Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Retraites

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par Catamaran, 30 Août 2018.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    8 960
    Notations:
    +2 434 / 124 / -27

    Partager cette page

    Ce n'est pas un gel, mais presque. En 2019 et 2020, les pensions de retraite de base seront moins revalorisées que l'inflation.
    Une sous-indexation des pensions de retraites. C'est ce que prépare le gouvernement pour 2019 et 2020. En clair, les pensions ne seront pas revalorisées au niveau de l'inflation, comme le prévoit le code de la Sécurité sociale, mais à un niveau moindre. Edouard Philippe a évoqué ce week-end dans le Journal du dimanche un taux de hausse de 0,3 %. La dernière revalorisation de ces pensions de base, + 0,8 %, remonte à octobre 2017.
    Source l'Express du 30 août 2018

    Alors qu'en Allemagne où tout n'est pas tout rose non plus :

    Retraites Allemagne.png

    Merci qui ?
     
    Dernière édition: 30 Août 2018
  2. butifare

    butifare Administrateur Membre du personnel

    Messages:
    1 827
    Localité:
    FOURQUES
    Notations:
    +399 / 5 / -1
    Allez je m'y colle sur le sujet.9a va être long...pas pour les retraités car à 19h17,ils sont en mode digestion et se préparent à dormir :D
    Je préviens par avance que les mesures prises ou à venir qui consistent à geler ou abaisser le niveau de rémunération des retraités est scandaleux.
    Je considère qu'un contrat est un contrat et qu'il doit être respecté.
    Tu contractes un crédit immo à taux variable,tu sais que tes prélèvements seront impactés en mal ou en bien par exemple.
    On ne m'a pas demandé si je voulais cotiser ou pas pour ma retraite lors de mon entrée dans le monde du travail,également.
    Les sentiments qui dominent pour moi ou mes connaissances sur le sujet c'est l'injustice au regard des prestations accordées à nos ainés et la vision très pessimiste sur nos futures prestations de retraite.
    Ceux qui sont nés début des années 70(mais les autres aussi,j'imagine) ont bien compris ce qu'a produit ces p*****s de 30 glorieuses.
    Une période de plein emploi pour eux....et à la fin une bonne galère pour ceux de ma génération.
    Alors je ne tiens aucunement responsable nos parents d'avoir vécu et profité peut être sans le savoir de cette faste période.Et quand "j'audite nos vieux sur le sujet",ils commencent enfin à comprendre.
    Eux pouvaient faire une carrière complète dans une entreprise sans se poser de questions.Aujourd'hui ça n'existe plus.Croyez moi ou pas mais je connais très bien le sujet.

    Dernier sujet: le relèvement du seuil de déclenchement de la retraite à 62 ans assorti d'arguments improbables pour faire passer la pilule
    1/ on vit plus vieux,donc on considère qu'a 60 piges t'es à l'apogée de ton existence professionnelle et que par conséquent tu peux encore apporter ton expertise éculée au bénéfice de l'entreprise.J'ose croire que c'est vrai....faut analyser le taux de chômage des séniors pour comprendre que ce n'est pas le cas.
    2/un exemple concret du point 1.Mon grand père à ....90 piges.Il a travaillé très jeune mais avant la fin de sa carrière,on lui avait déjà proposé une solution alternative (genre pré-retraite) pour dégager avec comme solution palliative de passer par la case assedic,ce qu'il à fait....Ça s'est passé exactement en 1982.

    En synthèse,je ne vais pas pleurer sur le sort de nos retraités pour les raisons que j'ai évoqué.



    Mais c'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens.
     


  3. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    8 960
    Notations:
    +2 434 / 124 / -27
    @butifare , un cri d'alarme d'une basque :

