Une France de délinquants

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par Otago, 7 Octobre 2012.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  3. Une pétition pour faire bouger le club et son président vient d'être lancée : !!! CLIQUEZ ICI !!!
    Rejeter la notice
Tags:
  1. Alain66

    Alain66 Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 693
    Notations:
    +7 / 0 / -0
    Entièrement d'accord avec toi, mais pour que ce système de solidarité n'explose pas, il faut qu'il y ait un équilibre entre le nombre de "riches" et de "pauvres".
    C'est ce que ne comprend pas une certaine gauche qui croit que la France peut (encore) accueillir toute la misère du 1/3 monde !!! :6775:

    Ça me rend malade quand j'entend des Français ou étrangers installés critiquer la France en disant que c'est un pays raciste alors que je suis sûr que la France fait partie des pays qui acceuillent le mieux les étrangers !!! La preuve, c'est qu'ils essaient de rentrer en nombre et en force. :mad:
     
  2. latulipe13

    latulipe13 Titan du forum

    Messages:
    18 507
    Notations:
    +4 586 / 192 / -21
    Parce que la presse interroge toujours les mêmes.
    Regarde la mère de ce soldat tué par Mérha,tout le monde pense comme elle,on veut voir du bien là où, tout le monde voit le mal.
    Demain,tu habites dans une banlieue.:231183:(aie,aie,aie :391581:)
    Tu verras qu'au bout de quelques temps tu deviendras comme eux.
    Donc,ce n'est pas un problème de nationalité,mais bien un problème de lieu et d’environnement.
    Je peux comprendre qu'il y ai des gens qui en ont plein le cul des problèmes de banlieue,mais avant d'envoyer l'armée ( ce que certains voudraient que l'état fasse)il faudrait se demander comment faire pour les aider!
    Il y a pas que les banlieues bien sur,il y a aussi tous les autres,ceux qui ont perdu leur boulot dans les usines et dans des régions où le taux de chômage explose!:231183:
     
  3. fins aviat

    fins aviat USAPiste impliqué

    Messages:
    554
    Notations:
    +1 / 0 / -0
    Puisque ce topic se transforme en celui des citations, permettez moi de citer Georges Marchais (lettre reproduite dans le journal l’Humanité du 6 janvier 1981).

    « En raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leur familles, la poursuite de l'immigration pose aujourd'hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. C'est pourquoi nous disons : Il faut arrêter l'immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l'immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l'important problème posé dans la vie locale Française par l'immigration. Se trouvent entassés dans ce qu'il faut bien appeler des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. Cela crée des tensions, et parfois des heurts entre immigrés des divers pays. Cela rend difficiles leurs relations avec les Français. Quand la concentration devient très importante, la crise du logement s'aggrave, les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles françaises ne peuvent y accéder. Les charges d'aide sociale nécessaires pour les familles immigrés plongées dans la misère deviennent insupportables pour les budgets des communes »

    Il a bien changé le langage du PC/ Front de gauche hahahaha
     
  4. DOSAN

    DOSAN Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 711
    Notations:
    +486 / 3 / -2
    [MENTION=133]tire-bouchon[/MENTION],

    le livre est sorti en 2006 .Alors je te donne simplement le plan du livre du Général , en 12 chapîtres :

    1. Ma FRANCE
    2. La France depuis 1945
    3. La France de 2005 : état des lieux politique
    4. La France de 2005: état des lieux social
    5. Grandeur de la France
    6. Islamisme : danger majeur
    7. Aux sources de l'islamisme
    8. Le piège irakien
    9. Le choc des civilisations
    10. La France prête à l'affrontement
    11. Sortir la France de sa torpeur
    12. Mon école de la vie

    comme tu vois il parlait déjas des faits de société qui nous préocupe.
     
  5. Alain66

    Alain66 Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 693
    Notations:
    +7 / 0 / -0
    Plusieurs choses m'interpellent dans ton message :

    1/ Parce que la presse interroge toujours les mêmes. C'est marrant parce que beaucoup pensent la même chose, mais à l'inverse mrgreen
    Et les milliers de supporters Algériens qui ont sifflés la marseillaise, c'est un coup de la presse aussi ? mrgreen
    2/ Demain,tu habites dans une banlieue.(aie,aie,aie )
    Tu verras qu'au bout de quelques temps tu deviendras comme eux.
    Excuse-moi, mais je ne pense pas :6775: Les banlieues sont peuplées d'une grande majorité de gens qui ne sont pas des racailles qui au contraire les subissent.
    3/ Donc,ce n'est pas un problème de nationalité,mais bien un problème de lieu et d’environnement. Pourquoi il n'y a pas eu en son temps et il n'y a pas de problèmes avec les Portugais, Espagnols, Chinois ? Je pense que le problème est surtout culturel. On veut une société mixte, mais est-ce viable quand l'une des 2 cultures veut imposer la sienne ?
    4/il faudrait se demander comment faire pour les aider! Et bien déjà, commencer par stopper l'immigration pour ne pas aggraver les problèmes.
     
