• Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››

L'USAP a t'elle une chance mathématique de se qualifier ? Le maintien est il loin ?

9catalan

Titan du forum
Inscrit
4 Juin 2013
Messages
14 663
Réactions
5 934
Pour aborder la fin de saison et imaginer ce que l'USAP peut espérer je vous propose un regard sur les saisons depuis l'instauration de l'access match.

Ci dessous un graphique qui comptabilise 3 courbes à chaque fois.

- le nombre de points nécessaire pour être 6 ème, 8 ème où 12 ème.

- Une projection par deux méthodes : polynomiale, via une interpolation. Et polynomiale sur l'écart. C'est à dire qu'on interpole l'évolution de l'écart entre le nombres de points du X ème à la J20 et à la J26 ( le nombres de points de l'équipe à la X ème position), puis on ajoute la projection à l'écart au nombre de points à la J20
.

Le calcul donne une intervalle entre 56 et 58 points pour la 6 ème place. Entre 54 et 55 pour la 8 ème place. Et une valeur entre 48 et 49 points pour la 12 ème place.

De plus au cours de mes recherches, j'ai pu constater que chaque année une équipe fait une remontée. ( Stade Français, Racing, Castres, Montpellier...). Même des retards de 7 points à la J20 ont pu être remontés. Ce qui est intéressant c'est que ce sont les équipes qui ne jouent pas la coupe d'Europe :

- le Racing éliminé de champions cup en poule remonte 3 points en 2022/2023.
- Stade Français éliminé en huitième remonte 5 points en 2021/2022.
- le Stade Français remonte 7 points. Eliminé en poule de challenge cup.
- Montpellier remonte 6 points en 2018/2019, éliminé en poule
- Castres remonte 3 points en 2017/2018, éliminé en poule. ( champion de France !)

HORS, parmi le peloton qui se tient en 10 points, du 3 ème au 12 ème, seule deux équipe ne jouent plus la coupe d'Europe.


Ce qui est intéressant, c'est que depuis 2017/2018, les équipes en course pour la 8 ème place et celle en course pour la 6 ème ont pris sensiblement le même nombres de points. Mais depuis quelques saisons, avec l'augmentation de la compétitive française en coupe d'Europe, l'augmentation du nombres de JIFF, la diminution du salary cap, les accords autour des internationaux... les équipes en course pour la 6 ème place prennent moins de points que celles pour la 8 ème place dans le dernier sprint.

Ensuite, le calendrier rappelle le grand nombre de confrontations entre les équipes du Top 8 d'ici la fin de saison : Toulon - Toulouse, Castres - La Rochelle, La Rochelle - Toulon, Toulouse - Racing, Toulouse - Paris, Bordeaux - La Rochelle, Paris - Bordeaux, La Rochelle - Pau, Toulouse - La Rochelle, Castres - Paris, Racing - Pau, La Rochelle - Racing, Paris - Toulon. Certains vont s'envoler, d'autres s'effondrer. Parmi ces 8 équipes, 6 sont engagés en coupe d'Europe. D'autant plus que dans ce Top 14 il y a 21% de victoires à l'extérieur. Les coups de mou, le sprint final, les dynamiques accentuées par les coupes d'Europe devraient modifier ce chiffre.

La prédiction des calculs est donc qu'une équipe installée dans les 6, va caler. Bordeaux ? Le Racing ? La Rochelle ? Toulon ? En effet le Racing va se déplacer 4 fois lors des 6 prochaines journées, par exemple.

En ces termes, une équipe à 4 points du 6 ème au britannique, à 5 points du 5 ème. Eliminée de coupe d'Europe. Seconde du Top 14 sur les 15 derniers matchs, première sur les 5 derniers. Qui va se déplacer chez les 11 ème et 13 ème du Top 14 à domicile, mais aussi chez le 10 ème au britannique. Elle recevra le 11 ème et le 12 ème du Top 14. Et le fameux 5 ème à 5 points. Et uniquement des équipes toujours engagées en coupe d'Europe. Peut elle croire à une fin de saison magique ?

Au vu des projections sur les saisons précédentes la réponse est oui.

Mais le maintien est il acquis ?

