Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

L'USAP, des blessures pour bon présage ? article du 03/09

Discussion dans 'USAP : Saison 2012 - 2013' créé par Charles Dexter Ward, 7 Septembre 2012.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Charles Dexter Ward

    Charles Dexter Ward Visiteur

    Notations:
    +0 / 0 / -0

    Partager cette page

    Petit article sur l'usap pour ceux qui ne l'on pas vu

    http://sport.francetv.fr/rugby/france/155795-lusap-des-blessures-pour-bon-présage


    Après seulement trois journées de Top 14, l'équipe de Perpignan a déjà perdu quatre joueurs (Guitoune, Pérez, Pulu, Mas) pour une longue durée. Et ce n'est pas la première fois que les Catalans voient leur infirmerie se remplir rapidement. L'année du titre, en 2009, l'USAP avait dû faire sans sa star Daniel Carter, après seulement cinq matches, et avait vu les tenants du poste d'ouvreur se succéder. Un bon signe pour cette saison ?

    Les années passent, les entraîneurs se suivent, les joueurs changent, mais les blessures demeurent. L'USAP semble poursuivie par la poisse depuis quelques saisons. Et Marc Delpoux, son nouveau manageur arrivé à l'intersaison de Bordeaux-Bègles, s'en étonne déjà, après seulement trois matches de Top 14: "A un moment, je me suis dit 'C'est pas possible. On a fait du mal à quelqu'un ? Qu'est-ce qui se passe ?' En deux semaines, on a eu deux genoux pour neuf mois (rupture des ligaments croisés pour Guitoune et Pérez), une fracture (du bras pour Pulu), une déchirure des adducteurs pour 'Nico' Mas..." Pour de dernier, la facture sera la moins lourde avec théoriquement une absence de 6 à 8 semaines. Mais pour les autres, l'attente sera beaucoup plus longue. Et après avoir déjà pris Richard Haughton comme joker médical pour palier l'absence de Guitoune, le club doit déjà se mettre en quête d'un nouveau pilier.
    Remember Carter...

    En Auvergne, ce week-end, les Catalans ont subi une hécatombe. Outre le match fou et la large défaite (53-31) qui a laissé des espoirs quant à l'état d'esprit, la formation a vu défiler les blessés. Nicolas Mas dès la 6e minute, Kisi Pulu, son remplaçant, dès la 15e, et enfin Jean-Pierre Pérez à la 22e minute. Trois hommes sur le flanc, cela rappelle les saisons passées, et notamment celle de 2008-2009. En engageant Daniel Carter, le meilleur ouvreur du monde, Perpignan avait créé le buzz et hissé ses ambitions au plus haut. Mais après cinq matches, le Néo-Zélandais était victime d'une rupture partielle du tendon d'Achille. Forfait pour le reste de la saison, le All Black avait vu ses successeurs enchaîner les blessures. Le maillot floqué du N.10 était presque devenu maudit. Mais cela n'avait pas empêché le club de soulever le Bouclier de Brennus, à l'issue de la saison, pour la 7e fois de son histoire.

    Autour de ces blessures, le collectif peut se souder encore davantage. Après la défaite à Marcel-Michelin, Marc Delpoux avait lancé, au milieu de ses joueurs: "Vous pouvez être fiers de vous et vous regarder dans les yeux. maintenant on va aller à la guerre". En marquant quatre essais à une formation de l'ASM pourtant pas réputée pour ouvrir grandes les portes, en jouant pendant soixante-cinq minutes à 14 contre 15 en raison de la règle de la carence (dûe aux blessures des piliers), l'USAP s'est peut-être forgée dans la défaite des lendemains qui chantent. "Quand les dieux du rugby seront avec nous, l'USAP sera très compétitive", insiste le manageur dans Midi Olympique.
     
  2. DOSAN

    DOSAN Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 076
    Notations:
    +76 / 0 / -0
    allez, encore deux ou trois blessés et à nous le planxot !!! :262944::262944:
     
  3. M@nu

    M@nu USAPiste impliqué

    Messages:
    1 872
    Notations:
    +4 / 0 / -0
    La seule chose positive à retenir, c'est que ces blessures vont souder encore plus le groupe. Maintenant, de là à faire le parallèle avec 2009, c'est vraiment juste un raccourci de journaliste.
     

Partager cette page