    Dernière édition par un modérateur: 12 Octobre 2012
  6. Alain66

    Alain66 Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 693
    Notations:
    +7 / 0 / -0
    Il disait pas que des conneries Marchais :262944::262944::262944:
     
  7. fins aviat

    fins aviat USAPiste impliqué

    Messages:
    554
    Notations:
    +1 / 0 / -0
    Il a été remplacé par Mélenchon qui déclare que la France n'a pas d'avenir sans les arabes et les Berbères du Maghreb.
     
    <
  8. DOSAN

    DOSAN Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 711
    Notations:
    +486 / 3 / -2
    Si un immigré a, bien entendu, des droits, il a aussi des devoirs et l’immigré qui ne veut pas s’intégrer à la culture de son pays d’accueil ne fait que scier la branche sur laquelle, pourtant, il veut s’asseoir. Je reviens sur ma consternation le soir du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2002, lorsque j’ai vu une cohorte de jeunes des banlieues, issus de l’immigration maghrébine, brandir et agiter fièrement, place de la République, devant le couple Chirac, des drapeaux algérien et marocain.

    Je reviens sur cet événement car cette image, en quelque sorte, résume tout. L’oubli du patriotisme et la disparition de l’identité française. Le danger que fait peser sur l’avenir de notre pays le refus de s’intégrer de millions d’immigrés, ou de leur progéniture. La perte de prestige moral d’une fonction dont le titulaire devrait pourtant être au dessus de tout soupçon. Et aussi, bien sûr, la confusion des valeurs dans un pays qui va à vau l’eau, que plus rien ne structure de manière cohérente, qui semble ne plus avoir d’avenir en tant que nation.
    Je reviens également sur l’ascendant que prend, chaque jour un peu plus, l’islam dans notre pays, mais surtout l’islamisme.

    Qui aurait pu prévoir cela dans ma jeunesse ? Qui aurait imaginé le bouleversement de notre nation ? La nation est, pour moi, une idée essentielle, fondatrice dans la vie en commun d’un pays. On bâtit un État à partir d’un sentiment national, partagé par les habitants du pays considéré.

    Alors, la France est elle prête à l’affrontement ?

    J’ai bien peur que non. Et cela pour plusieurs raisons. La toute première, c’est que la France n’est plus une société homogène et structurée. Le corps social du pays n’est plus sain. Qu’est ce qu’un corps social sain ? Une population qui sait conserver la mémoire du passé et des combats collectifs qui ont été menés. Ce n’est plus le cas de notre pays. La transmission ne se fait plus et les commémorations les plus solennelles font plutôt rire qu’autre chose.

    Qu’il s’agisse de la fête nationale, le 14 Juillet, ou du souvenir des deux guerres mondiales, le 11 novembre et le 8 mai, de la guerre d’Indochine, ou de celle d’Algérie, de moins en moins de Français se sentent concernés.

    Je souhaite vivre encore dans une société française fière de ses racines et de sa spécificité. Et ce n’est pas une question de couleur de peau. C’est une question d’état d’esprit, d’attitude. Aujourd’hui, défendre l’identité française vous fait souvent suspecter d’être un suppôt du Front national, ce qui n’est absolument pas le cas en ce qui me concerne. J’ai du respect pour un Le Pen, tout comme pour Arlette Laguillier parce que tous deux sont adeptes de ma devise « Être et durer » !

    La seule protection réellement efficace qui vaille, c’est de sortir la France de son inertie, de sa surdité et de son aveuglement.

    Je ne cesse de l’écrire tout au long de ces pages, la France est entrée dans un processus de déliquescence. J’ai l’impression tenace que, si le cours des choses ne change pas radicalement, le pays va à sa perte. Qu’il est en voie de désagrégation et que ce n’est pas son identité seule qui est menacée, mais bel et bien jusqu’à son existence. Et je le répète, sans craindre de lasser le lecteur, la France va traverser une crise très profonde, à la fois politique, économique et surtout, morale.

    C’est donc à un réarmement moral du pays que je veux appeler en rédigeant ces pages, afin de conjurer la menace qui risque de nous engloutir corps et biens. Je pourrais, sur les affaires, rédiger des livres entiers. Mais en résumé, que faut il retenir de ce constat ?
    Tout simplement que, pour sortir la France de sa torpeur, l’une des toutes premières conditions est de restaurer la morale publique dans le pays.
    Morale publique sans laquelle rien ne peut être fait de durable, car les Français n’ont plus confiance dans les hommes qui les gouvernent actuellement. Ils les prennent pour des margoulins et croient que ces responsables politiques pensent d’abord à eux, avant de se soucier du bien commun et du sort de leurs concitoyens.
    Nos dirigeants doivent être des gens propres, irréprochables, ce ne sera qu’à cette seule condition qu’on pourra au moins les écouter et les prendre au sérieux.

    La démission est allée trop loin, dans tous les domaines, pour que la France n’ait pas besoin d’un choc salvateur, susceptible de lui permettre de retrouver sa vraie vocation.

    « Nous sommes dans la zut, mais ce n’est pas une raison pour la remuer. »

    Marcel Bigeard
    J’ai mal à la France