    Monsieur le Président de la République,

    Avec tout le respect que je vous dois, je demande à ce que les membres du gouvernement et les journalistes arrêtent de nous comparer à la génération « des 30 glorieuses » dans leurs différents discours et interviews, c’est des propos plus qu’ affligeants, je dirais même outrageants pour tous ceux qui sont nés, comme moi, entre les années 1950-1960.
    C’est la génération de nos parents, ceux nés entre 1920 - 1940, les mêmes qui nous on donné naissance. Ceux qui vivaient avec une inflation de 10 à 15% l’an et dont les salaires augmentaient tout autant. Auxquels on ne déduisait ni le RDS, ni la CSG.
    Apprentie aide comptable en 1971, je me rappelle que le salaire BRUT de cette époque n’était amputé que de 8% pour obtenir un salaire NET, alors qu’à l’heure actuelle, il est amputé de 25, voire 30% pour financer de nombreuses taxes, le RDS, la CSG, et j’en passe.
    Notre génération (enfants nés entre 1950-1960)
    Notre génération n’a connu que des restrictions et des efforts par rapport à la génération des « 30 glorieuses ». Le choc pétrolier dans les années 70, qui ramenaient les augmentations de salaires à peine à 1%, 2% jusqu’à aujourd’hui, de quoi s’acheter un paquet de bonbons une fois par mois, pour un smicard.
    Pour les plus modestes, ceux dont les parents croyaient laisser un patrimoine immobilier, ne profiterons malheureusement pas de celui-ci, vu qu’il a fallu vendre ce bien pour financer une maison de retraite pour nos anciens.
    Ce sont les mêmes à qui on demande aujourd’hui encore des efforts, les mêmes à qui on ampute les retraites pour financer les jeunes au travail, pour financer l’arrivée de ces nombreux migrants, et j’en passe…
    Petite fille d’émigré ESPAGNOL, je vous assure qu’en 1936, il fallait se retrousser les manches et travailler dur pour se loger et se nourrir, il n’y avait pas tout cet assistanat, mon grand-père n’a bénéficié d’aucune aide pour élever ses 7 enfants, alors qu’à l’époque il était CARABINIER en Espagne. C’était la misère au sens propre du terme. Je sais de quoi je parle.
    Pour notre part, ce fut au boulot à 14 ans !
    Issus de familles modestes, pour ma part de père POLICIER, de mère au foyer, notre génération a été mise au travail à l’âge de 14 ans, avec pour seul moyen de locomotion, une BICYCLETTE, et des semaines variant de 45 à 48 heures, payées 40 heures officiellement, et le reste en argent liquide, par des patrons sans scrupule. C’était de notre argent de poche, pour s’habiller, se chausser, et nos petites sorties.
    Mon premier salaire à 14 ans était de 92 Francs NET par mois, soit 100 Francs BRUT, ce qui m’a payé ma première paire de chaussures en CUIR.
    Demandez aujourd’hui à un jeune de 14 ans de travailler un mois complet pour une paire de chaussures, je serai curieuse d’entendre la réponse…
    Le passage aux 35 heures, un leurre ...
    Alors que nous sommes passés de 40 heures hebdomadaires à 35 heures de travail, il a fallu fournir le même travail, mais en allant plus vite, et aucune embauche, au contraire, nos collègues retraités n’étaient pas remplacés.
    D’après vos études, vous estimez que les retraités vivent mieux que les smicards ?
    Le SMIC n’a pas évolué depuis de nombreuses années face aux taxes et augmentations en tous genres. Nous sommes le PAYS le plus taxé de l’EUROPE !
    Alors que les loyers étaient l’équivalent de 30% d’un revenu entre 70 et 75, aujourd’hui ils atteignent largement les 50% des revenus d’un jeune au travail. Une honte !
    Aussi quand un retraité de notre génération perçoit l’équivalant d’un SMIC, on estime aujourd’hui qu’il perçoit de trop par rapport au SMICARD. C’est entièrement FAUX et INJUSTE !
    - Nous avons passé notre vie à payer des remboursements de crédits d’un petit bien immobilier avec de nombreuses restrictions,
    - Nous avons transpiré pendant plus de 42 années pour percevoir une retraite qui se retrouve aujourd’hui amputée,
    - Nous sommes obligés d’aider nos enfants qui malgré leurs études, restent d’éternels smicards, payés par des patrons sans scrupule qui profitent de cette crise pour se remplir rapidement les poches.
    - Nous sommes la génération « sandwich », obligés de financer souvent pour nos anciens et aider nos jeunes.
    - Nous sommes obligés de comparer sans arrêt les prix pour pouvoir vivre décemment, payer nos factures et taxes en tous genres.
    Disons la vérité, depuis la mondialisation et le changement de monnaie, les produit on augmentés à une vitesse vertigineuse, et nous ne comptons plus le nombre d’entreprises qui ferment les unes après les autres, il n’y a plus de travail pour les jeunes, donc il n’y a plus assez de jeunes pour cotiser aux caisses de retraites.
    La reprise, ce n’est pas pour demain !
    - Comment voulez-vous qu’il y ait une reprise, sans augmentation des revenus minimum et des retraites, la population ne peut pas consommer plus avec moins de revenus ? Ou bien ?
    - Comment voulez-vous qu’il y ait reprise, si vous prenez chez les anciens pour financer le travail des jeunes ?
    - Comment voulez-vous qu’il y ait reprise, si vous supprimer les impôts sur la fortune aux plus riches, pour récupérer ces impôts sur le dos des plus pauvres ? Vous voyez bien que c’est un échec, les patrons n’embauchent pas pour autant, au contraire.
    - Comment voulez-vous qu’il y ait reprise, si les jeunes ont des emplois précaires ? Comment construire son avenir avec un CDD ? Expliquez-moi !
    - Comment voulez-vous qu’il y ait reprise, si les taxes en tous genres dépassent largement le pourcentage d’augmentations de revenus ?
    - Comment voulez-vous qu’il y ait une reprise, si au lieu d’embaucher des jeunes, l’administration embauche des intérimaires, et des réservistes dans la POLICE et GENDARMERIE pour exemple ? La rémunération de ces réservistes ne permettrait-elle pas d’embaucher ? Est-elle une source d’économie pour l’état ? Et comment sont assurés ces réservistes retraités en cas de problème ?
    Encore des réformes des retraites pour les futurs retraités nés en 1957 comme moi ?
    À partir du 1er janvier 2019, les pensions complémentaires des nouveaux retraités nés après 1956 pourront être minorées de 10% pendant trois ans.
    https://www.notretemps.com/retraite/retraite-complementaire-allez-vous-subir-un-malus-en-2019,i158297
    Qui est concerné par cette réforme ?
    Uniquement les futurs retraités nés à partir de 1957 qui demanderont à bénéficier de leur retraite après le 31 décembre 2018 (la réforme s’appliquant sur les retraites liquidées à effet de 2019). Encore les mêmes !
    Pour pouvoir estimer que notre génération est privilégiée, je serais curieuse de savoir comment un membre du gouvernement vivrait avec un SMIC pendant une année durant, un simple TEST. Quant aux retraites du gouvernement qui ne sont en rien comparables aux nôtres, je n’en parle même pas…
    Je suis désolée de devoir clôturer cette conversation par ce genre de propos, et avec tout le respect que je vous dois, je trouve inadmissible de nous comparer à des privilégiés.
    On en a marre d’être traités comme des gens qui ont le sentiment de ne servir à rien, si ce n’est qu’à financer des erreurs de nombreux gouvernements successifs. Ne vous étonnez plus de voir certains retraités manger dans les poubelles et mendier dans les rues. La langue de bois ça suffit, depuis plus de 30 ans, plus personne ne semble crédible, et ce hélas, ni les débats journalistiques, et ni dans aucun gouvernement. A force de presser les citrons, il ne reste que les pépins, nous n’attendons plus grand-chose de positif de qui que ce soit. Aide-toi, le ciel t’aidera !

    Recevez Monsieur le Président, mes très respectueuses salutations.

    Martine CUYALAA
     
  4. butifare

    butifare Administrateur Membre du personnel

    Messages:
    1 827
    Localité:
    FOURQUES
    Notations:
    +399 / 5 / -1
    Oh purée,je pensais être tranquille mais je suis obligé de répondre face à de telles inepties.
    Je me suis fait mal à lire sa lettre dans son entier.Il y a tellement à redire que je vais simplement m'attacher au premier paragraphe.
    Si je lis ou comprend bien,elle situe les 30 glorieuses entre 1920 et 1940.Chez moi ça fait 20,c'est ballot...et c'est une ineptie car ça commence après guerre.En réalité c'est ses géniteurs qui ont bouffé les pissenlits par la racine pour donner un avenir meilleur à leur progénitures.
    Je sais pas ou se trouvait" Martine" à ce moment là.Surement "Martine à la plage",ou 'Martine fait du cheval"ou "Martine fait une overdose de piment d’Espelette"
    Et je passe sur "avant on avait des chaussures en bois et à noel on avait une orange"

    Si j'ai le temps,je vais quoter un à un chacun de ses arguments fallacieux et y répondre.Par contre y'a du taff.
     


  5. Océan

    Océan Titan du forum

    Messages:
    10 765
    Notations:
    +4 584 / 71 / -9
    ceux qui ont profité des 30 glorieuses, sont ceux qui avaient 30 ans en 1950. ils ont acheté leur maison qu'ils ont remboursé en monnaie de singe grâce à l'inflation à 10/15 %. ils ont connu le plein emploi et il y avait très peu de retraités (pour mémoire, l'espérance de vie était de 64 ans et la retraite à 65!), donc ils cotisait peu. Eux ont vu leur espérance de vie arriver à plus de 80 ans et la retraite abaissée à 60 par tonton françois M.
    Leurs enfants, nés de 1950 à 1970 payent cher pour la retraite de ceux qui ont profité à fond des 30 glorieuses, mais l'un dans l'autre, ils partent toujours à 60 ans
    Les générations 1980/2000 payeront encore plus et prendront leur retraite plus tard, toujours plus tard.
    Alors, ceux qui sont à la retraite aujourd'hui, qui sont partis à 60 ans ou avant et ont des pensions dont la moyenne dépasse largement le salaire des 20/30 ans, qui pourtant ont des enfants à nourrir et élever, il peuvent toujours venir pleurnicher dans les réseaux sociaux et voter Marine, je ne les plaindrais pas une seconde.
    Aujourd'hui, jusqu'à preuve du contraire, ce sont les actifs qui payent pour les retraités, qui payent toujours plus tout en sachant qu'eux percevront moins que le retraités d'aujourd'hui, alors baisser les charges des salariés, moi ça me va. Et si la CSG augmente, je trouve ça équitable tant que c'est pour compenser les baisses de charges sur les salaires.
     
