Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Christian Lanta : "Je suis prêt à tout" - Lindependant.fr

Discussion dans 'Forum Pro D2' créé par Articles de presse, 23 Août 2016.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    14 945
    Notations:
    +15 / 0 / -0

    Partager cette page

    [​IMG]
    À l'approche du coup d'envoi de la saison, jeudi soir à Aimé-Giral contre Mont-de-Marsan, Christian Lanta, le manager de l'USAP, livre ses premières impressions frappées d'un optimisme prudent. Quels enseignements tirez-vous de la campagne de matches amicaux (défaite contre Narbonne, victoires contre Béziers et Carcassonne)... Lire la suite

    Lire la suite ...
     
  2. doc27

    doc27 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 945
    Notations:
    +422 / 0 / -0
    bah moi aussi chui optimiste, et curieusement I had a dream!!!!
    on gagnait les 4 premiers matchs, même si c'etait dur à aurillac !!!
     
  3. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    4 130
    Notations:
    +227 / 1 / -1
    T'avais la gueule de bois au réveil ou pas ce matin ? haha Remarque, il y en a qui rêvent déjà qu'on va monter en Top14 ! haha
    Moi je dirais attendons de voir le comportement de l'équipe le premier et le deuxième match, après on pourra rêver ...
     
  4. matemale

    matemale USAPiste impliqué

    Messages:
    1 424
    Notations:
    +517 / 2 / -2
    Comme d'habitude. Une âme charitable pour mettre l'article? Merci
     
  5. Muntanya Regalada

    Muntanya Regalada USAPiste impliqué

    Messages:
    1 470
    Notations:
    +236 / 3 / -0
    À l'approche du coup d'envoi de la saison, jeudi soir à Aimé-Giral contre Mont-de-Marsan, Christian Lanta, le manager de l'USAP, livre ses premières impressions frappées d'un optimisme prudent.

    Quels enseignements tirez-vous de la campagne de matches amicaux (défaite contre Narbonne, victoires contre Béziers et Carcassonne) ?
    Ce ne sont que des enseignements relatifs et ponctuels et en aucun cas des vérités absolues. Néanmoins, je retiens l'état d'esprit dans lequel on s'entraîne depuis deux mois. J'ai trouvé un groupe très enthousiaste, très intéressé et très investi dans notre projet de jeu tout au long de la préparation. Je pouvais craindre une préparation physique intense, avec des repères très différents aussi bien offensivement que défensivement, mais le groupe a été réceptif. J'apprécie beaucoup.

    Le salut peut-il venir du recrutement, qui semble plus ciblé que les saisons précédentes ?

    C'est un peu tôt pour le dire. En tout cas, les nouveaux sont arrivés très motivés, avec l'ambition de se mettre à la disposition du groupe. J'ai senti des attitudes très positives.

    Mafi s'inscrit comme le nouveau capitaine. Pourquoi ce choix ?
    Parce que c'est un garçon qui a joué au très haut niveau (Munster, ndlr) et qui est exemplaire dans son investissement. C'est un leader d'exemple. Cette responsabilité lui donne l'opportunité de s'exprimer de plus en plus à l'intérieur du groupe. Quand je lui ai proposé le brassard, ça a fait partie du deal entre nous : il faut qu'il fasse des efforts dans la communication. Pour l'instant, il évolue très bien.

    Sa titularisation en dix est plus surprenante. Roue de secours ou solution durable ?

    Entre Romuald Séguy suspendu jusqu'au 24 août et Enzo Selponi blessé très tôt dans la préparation, il ne restait que Mathieu Belie. L'occasion a fait le larron. Force est de constater que Mafi est un recours qui peut devenir une solution très crédible. Quant à son jeu au pied tactique et de déplacement, il a prouvé en deux matches qu'il savait tout faire.

    Nourrissez-vous le même optimisme concernant la défense et la conquête, les deux mamelles du succès ?

    Je suis dans mon tableau de marche, si ce n'est que pour qu'une équipe parvienne à un niveau intéressant, il faut entre quatre à six mois, et ce n'est pas moi qui l'invente. Il est évident que l'homogénéité n'est pas à 100 %. Il faut laisser du temps aux choses, même si je sais qu'à Perpignan, comme ailleurs, il faut vite avoir des résultats. Tout ceci est contradictoire avec l'évolution d'une équipe, qui a besoin de grandir pour trouver ses automatismes et ses repères. Ça ne veut pas dire qu'on ne gagnera pas des matches mais, aujourd'hui, notre rendement n'est pas maximal, évidemment.

