacobus van Tonder ont été intéressantes. "Il y avait quelques nouveaux. Ça fait quinze jours qu'ils sont là et on voit que notre niveau est bien monté, avoue Galletier. Leur apport est très bénéfique. Ils ont montré qu'ils sont là pour apporter quelque chose. Ils manquent tous de rythme et ils ont tous fait de belles perf', c'est une bonne chose pour la suite."
Les Catalans sont rentrés samedi soir dans les Pyrénées-Orientales avec des certitudes. Et Franck Azéma, sans doute avec de sacrés nœuds au cerveau pour imaginer son équipe pour le choc du bas de tableau contre Montpellier samedi prochain (17 h).
 
Haut Bas