    • Je surkiffe Je surkiffe x 1
    • Mékilécon Mékilécon x 1
    • List
    Dernière édition: 31 Août 2018
  6. butifare

    butifare Administrateur Membre du personnel

    Messages:
    1 827
    Localité:
    FOURQUES
    Notations:
    +399 / 5 / -1
    C’est le cas de mes grands parents qui on respectivement 89 et 91 ans.

    Tu plaisantes?Ma "daronne":D est né justement en 1950.Je te rappelle que la dite période des 30 glorieuses est située de 45 à 73 voire 75.Donc même si on est à l'instar de maman:D né en 50,elle avait 20 piges en 70 et à donc bénéficié des avantages mis en place auparavant.On est sur une fourchette haute je le concède.

    Là c'est de la science fiction car si je suis ton raisonnement tu nous projettes en 2062 au plus tard avec des cotisations en hausse adossées à une durée en hausse également.Je pense que ce système n'est pas tenable et qu'à la fin il sera en quelque sorte privatisé(moi aussi je fais de la SF;):D)
    Les perp ou perco n'ont pas fleuris par hasard.Certes pour filer du cash aux banques,mais j'ai une toute autre lecture.Et ouais,je ne peux m'empêcher de faire le parallèle avec un argument factuel et pour moi imparable->le désengagement de l'état sur nos remboursements de santé qui nous oblige à contracter une mutuelle!

    Je partage évidemment ta lecture sur le sujet.Encore un exemple factuel,Maman:D,fonctionnaire hospitalière,fini sa carrière à 2.6k€,et prend 2.3k€ de retraite.Et ça allait faire le défilé du 1er Mai...
     
  7. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    8 960
    Notations:
    +2 434 / 124 / -27
    Tu as dû lire en diagonale, elle ne dit pas que les "30 glorieuses" se situent entre 1920 et 1940, mais que ses parents nés dans cette période l'ont vécu donc après la guerre quand son père bossait … Il y avait du boulot entre 1940 et 1973, c'était normal en 39/45 en matière d'armement militaire et après à reconstruire ce qui avait été cassé, tous les pays en ont profité, chichement.
    J'ai connu la fin de cette période, il y avait du boulot, oui mais comme des milliers de Catalans, il a fallu aller le chercher ailleurs que dans les PO ! On m'avait dit de faire attention à bien cotiser car ta retraite sera globalement la moitié de ton dernier salaire, cela s'est vérifié au début (carsat, arrco et agirc) Aujourd'hui, quand je regarde la valeur du poste que j'avais en 2010, ma pension ne représente que le quart ! J'aurais dû continuer un peu et ma retraite aurait été doublée, mais il faut faire de la place à la jeunesse qui va payer pour nous comme nous avons payé pour nos parents, ces jeunes actifs qui seront un jour des retraités, une suite logique donc ...
    Tout ça est valable dans les administrations et les organisations telles l'industrie et le bâtiment, moins dans l'agriculture, le commerce et l'artisanat où la tendance d'économiser pour les vieux jours était de constituer des bas de laine … Et comme ce principe ne marche pas toujours, l'Etat a tapé dans les caisses des autres corporations pour faire du social et cela concerne énormément ceux préfèrent rester à la maison plutôt que d'aller bosser. Le problème, il est là ! Alors quoi, une nouvelle guerre pour que les "30 glorieuses" soient de retour ? Je ne souhaite pas voir ça.
     
    Dernière édition: 1 Septembre 2018
  8. jo basile

    jo basile Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 059
    Notations:
    +1 194 / 76 / -23
    Tu as raison , chacun pour soi ...
    Et tu veux savoir pourquoi je pense ça?
    Les jeunes vous attendiez que ça vous tombe tout seul : les fringues , le scooter , le portable et après la bagnole pourquoi pas le boulot et retraite plus tard .
    Je reconnais que pour le boulot ça a été plus facile pour les anciens . mais fallait voir dans quelle conditions . Les mecs étaient syndiqué à fond et toujours prêt à faire péter la grève . Les jeunes maintenant , à part pleurer sur votre sort , pas syndiqués , jamais de grève ni de manif , vous attendez quoi pour vous bouger le cul ?
    Non, un coup je vote Marine , un coup je vote Macron et la fois suivante je reste au pieux parce que j'ai fait la "teuf" la veille.
     


Partager cette page