    Avec Mont-de-Marsan (demi-finaliste l'an dernier) et Aurillac (finaliste) au programme, il n'y aura pas de round d'observation...
    Et c'est très bien ! J'ai trop d'expérience pour savoir qu'il faut relativiser le calendrier. Face à ces deux équipes, on saura au moins où on en est. Si elles sont au même niveau que l'an dernier, on aura une vraie évaluation. Mais quel que soit le résultat, ça ne préjugera pas de notre saison. Je suis prêt à tout, car j'ai confiance en ce groupe.

    Les Montois, qui ont raté leur début de championnat l'an passé, seront prévenus...

    On peut s'attendre à ce qu'ils ne commettent pas la même erreur. Je vais plus loin : leur retard leur a peut-être coûté la montée. C'est une équipe bien en place, avec des entraîneurs expérimentés. On va affronter du très bon Mont-de-Marsan, ce match est l'idéal pour eux car ils n'auront rien à perdre face à une USAP en reconstruction.

    Comment sentez-vous vos joueurs à quelques jours d'entrer dans la compétition ?

    Ils sont en éveil, motivés, et ont hâte de se lancer dans ce championnat afin de valider leur travail à l'entraînement. Cette équipe est jeune, c'est pourquoi mon devoir, ma responsabilité est d'enlever la pression négative qu'elle peut se mettre. Elle est consciente de l'attente du public et a tellement envie de prouver...

    La bataille pour la première place commence jeudi...

    En Pro D2, si on veut être compétitif, il faut faire la course dans les cinq premiers. Ce n'est pas ce qui me préoccupe immédiatement. Je préfère me polariser sur la façon d'y arriver afin d'être le plus efficace possible.
     
  6. guerrior66

    guerrior66 USAPiste bavard

    Messages:
    304
    Notations:
    +63 / 0 / -0
    1er bloc faut 4 victoires !!!! Le match le plus dur le premier, car si m'ont de marsan de la fin de saison dur dur ... Ensuite fo chercher bonus défensif à aurillac , pour enchaîner à Carcassonne et vannes et gagner dax à la maison avec bonus off, voilà un début de saison d un futur premier et alors une dynamique se mettra en place avec le public ...sinon on va Tjs courir, scénario possible avec des équipes comme mont de marsan et aurillac qui chaques saisons débutent lentement et ensuite 3 autres équipes qui jouent maintient mais que l'on joue sur fin d'un bloc de 5 matchs dur la récup pour ces petites équipes ( nous faut faire tourner à aurillac avec entree selponi, devant changer tout là pack)
    1ermatch:
    Mailau-genevois-brown (forletta-de fauvergne- muller)
    Vilaceca-millo (charlon)
    Bachelier-pele-château (brazo -stochoch)
    Ecochard-mafi ( belie)
    Pujol-torfs-cocagi-nakawa. (Puikala)
    Farnoux

    2ieme match:
    Forletta-de fauvergne-muller(custoja-carbou-brown)
    Charlon-vivalda (vilaceca)
    Raynaud-brazo-strockoch (château)
    Descond-selponi (ecochard)
    Pujol-puikala-torf-cocagi(nakawa)
    Farnoux

    Et ensuite tu enchaîne avec ton pack "type" premier bloc et derriere tu laisse selponi ( besoin TPS de jeu), et fais tourner derriere ...
    Et là moi j t crois Mais fo faire tourner le pack des 2 ieme journee !!!!!! et ensuite derriere
     
  7. Maury

    Maury Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 044
    Notations:
    +274 / 0 / -0
    il faut noter qu'il ne parle jamais d'objectif de fin de saison.En gros c'est on fera le maximum avec le materiel dont on dispose.Bon c'est déja ça et en méme temps ça me parait la moindre des choses.Il evoque vaguement une place dans les cinq et c'est tout;c'est décevant,le discours est cohérent mais sans limites de temps,et sans objectif précis.Il fait beau pourtant et on ouvre déja le parapluie ,malgré un contrat de 3 ans et surtout il ne parle jamais de remontée.Moi je croyais ,ingénument que c'était l'objectif de l'USAP;
     
  8. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    4 130
    Notations:
    +227 / 1 / -1
    Dans le doute, il laisse simplement l'exclusivité de parler de remontée à son patron ...
     

Partager cette page