USAP : "6 juin 2019, oh comme je m'en souviens ..." - Lindependant.fr

Discussion dans 'Forum Top14' créé par Articles de presse, 4 Juin 2019.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    40 277
    Notations:
    +180 / 4 / -3
    Il paraît qu'en ce jour historique pour l'USAP nous étions plus de 79 000 spectateurs sang et or et "jaunards" réunis dans un Stade de France en surchauffe depuis 18 h ... De ce chiffre précis je ne me souvenais pas....

    Lire la suite ...
     
  2. koenig

    koenig Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 826
    Localité:
    .
    Notations:
    +2 497 / 68 / -7
    Euh il faisait pas si chaud que ça le 6 juin 2009...la journée avait commencé dans le crachin.
     
  3. jo basile

    jo basile Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 504
    Notations:
    +1 470 / 83 / -29
    L'USAP championne : "Le 6 juin 2009, oh comme je m'en souviens ..."


    Il y a dix ans, poussée par tout un peuple en liesse, l'USAP était sacrée championne de France face à l'ASM. Depuis, l'eau, quelque fois saumâtre, a coulé sous l'arche du stade Aimé-Giral, mais les bons souvenirs restent tenaces. Au milieu de la marée "sang et or" déferlant sur Paris, notre journaliste était du voyage historique.

    Il paraît qu'en ce jour historique pour l'USAP nous étions plus de 79 000 spectateurs sang et or et "jaunards" réunis dans un Stade de France en surchauffe depuis 18 h ... De ce chiffre précis je ne me souvenais pas. Mais d'un tsunami d'émotions qui nous a tous cueillis, supporters catalans, ça je m'en rappelle comme si c'était hier. Une libération que nous attendions avec ferveur, avec impatience, avec angoisse aussi.

    Il y a tout juste 10 ans, en gare de Perpignan à l'aube, un peuple en sang et or de la tête au pied piaffait sur le quai pour grimper dans les nombreux TGV qui nous emmenaient à la capitale. Je me souviens que nous étions 4 femmes : ma mère, Usapiste de la première heure, deux amies tout aussi chauvines, et moi-même. Nous avions tout prévu : les boissons fraîches, le petit coupe-vent (et nous avions eu raison, il faisait un froid de gueux à Paris), les barres chocolatées pour combler les creux, et bien sûr les drapeaux, les chapeaux, le tee-shirt USAP glissé à même la peau.




    A peine installées dans notre compartiment nous avons échangé avec nos voisins : pronostics, évaluation des chances, enjeux, points de vue sur tel ou tel joueur... Et puis ce fut l'arrivée en gare de Lyon et là, le premier choc. Une marée catalane, littéralement. Des "U-SAP ! U-SAP !" scandés au son des bandas. Des sardanes improvisées à même le quai. Des supporters déjà survoltés, des Parisiens souriants (et oui, seule la furia catalane a réussi ce miracle !) et des touristes interloqués. Une ambiance de folie.

    Deuxième choc : le Stade de France. En ce qui me concerne, une découverte. Massif. Gigantesque. Impressionnant. Mais ne va-t-il pas écraser de toute sa puissance notre équipe habituée au "chaudron" plus modeste d'Aimé-Giral ?

    Troisième choc : l'entrée dans l'antre. Ces tribunes se jaugeant, rouge et or d'un côté ; jaune acide et bleu de l'autre. Enfin le coup d'envoi. Une première mi-temps peu favorable à l'USAP. Des regards inquiets. Des visages crispés. Mais peu à peu un indicible espoir qui se fait jour. Et une seconde mi-temps où les Catalans, Jérôme Porical en tête, se montrent impériaux !

    Le coup de sifflet final a retenti. Les supporters ont retenu leur souffle jusqu'au bout. Les tensions se sont envolées d'un coup. On a gagné, ils l'ont fait ! Je me pince encore pour y croire. Notre rangée se serre dans les bras, j'embrasse des inconnus, on pleure à chaudes larmes. On savoure en communion l'ivresse de cette belle victoire.

    Ce 6 juin 2009 au soir on était tous des champions !

    Valérie Pons
     
  4. jo basile

    jo basile Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 504
    Notations:
    +1 470 / 83 / -29
    Elle a oublié.. La gueule des Clermontois à la fin du match ...
     
    • C'est drôle C'est drôle x 2
    • J'aime J'aime x 1
    • List
  5. koenig

    koenig Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 826
    Localité:
    .
    Notations:
    +2 497 / 68 / -7
    Une vraie revanche sur leur morgue de la demi 2008.
     
  6. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    9 683
    Notations:
    +2 698 / 194 / -37
    Le titre c'est : USAP : "6 juin 2019, oh comme je m'en souviens ..." - Lindependant.fr , il faut attendre après demain pour pouvoir s'en rappeler ! haha
     
    • C'est drôle C'est drôle x 1
    • List