En considérant que une équipe à 7 points de la 13 ème place à la J20 a déja été relégué ( Bayonne en 2020-2021), on considère les équipes à 7 poins de Montpellier dans la course. Ce qui donne Perpignan - Lyon, Montpellier - Perpignan, Oyonnax - Castres, Castres - Montpellier, Perpignan - Clermont, Bayonne - Perpignan, Clermont - Castres, Oyonnax - Bayonne, Montpellier - Lyon, Bayonne - Castres, Clermont - Montpellier.

En sachant que il y a 4 équipes derrière nous, et des réceptions de deux concurrents, le maintien direct est pratiquement acquis. Il manque 5 points. Car en effet, si Montpellier revient c'est que il aura achevé Clermont où Castres, où projeté Pau dans le tourbillon. De plus il leur faudra battre Perpignan et ses 2000 supporters, le Stade Toulousain dont même l'équipe 2 est dangereuse, et Lyon qui sera sans doute toujours en danger à ce moment là (reçoit à la dernière journée).

La grande variabilité des résultats dans ce Top 14 est d'ailleurs matérialisé par l'écart de 10 points entre le 3 ème et le second : il y aura des surprises. Et une équipe qui parviendrait à avancer dans son chemin remonterait sans aucun doute au classement. Même avec un retard de points aux préalables. Car la variabilité sur les autres résultat annulerait les progressions au classement britannique lié aux places et non aux équipes. Entre d'autres termes si une équipe s'envole une autre plonge, et c'est si serré que cela ne change pas grand chose pour l'environnement.

Il existe les variables Oyonnax, Stade Français et Toulouse. Les 3 équipes détachés. Paris et Toulouse que rien n'arrête iront à Clermont, Castres, Lyon et Montpellier. Et Oyonnax recevra le Racing, Castres, Bayonne et Toulon. Donc selon les dynamiques de ces équipes, on peut imaginer une intervalle de confiance à notre raisonnement mathématique. Mais, Toulouse et Paris se déplacent chez des équipes derrière nous au classement. Donc si nous faisons le boulot chez nous, ces résultats ne comptent pas. Castres va à Oyonnax mais doit recevoir La Rochelle et Paris. Bayonne va à Oyonnax mais va à Paris et au Racing. Le Racing va à Oyonnax mais se déplace 4 fois. Toulon va à Oyonnax mais va aussi à La Rochelle et à Paris. Donc l'un dans l'autre, le calendrier ne fait pas vraiment de cadeaux sur ces 6 dernières journées.


Entre 4 et 8 points pour le maintien direct.

Entre 11 et 15 points pour la 8 ème place.

Entre 14 et 18 points pour la 6 ème place.


delta_points.png
evolution_simple.png


Interpolation_class.png
 

9catalan

Titan du forum
Inscrit
4 Juin 2013
Messages
14 663
Réactions
5 934
De plus, c'est dans l'ADN de l'USAP de finir fort. Et c'est une situation que Franck Azéma a connu à Toulon en passant de la 13 ème place à une finale pour la 6 ème place sur la pelouse du racing métro.
 

marco3866

Passe du temps sur le forum
Inscrit
25 Septembre 2012
Messages
3 699
Réactions
2 053
De plus, c'est dans l'ADN de l'USAP de finir fort. Et c'est une situation que Franck Azéma a connu à Toulon en passant de la 13 ème place à une finale pour la 6 ème place sur la pelouse du racing métro.
On est a 2 victoires du maintien Mais ca on le sait depuis le début 50 points maintenant que c serre. Et plus si affinité mais la 6 eme ca serait un miracle par contre entre 7 et 13 tout est possible
 

9catalan

Titan du forum
Inscrit
4 Juin 2013
Messages
14 663
Réactions
5 934
On est a 2 victoires du maintien Mais ca on le sait depuis le début 50 points maintenant que c serre. Et plus si affinité mais la 6 eme ca serait un miracle par contre entre 7 et 13 tout est possible
Entre 5 et 13 même
 

Jean catalan a chaville

USAPiste impliqué
Inscrit
22 Mars 2022
Messages
952
Réactions
573
Bravo pour le travail, en clair il faut gérer à domicile et une victoire à l’extérieur pour être dans le haut du classement
 
Haut Bas