De la cité à l'Arena

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par santgaldric, 12 Janvier 2020.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. santgaldric

    santgaldric USAPiste impliqué

    Messages:
    1 300
    Le rugby des millennials, ce n'est pas que le cassoulet, la boutifarre, les bandas, l'accent et tous les tralalas folkloriques d'un autre temps, qui sont pour la plupart véhiculés par les médias, les cm des clubs uniquement pour faire local, typique, pff.
    Le sport et le rugby de maintenant, c'est aussi :

    Article du parisien :

    ILS S’APPELLENT Hassane Kolingar, Ibrahim Diallo, et Yoan Tanga. Les deux premiers ont 21 ans, le troisième 23 ans. Tous viennent de quartiers sensibles d’Ile-de-France : la Cerisaie à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise), la Clinique aussi rebaptisée Cam-City à Sarcelles (Val-d’Oise), le Chêne-Pointu à Clichy-sous-Bois(Seine-Saint-Denis). Ces trois joueurs du Racing 92, ont épousé une carrière pro dans le rugby qu’ils étaient loin d’imaginer au départ. Avec pour objectif de disputer la Coupe du monde 2023 en France.

    « On n’est pas nés avec un ballon ovale »

    Une rencontre peut parfois tout changer. « J’avais suivi mon père à la salle de boxe, et un jour, il a eu des soucis avec des flics qui lui ont conseillé de tester le rugby. Il m’a dit : Tu vas adorer ! Et j’ai directement accroché », confirme le pilier Hassane Kolingar, d’origine tchadienne, au Racing depuis 2013.
    « Moi, au départ, je faisais du foot mais j’étais nul, mon père ne comprenait pas pourquoi je ne jouais pas le week-end, éclate de rire le 3e ligne Ibrahim Diallo, arrivé la même année au club.
    Puis un tournoi d’école à Sarcelles m’a fait découvrir le rugby…C’était avant tout un plaisir de manger avec les potes tous les mardis. »
    Si l’esprit de camaraderie a été déclencheur, il n’a pourtant pas été si facile de se fondre dans le moule. « Le choc culturel existe bel et bien, je me souviens de mes premiers pas au Racing où je me demandais ce qu’était cette façon de parler, ce style de musique dans le vestiaire, confie Diallo, d’origine sénégalaise.
    A Sarcelles, c’était quatre-quarts et petite boisson au goûter. Ici, on est passé au blanc de poulet, fromage blanc et pain. »
    Enfant de banlieue, Kolingar avait, lui, ressenti un moment de gêne : « Je me demandais où j’avais atterri quand je voyais les mecs nus sous la douche. » Une habitude que lui n’avait pas quand il était à Sarcelles.
    « On n’est pas nés avec un ballon ovale entre les mains, avance le 3e ligne Yoan Tanga, dont les racines sont en République démocratique du Congo.
    Mais aujourd’hui : on vit, on mange, on dort rugby. On est des privilégiés car on vit de notre passion. »

    « Si j’étais resté dans le quartier, j’aurais mal tourné »

    Les trois Racingmen entretiennent avec leur quartier d’origine une histoire qui s’écrit parfois en pointillé. « J’y retourne rarement, concède Tanga qui a grandi à Clichy-sous-Bois puis à Aulnay avec ses deux grands frères. Quand j’y vais, je croise les mecs avec qui j’ai grandi et honnêtement, leur vie me fait mal au coeur. Pour la plupart des gars de notre âge, c’est souvent la prison, la drogue ou l’alcool. » Le 3e ligne, arrivé au Racing cet été, reconnaît avoir fait quelques « bêtises » dans sa jeunesse sans vouloir s’étendre : « Pas des trucs de fou non plus, mais si j’étais resté dans le quartier, j’aurais mal tourné. »
    Diallo, l’ancien gamin de Sarcelles, acquiesce : « Je ne remercierai jamais assez ma maman de m’avoir envoyé très tôt en internat, même si c’était un énorme sacrifice. J’ai plutôt un tempérament de suiveur et en restant au quartier, j’aurais pu… »
    Les bras croisés, Kolingar décèle une vertu dans le fait de retourner à Villiers-le-Bel, où il a grandi avec sa sœur et ses sept frères. « J’ai toujours besoin de revoir les potes car cela me permet de me rappeler d’où je viens. Mais ça me fait aussi froid dans le dos, car certains sont décédés, en prison ou tiennent le mur. Il y a une différence entre eux et moi. Et la seule chose que je peux leur assurer, c’est du soutien en étant bon sur le terrain. »
    Avant que le pilier gauche ne livre une anecdote poignante : « Un grand de mon quartier a vu mon match de Coupe d’Europe contre les Ospreys depuis sa cellule en prison et m’a appelé pour me dire que ça lui donnait
    de la force pour se sortir de là-bas. Quand tu entends ça, ça ne peut que te motiver et te donner la dalle. »

    « Le fait de s’ouvrir aux gens, ça change tout »

    « Sur le terrain, on est des charos (charognard) mais il y a des limites à ne pas dépasser. »
    Ibou lance un regard à Hassane en évoquant l’état d’esprit qui anime les gars de banlieue. Il faut dire que ce dernier a eu du mal à canaliser son tempérament : « Les coups étaient ma seule réponse quand on venait m’agresser, alors j’ai reçu beaucoup de cartons rouges. A un moment, j’ai compris que ça ne pouvait pas continuer comme ça, autrement j’allais retourner dans la rue. » Il a depuis bien changé. « Au point d’écouter uniquement Céline Dion quand je suis aux soins », se marre-t-il. …Yoan «Un jour, à Agen, mon ancien club, Francis Cabrel se trouvait dans le vestiaire sauf que je ne savais pas qui c’était. Tout le monde m’a regardé… Ben oui, j’étais le seul à aimer le rap ! » « On est dans l’échange, résume Hassane. Juan Imhoff s’intéresse d’ailleurs à notre monde, à savoir d’où l’on vient, et nous à son histoire. » Et comme le dit Yoan : « Le fait de s’ouvrir aux gens, ça change ».
     
    Dernière édition: 12 Janvier 2020
    clement6628 et latulipe13 aiment ça.
  2. Drexciya

    Drexciya USAPiste impliqué

    Messages:
    1 040
  3. clash

    clash Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 646
  4. koenig

    koenig Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    6 977
    Localité:
    .
    Chistera énorme de Iribaren pour l'essai de Thomas.
     
  5. latulipe13

    latulipe13 Titan du forum

    Messages:
    18 631
    Un match d'une grosse intensité, assez équilibré et malgré deux belles défenses, il y a eu de beaux essais ..
    Bravo aux Racingmen .
    :top:
     
    Catamaran et koenig aiment ça.
  6. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    11 851
    @Océan , comment peux-tu trouver drôle un gars complètement shooté à chaque message ? :comprendpas:
     
  7. Drexciya

    Drexciya USAPiste impliqué

    Messages:
    1 040
    Je suis pas loin de Roscoff le week-end prochain, si tu veux on en discute de vive voix ? :lunette:
     
  8. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    11 851
    Bien sûr, justement j'organise un diner avec des amis ce WE. Par mp, tu me donnes ton N° de tel. et on se fixe un RV ... :coucou: