Pro D2 - "Je compte encore sur le rugby" - Lindependant.fr

Discussion dans 'Forum Pro D2' créé par Articles de presse, 17 Mai 2020.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 577
    En fin de contrat en juin, Raphaël Carbou est dans le flou quant à son avenir.

    Lire la suite ...
     
    Aiolisaucisse apprécie ceci.
  2. cazac

    cazac USAPiste impliqué

    Messages:
    945
    En fin de contrat en juin, Raphaël Carbou est dans le flou quant à son avenir.

    Après six saisons, 102 matches de Pro D2 et 22 de Top 14, Raphaël Carbou quittera l’USAP cet été. En fin de contrat, le talonneur champion de Pro D2 en 2018 (27 ans, 1,85 m, 110 kg) est dans le flou quant à son avenir. Comme de nombreux joueurs dans sa situation, il pâtit de la crise économique liée au Covid-19 et d’un marché des transferts au ralenti.



    Comment vivez-vous la période actuelle ?
    J’attends. Je compte encore sur le rugby, mais pour le moment, je n’ai pas de club. J’ai des contacts qui remontent à l’avant confinement, mais apparemment, tout est à l’arrêt pour le moment.


    Les clubs professionnels se focalisent sur leur propre sauvegarde. En tant que joueur libre dans moins d’un mois et demi, la situation est-elle stressante ?
    Il y a beaucoup de joueurs dans le même cas que moi et, effectivement, ce n’était pas la bonne année pour être en fin de contrat. Mais c’est comme ça, et il y a des choses plus graves quand on voit les victimes de l’épidémie. Après, je ne suis pas stressé de nature. D’autant plus que j’ai un diplôme de kiné. Alors j’attends patiemment. Kiné est un métier qui me plaît beaucoup. Dans le pire des cas, si je ne trouve pas de club, je ne serai pas malheureux de devenir kiné. Mais si je n’avais pas cette possibilité, je ne serais pas dans le même état d’esprit.

    Grenoble ou Nevers (Pro D2) étaient annoncés comme de possibles destinations pour vous avant le confinement. Ces contacts existent-ils toujours ?
    Il y a eu des contacts, oui, mais tout est à l’arrêt. Nevers a recruté au talon, donc je pense que c’est fini. Mais sinon, il ne s’est rien passé. Les contacts que j’ai en sont au même point qu’il y a deux mois. Mon agent me dit que tout est arrêté et que ça reprendra un peu plus tard.

    • J’espère continuer en pro, mais tout dépendra du projet
    Carcassonne serait venu aux nouvelles vous concernant ?
    Je n’ai pas eu de contacts avec eux pour l’instant.

    Craignez-vous d’être contraint de tourner la page rugby ?
    Je ne vois pas ça comme ça. Ce qui pourrait s’arrêter, c’est le rugby pro. Évidemment, je préfère évoluer au plus haut niveau mais, quoi qu’il arrive, je veux continuer à jouer, même si ce n’est pas en pro. Pour moi, le rugby est une passion.


    Avez-vous peur de ne pas trouver de club pro ?
    Non. Depuis tout petit, j’ai toujours voulu faire kiné parce que mon père l’est. J’ai toujours mené les deux projets (kiné et rugby) de front et je n’ai jamais voulu lâcher l’un pour l’autre. Quand j’étais à Marcoussis, on me disait : "attention, tu ne pourras pas faire les deux", mais dans ma tête c’était clair, je n’allais pas lâcher kiné pour le rugby. Mais l’inverse aussi était vrai. Kiné est un métier que j’aime, que je veux faire et que j’ai pratiqué pendant deux ans à côté du rugby (entre 2016 et début 2018). Je n’en ai pas trop parlé. Je faisais des remplacements réguliers sur Perpignan. J’avais mis évidemment Christian (Lanta, manager général de l’USAP) au courant, mais je préférais rester discret. Si j’avais fait un mauvais match le week-end, on m’aurait dit : "il ne se repose pas assez".


    L’ouvreur biarrot Pierre Bernard vient de s’engager en Fédérale 1 au Bassin d’Arcachon, pourriez-vous l’imiter et descendre d’une division ?
    J’aspire et j’espère jouer au plus haut niveau possible. Après, tout est intéressant. Je ne vois pas que le côté financier des choses, c’est un projet qui peut me tenter, ou pas. Il y a de sacrés matches en Fédérale 1 et ce n’est pas un championnat qu’il faut prendre à la légère. J’espère continuer en pro, mais tout dépendra du projet.


    Recueilli par Laurent Morales
     
    Cata'tonique apprécie ceci.
  3. coropaul

    coropaul Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 328
    Avec la règle des jiff et nos finances réduites sur le recrutement, il aurait mieux valu prolonger carbou que lam.
    Je le trouve meilleur aux lancés et plus solide sur le secteur de la mêlée que lam.
    Enfin c'est comme ça, le staff a fait le choix de conserver lam plutôt que carbou
    Je lui souhaite de trouver un club car il mérite d'évoluer encore à ce niveau.
    Je n'oublie pas la superbe saison qu'il a faite, l'année où nous sommes montés en top14.
    Bonne chance pour son futur
     
    Catamaran apprécie ceci.
  4. Aiolisaucisse

    Aiolisaucisse USAPiste impliqué

    Messages:
    1 294
    Carbou a narbonne (rumeur .....)
     
  5. guerrior66

    guerrior66 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 037
    Carbou 3 ième talon à Béziers pour les tunes pour le coup
     
  6. Ramball84

    Ramball84 Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 721
    Il trouvera un club PRO...si il ne se montre pas trop gourmant !
     
  7. coropaul

    coropaul Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 328
    En prod2, c'est un très bon talonneur. Il trouvera un club, je me fais pas de souci pour lui