Top 14 - USAP : "On est derniers, on a qu'un point, donc forcément, il y a urgence",...

Discussion dans 'Forum Top14' créé par USAP, 22 Septembre 2022.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. USAP

    USAP Visiteur

    Notations:
    +0 / 0 / -0
    Après avoir soufflé pendant le match à La Rochelle, le demi de mêlée de Perpignan, Tom Ecochard sera de retour contre Toulon (samedi 15 h). Avant ce match, il prévient de l'importance de cette rencontre.

    Lire la suite ...
     
  2. cordemax

    cordemax USAPiste bavard

    Messages:
    192
    Notations:
    +250 / 5 / -0
    Top 14 - USAP : "On est derniers, on a qu'un point, donc forcément, il y a urgence", prévient Tom Ecochard avant la réception de Toulon
    Abonnés
    • [​IMG]
      Tom Ecochard devrait débuter avec Tristan Tedder à la charnière ce samedi contre Toulon. Olivier Got - L'Indépendant
    Rugby à XV, USAP, Top 14, Perpignan
    Publié le 22/09/2022 à 16:05

    Après avoir soufflé pendant le match à La Rochelle, le demi de mêlée de Perpignan, Tom Ecochard sera de retour contre Toulon (samedi 15 h). Avant ce match, il prévient de l'importance de cette rencontre.

    Après les trois défaites en ce début de saison, il y a urgence de prendre des points samedi contre Toulon ?

    Clairement. On est derniers, on a qu'un point, donc forcément, il y a urgence. Maintenant, il faut enclencher la marche en avant et valider ce qu’on a pu faire pendant 60 minutes à Pau (défaite 16-14) et par intermittence à La Rochelle (défaite 43-8). J’enlève Brive (défaite 6-17) parce que c’est un match complètement raté de notre part. C’est difficile d’en tirer des choses positives. Contre Toulon, à nous de faire un match plein sur la longueur pour gagner.

    L’année dernière, vous aviez aussi eu un début de saison compliqué et il avait fallu des exploits pour se relancer…

    C’est ça. Notamment contre Toulon (12-9), avec une victoire qui avait un peu lancé notre championnat. À nous de faire un match plein, face à une grosse équipe et montrer qu’on est encore là.

    Vous restez confiants ?

    Il faut être persuadé de pouvoir gagner ces matches-là et, en même temps, avoir une petite boule au ventre de jouer des équipes qui, sur le papier, sont meilleures que nous. Mais dans le rugby de haut niveau, on peut se surpasser. On a confiance en nous car on sait qu’on peut gagner ce match, mais en même temps, il faut aussi craindre cette équipe de Toulon pour faire un grand match samedi.

    Sentez-vous une montée en puissance depuis le début de saison ?

    On pense qu’on est en train de progresser et on a tiré les leçons des trois matches précédents. Maintenant, il faut monter d’une marche individuellement et collectivement pour gagner.

    Comment analysez-vous cette équipe de Toulon ?

    C’est une équipe complète. Il y a des stars et des grands joueurs à tous les postes. Elle est très physique devant et avance grâce à son gros pack. C’est une équipe difficile à manœuvrer. On a vu que contre Toulouse, quand ils sont entrés dans le match, ils ont été compliqués à bouger. Ils ont un nouveau staff de qualité (Azema-Mignoni, ndlr) et des grands joueurs. On sait que ça ne va pas être facile, mais c’est à nous d’être à notre meilleur niveau.

    Le groupe a beaucoup tourné contre La Rochelle. Vous n'étiez pas sur la feuille de match. Vous revenez frais ?

    Oui. Je pense qu’on vient avec nos armes en espérant qu’on puisse faire un match plein dans tous les secteurs pendant l’intégralité de la rencontre.

    Le fait de ne pas rejouer de suite après Brive ne vous a pas fait cogiter ?

    Quand on passe à côté de cette manière, on est frustré et on a envie de retourner tout de suite au combat. Il a fallu, pour ceux qui n’ont pas joué à La Rochelle, bien se préparer, reprendre de la fraîcheur pour ce marathon qu’est le Top 14, et profiter de cette semaine de travail et de régénération en espérant que ça porte ses fruits samedi.

    Le jeu au pied n’avait pas été très efficace contre Brive. Ils annoncent de la pluie contre Toulon. Il va falloir en mettre un peu plus ?

    S’ils annoncent de la pluie, on ne sera pas têtus, il faudra alterner. Après, ici, on ne sait jamais avec la météo. On nous a annoncé plein de fois la pluie et on est passés entre les gouttes. Mais on adaptera la stratégie, notamment offensive, en fonction du temps, c’est certain.

    Il y a les célébrations des 120 ans du club et le match est à 15 heures, sur Canal+ Sport. C’est une motivation supplémentaire ?

    On est là pour jouer ce genre de matches. On avait tous envie d'y participer. Ça va être une belle fête du rugby. On a déçu le public et on s’est déçu nous-même contre Brive. A nous maintenant de réagir et d’être à la hauteur de l’évènement.

    Vous êtes au club depuis longtemps, vous mesurez la portée de cet anniversaire ?

    Ça va être une belle fête de la région, de la catalanité et de l’USAP tout court. À nous de ne pas gâcher ça, mais il ne faut pas que ce soit une pression. Je pense qu’au contraire, il faut s’en nourrir. Pas mal d’anciens seront là. C’est un match spécial, mais c’est surtout, pour nous, l’occasion de lancer notre saison et montrer que ce qu’on a fait l’année dernière est encore possible et qu’on n'a pas régressé. À nous de faire un grand match et de se servir de tout ce qu’il y a autour pour se fédérer.
     
    • Merci pour l'info Merci pour l'info x 2
    • List