Voici les propositions pour "sauver" le rugby pro

Discussion dans 'Forum Pro D2' créé par santgaldric, 22 Mai 2020, à 10:00.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. padragade

    padragade USAPiste impliqué

    Messages:
    514
    mais tu as raison et c est pas en baissant les salaires des joueurs de 20% et en virant les mecs "les moins utiles "que tu vas pouvoir pallier a la baisse de plus de la moitié des recettes
    en 2008 crise des subprimes le sponsoring avait chuté de 30% pour cette crise ça sera combien 50 60%?
    pour la billetterie a huis clos c est vite compté
    pour les subvention faut oublier
    y a que les droits télés si ça repart qui seront les mêmes
    prend un club comme l usap budget 11 a 12 me reparti avec a la louche 5% de collectivités 15 a 20% abonnement et billeterie 45% a 50% de sponsor, et 20 a 25% de droits télés ca fait a peu prés 100
    si les collectivités et les sponsors reduises de moitie et 0 a la billeterie tes rentrées sont divisés par 2 soit environ 6 me
    la masse salariale joueur est de 5ME deja c est compliqué
    et je zappe le deficit perpépuel qui est de 4 ou 5 boules
    bref si y a pas un mécéne dans ces conditions c est mort et je pense que l usap n est pas dans la pire des situation y en a pour qui c est déja plié
    en top 14 l an prochain t aura que des survivants ( comme dans walking dead)
     
  2. santgaldric

    santgaldric USAPiste impliqué

    Messages:
    1 211
    Avec une LNR et une FFR à la santé financière plus que fragile, je me le demande également.
    Les actionnaires doivent faire et font le taf dans leur club pour leur permettre un atterrissage des moins douloureux pour l'exercice en cours.
    Et je n'ai pas encore entendu parler de club en dépôt de bilan au soir du 30 juin.
    Chacun s'agite dans son périmètre pour tenter de sauver ce qui peut l'être.
    Mais seulement pour sa tronche dans son huis clos qui là pour le coup va bien :
    De Top14, histoire de ne pas partager le gâteau des droits TV et les euros de la LNR
    D'un format à 8 clubs pour la CC. Là bizarrement il est possible d'alourdir le calendrier. WTF !

    L'Etat a suffisamment fait, avec le chômage partiel et les abattements de charges et ils osent demander encore plus, je rêve.
    Pourquoi devrions nous faire cadeau de 114 millions d'euros de contribution fiscale au rugby pro ?

    Pour la reprise, compter encore sur l'Etat, c'est un peu se moquer du monde, dans une économie privé, à moins qu'une autorité de contrôle placée sous son autorité épluche l'ensemble des documents financiers avec obligation de communiquer les écritures chaque tri ou semestre et impose la création immédiate d'un fond de réserve conséquent.

    En France, une autre ligue a annoncé vouloir porter plainte contre X suite à la parution de documents "dit de simulation" sur le site de Plenel faisant état de déficit abyssaux pour 4 clubs de ligue 1.
    Dans ce scénario, il se murmure un montant total de 541 millions d'euros au 30-06.
     
    Drexciya et Cata'tonique aiment ça.
  3. jo basile

    jo basile Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 515
    Putain , vous dites catalan et vous n'êtes pas foutu de faire vous-même votre aïoli.
    Ça prend un quart d'heure et c'est mille fois meilleur et naturel.
     
    Océan apprécie ceci.
  4. jo basile

    jo basile Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 515
    Ce qui est surprenant c'est que quand ça aller bien , tout le monde fermait sa gueule et manger dans la soupière et que maintenant que ça va mal ,certains s'étonnent . Bizarre.
     
  5. jo basile

    jo basile Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 515
    L'or et l'argent sont des investissement de "bons pères de famille" : peu de risque mais faible rapport .
    L'actionnariat est tout le contraire : gros rapport mais gros risques .
    Il y a des investisseurs dans les 2 catégories : traditionnellement en France la pierre a toujours ses afficionados alors qu'aux USA, le système social en particulier celui des retraite à travers la création des fonds de pensions à carrément "obligeait" les épargnants à se lancer dans l'actionnariat. En France , l'objectif d'un jeune couple qui se fondent c'est d'avoir des enfants et surtout de construire sa maison où ils espèrent passer leur vie et leur retraite quitte à la modifier ou à l'agrandir. Aux USA , les couples achètent une maison d'occasion et déménage dans une plus grande chaque fois que leur revenus augmentent et partent à la retraite dans une région au climat moins rigoureux par exemple.
     
  6. Cata'tonique

    Cata'tonique Titan du forum

    Messages:
    14 733
    Oui c'est probablement une des pistes : moins de clubs dans l'élite et une "internationalisation" du sponsoring pour aller chercher les droits télés ailleurs et, surtout, le pognon des marchands d'alcool, non récupérable en France. J'imagine bien, très vite, un top 10 peut - être fermé et une proD2 à peine de la même taille, sur un modèle de régions - franchises. Et ça va couiner de partout. Et j'aurais les boules comme beaucoup mais je ne vois pas comment on pourrait y échapper.
     
    santgaldric apprécie ceci.
  7. jo basile

    jo basile Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 515
    Si le rugby professionnel se casse la gueule , des clubs dans leurs structures actuelles vont disparaître mais le rugby sera toujours présent sous une autre forme: amateur semi-professionnel ou autres . Les grandes places du rugby existeront encore , exemple à Narbonne qui à repris un second souffle cette année. Peut-être qu'on ne sera pas obliger de s'abonner à caca+ ou eurosport pour voir les matchs et qu'on ne les verra pas tous mais on pourra toujours aller au bord d'un terrain , le samedi et dimanche aprem voir une rencontre qui nous comblait il y a cinquante ans entre saint-Félieu conte Ponteilla ou l'Usap contre le Creusot et nous réjouir de suivre les cadets de Torreilles à la conquête du titre national.
    PS Quand quelques clubs déposeront le bilan et que des joueurs se retrouveront au chômage peut-être que les joueurs deviendront plus réalistes et que par la force des choses les règles changeront .
    Tous les salariés de France et même du monde , pensent retrouver le "Monde d'avant" , peut-être ont-ils raison sinon ils seront obligés de s'adapter aux nouvelles conditions. L'avenir nous le dira.
     
  8. jo basile

    jo basile Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 515
    Quelques soit ton imagination , la réalité sera sans doute différente mais ta conclusion sera la même.