• Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››

Paul Goze monte au front

pana66

Passe sa vie sur le forum
Inscrit
26 Juillet 2012
Messages
5 295
Réactions
5
53.jpg


Entre un comité directeur de la Ligue à Biarritz et l'assemblée générale de la Fédération à Hyères, Paul Goze, le président de la LNR, confesse, pour L'Indépendant, les dossiers chauds du rugby français.

Argent, calendrier, équipe de France, TV, le rugby professionnel français vit-il une période décisive ?



C'est effectivement une période charnière pour le rugby français. Des dossiers décisifs se négocient : convention LNR-FFR, avenir de la Coupe d'Europe, formation et contrat TV éventuellement à revoir. Ce sont des dossiers qui vont conditionner l'avenir du rugby pour les quatre prochaines années au moins. Elle est passionnante à vivre en tant que président de la Ligue. Premier dossier, le XV de France. Une fois de plus, le Top 14 est accusé après les mauvais résultats des Bleus pendant le Tournoi et en Nouvelle-Zélande... De tous les arguments qui sont évoqués depuis maintenant 15 ans par chaque sélectionneur français en manque de résultats, un seul pour moi est audible. C'est le fait qu'il n'y ait pas, à certains postes, assez de joueurs sélectionnables en équipe de France évoluant en Top 14. C'est pour cela que le dispositif des Jiff (joueurs issus de la formation française) va être renforcé. Comment ? Je vais proposer en septembre, si les clubs me suivent, que pour la saison 2014-2015, le pourcentage de Jiff soit imposé sur la feuille de match et non plus sur l'effectif total. Je propose 60 % de joueurs Jiff, soit 14 sur 23, mais, ce sont les clubs qui décideront. Cela doit permettre à des joueurs sélectionnables de jouer plus souvent. C'est le seul argument que je peux recevoir sur le XV de France. Après, tous les autres sont colportés dès que l'équipe de France perd. Il n'y a plus aucun bruit quand elle gagne. Pour moi, la formation est l'enjeu majeur. Ainsi que son corollaire : que les jeunes joueurs français jouent le plus possible en Top 14. Ce n'est pas normal qu'à certains postes, le choix se résume à deux ou trois sélectionnables. 88 % des piliers droits du Top 14 ne sont pas sélectionnables !

Les clubs vous rétorqueront que cela va faire grimper les salaires des joueurs français...

Un peu peut-être. Mais, c'est un problème de stabilisation du marché. Une fois que les clubs auront ajusté leur effectif, ce sera réglé. L'objectif est aussi de ne pas affaiblir le Top 14. Cette mesure n'empêchera pas les très bons étrangers, les Carter, Wilkinson, Giteau ou Sexton de venir. L'objectif est de limiter les joueurs étrangers de seconde zone. C'est plus facile d'en recruter un que de prendre un jeune de 20 ans, de le former, le faire jouer et d'accepter une part de déchet. Ces jeunes ne sont pas consommables de suite. "Je voudrais mettre en place un fair-play financier"

Vous avez déjà imposé le salary cap (10 millions maximum de masse salariale annuelle), c'était un combat majeur pour vous ?

Il était temps de réguler. C'est voté jusqu'en 2016.

Pourtant, cette fin de saison a encore dénoncé des clubs de Top 14 et Pro D2 en difficultés financières. La situation s'aggrave ?

La crise économique fait que la situation est un plus tendue. Mais, vous savez, chaque année deux ou trois clubs affrontent des difficultés importantes. Justement, je prépare la seconde lame. Après le salary cap, je voudrais mettre en place un fair-play financier d'ici la fin de l'année. On travaille dessus. Il faudra, là-aussi, convaincre tous les clubs.

La nouvelle convention liant la Ligue et la Fédération est enfin prête ?

Elle avance. Elle devait être signée au 30 juin, elle ne le sera pas. Un avenant à l'ancienne sera signé en attendant. On aura besoin de quelques semaines de plus.

La licence à points pour les internationaux est validée ?

Sur ce type de mesures, il risque effectivement d'y avoir des avancées. Tout n'est pas encore bouclé.

Quid des doublons entre les matchs du XV France et les journées du Top 14?

C'est un problème mathématique. Dans une saison, vous avez 8 semaines de congés obligatoires, 38 de compétition nationale et 11 matchs internationaux. Cela fait 57 semaines pour 52 dans une année ! Obligatoirement, il y a un problème. D'autant que le rugby ne permet pas de jouer régulièrement deux fois par semaine. Il y a 20 ans que l'on bute sur ce problème de calendrier.

Les Droits TV peuvent-ils être renégociés rapidement ?

Si on le juge opportun, on peut dénoncer le contrat avant fin 2013 et refaire un appel d'offres. On étudie toutes les possibilités. A ce jour, aucune décision n'est prise.

BeIN Sport s'intéresse au Top 14 ?

Je ne réponds à ce type de questions (sourires).

