Pro D2 - USAP : Dans le bon tempo - Lindependant.fr

Discussion dans 'Forum Pro D2' créé par Articles de presse, 12 Octobre 2020.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 766
    Avec quatre victoires en cinq journées, les Catalans réalisent un de leurs meilleurs départs en Pro D2.

    Lire la suite ...
     
  2. cazac

    cazac USAPiste impliqué

    Messages:
    1 040
    Avec quatre victoires en cinq journées, les Catalans réalisent un de leurs meilleurs départs en Pro D2.


    Sans combler toutes les attentes qui l’entourent, le début de saison de l’USAP mérite d’être apprécié à sa juste valeur. Cinq journées, quatre victoires de file dont la dernière face à Grenoble (26-18) samedi. Les Catalans ont connu pire départ. Il suffit simplement de songer à l’an passé où, au même stade de la compétition, ils venaient à l’instant de s’enfoncer dans un scénario post-apocalyptique suite à la défaite à Rouen (12-10) sous les fumées de Lubrizol. Rien de tout cela aujourd’hui.


    Malgré le coronavirus, l’USAP marche sur les pas, bon an mal an, de ses meilleurs débuts de saisons. Record à égaler En six saisons de Pro D2 depuis la funeste descente de 2014, les sang et or ont réalisé trois départs aussi réussis en quantité de victoires. La dernière fois, chacun s’en doute, remonte à 2017 et se finira de la plus belle des façons, par un titre mémorable de Pro D2 et une remontée en Top 14 qui l’est certes moins. Mais le « vrai » meilleur départ de l’USAP date de 2015, lorsqu’elle était capable de vaincre cinq fois lors des six premiers matches. En cas de succès à Nevers jeudi (20 h 45), elle pourrait donc faire aussi bien que ce (tout petit) fait de gloire de la doublette Patat-Gelez.


    Mais si personne ne se souvient de la conclusion de cette saison, c’est parce que l’USAP la finira à la septième place, aux portes des phases finales. En mal de bonus La vraie bizarrerie du début de saison de l’USAP, c’est ce seul bonus offensif en trois réceptions, là où la victoire à cinq points était devenue la norme depuis la prise en main du groupe par Arlettaz en 2016. Ceci explique qu’avec le même nombre de victoires, l’USAP cru 2017 comptait trois points de plus au même instant. Mais le constat est global : sur 37 matches de Pro D2 disputés, seuls sept bonus offensifs ont été glanés.

    Pierre Cribeillet