Entre Paul Goze qui n'a pas encore compris que la règle des JIFF est contournable et surtout qu'un JIFF n'est pas forcément français (ex : les frères Armitage)et l'indépendant qui confond JIFF et joueurs français, on est loin d'avancer dans cette histoire
 
Dernière édition par un modérateur:

tomusapgironafc66

Passe du temps sur le forum
Inscrit
25 Juillet 2012
Messages
4 740
Réactions
2 583
53.jpg




Entre Paul Goze qui n'a pas encore compris que la règle des JIFF est contournable et surtout qu'un JIFF n'est pas forcément français (ex : les frères Armitage)et l'indépendant qui confond JIFF et joueurs français, on est loin d'avancer dans cette histoire

Oui mais des JIFF non sélectionnables il y en a pas 36000 ! tu sors l'exemple des Armitage mais il n'y a qu'eux que me viennent à l'esprit. On peut toujours contourner la règle mais là ils seront plus obligés de faire jouer des JIFF (dont 80% sont français quand même).

Pour ce qui est de l'USAP avec l'effectif que l'on a ça donnerait :
1: Taumalolo
2: Guirado
3: Jgenti
4: Charteris
5: Taofifenua
6: Strokosch
7: Guiry
8: Narraway
9: Cazenave
10: Hook
11: Batlle
12: Mafi
13: Marty
14: Benvenuti
15: Michel

16: Terrain
17: Taofifenua
18: Vahaamahina
19: Perez
20: Ecochard
21: Lopez
22: Guitoune
23: Ion
 

pana66

Passe sa vie sur le forum
Inscrit
26 Juillet 2012
Messages
5 295
Réactions
5
Oui mais on peut prendre l'effet inverse... des français sélectionnables qui ne sont pas JIFF et donc qui ne rentrent pas dans ce système !!
 

M@nu

Passe du temps sur le forum
Inscrit
28 Août 2012
Messages
2 660
Réactions
1 095
La règle du JIFF imposé sur la feuille de match risque d'avoir des effets inattendus :
- pillage des centres de formation par les gros clubs,
- embauche de joueurs étrangers de plus en plus jeunes pour en faire des JIFF,
- inflation des salaires des meilleurs JIFF,

Le problème a beau être connu, il restera, à mon avis, présent tant que la fédé ne se décidera pas à avoir une quarantaine de joueurs sous contrat en leur réservant des places dans les clubs de l'élite (au prorata de leur classement et sur la base d'une évaluation des joueurs).
 

M@nu

Passe du temps sur le forum
Inscrit
28 Août 2012
Messages
2 660
Réactions
1 095
Oui mais des JIFF non sélectionnables il y en a pas 36000 ! tu sors l'exemple des Armitage mais il n'y a qu'eux que me viennent à l'esprit. On peut toujours contourner la règle mais là ils seront plus obligés de faire jouer des JIFF (dont 80% sont français quand même).

Pour ce qui est de l'USAP avec l'effectif que l'on a ça donnerait :
1: Taumalolo
2: Guirado
3: Jgenti
4: Charteris
5: Taofifenua
6: Strokosch
7: Guiry
8: Narraway
9: Cazenave
10: Hook
11: Batlle
12: Mafi
13: Marty
14: Benvenuti
15: Michel

16: Terrain
17: Taofifenua
18: Vahaamahina
19: Perez
20: Ecochard
21: Lopez
22: Guitoune
23: Ion

Pour Armand, ça risque d'être difficile pour lui d'être sur la feuille de match de l'USAP (pour celle de Colomiers, ça devrait le faire) ...
 

pana66

Passe sa vie sur le forum
Inscrit
26 Juillet 2012
Messages
5 295
Réactions
5
La règle du JIFF imposé sur la feuille de match risque d'avoir des effets inattendus :
- pillage des centres de formation par les gros clubs,
- embauche de joueurs étrangers de plus en plus jeunes pour en faire des JIFF,
- inflation des salaires des meilleurs JIFF,

Le problème a beau être connu, il restera, à mon avis, présent tant que la fédé ne se décidera pas à avoir une quarantaine de joueurs sous contrat en leur réservant des places dans les clubs de l'élite (au prorata de leur classement et sur la base d'une évaluation des joueurs).

Exactement M@nu !!
 

rémy63

USAPiste convaincu
Inscrit
7 Août 2012
Messages
224
Réactions
63
La règle du JIFF imposé sur la feuille de match risque d'avoir des effets inattendus :
- pillage des centres de formation par les gros clubs,
- embauche de joueurs étrangers de plus en plus jeunes pour en faire des JIFF,
- inflation des salaires des meilleurs JIFF,

Le problème a beau être connu, il restera, à mon avis, présent tant que la fédé ne se décidera pas à avoir une quarantaine de joueurs sous contrat en leur réservant des places dans les clubs de l'élite (au prorata de leur classement et sur la base d'une évaluation des joueurs).

ça sera surtout déloyal en temps de doublon...

Je ne parle pas en cas de blessures. C'est le problème d'inscrire des JIFF sur la feuille de match. Il y a pas mal de paramètres non contrôlables.
 
Haut Bas