Interview de Bernard Goutta dans le Midol

Discussion dans 'Forum Top14' créé par Paiji, 3 Mai 2019.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. un traginer

    un traginer USAPiste impliqué

    Messages:
    503
    Notations:
    +515 / 2 / -0
    C'est un peu exagéré quand même non? B. Goutta n'a pas quitté le club de gaieté de coeur, et il a toujours clamé son amour de l'USAP partout. S'il est parti, c'est parce qu'après Brunel, et plus encore après l'intermède Delmas, on a commencé à regarder ces clubs hors-sols ("modernes" si vous voulez) et/ou bourrés de fric comme modèles. Peut-être pas tant en matière de pognon d'ailleurs, qu'on a jamais eu, qu'en terme de gestion sportive. On a voulu aller chercher d'abord un Gallois -qui est pas venu-, puis Delpoux ensuite, avec l'idée qu'il fallait un grand manitou de rugby + son staff (choisi par lui) qui mettent en place un "projet de jeu" avec ses joueurs. Avec le discours négatif, très en vogue à l'époque, sur la table rase qu'il fallait faire. Je pense que c'est ce qu'a voulu dire Goutta.
    Comme entraîneur Goutta et Manas ont quand même sauvé le club, alors qu'il était en train de partir en sucette, à base de combat et d'acharnement. Et en collant une branlée magistrale aux Delpoux boys à Aimé Giral, qui se sont faits renverser sur le cul par notre pack malgré leur virtuosité grandiose. Personnellement j'en étais même venu à l'idée qu'ils fallait les garder. Mais le discours, relayé par tous les grands penseurs de l'époque, forum y compris, étaient qu'ils étaient nuls, et surtout qu'il fallait un manitou + son staff + son équipe. Et on a eu Delpoux.
     
  2. Vadier

    Vadier Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 342
    Notations:
    +1 921 / 100 / -14
    Oh c'est un peu plus compliqué que ça ,l'histoire de 2011.La saison avait commencé avec Delmas et quand Delmas a été viré sous la pression des joueurs "cadres" de retour de selection et des supporters qui ne supportaient pas Delmas,Goze a cédé sous la pression et a intronisé Goutta et Manas.Mais quand Delmas est parti nous étions 8 iéme et par la suite nous n'avons fait que chuter pour finalement s'en tirer in extrémis
     
  3. un traginer

    un traginer USAPiste impliqué

    Messages:
    503
    Notations:
    +515 / 2 / -0
    On était 8° mais on se décomposait littéralement. Je n'étais pas contre le "projet de jeu" de Delmas du reste. Mais quand Goze l'a viré il n'y avait que ça à faire. On était déjà dans la chute. Goutta et Manas n'ont pas fait de mauvais boulot, parce qu'ils avaient l'écoute de l'équipe, que Delmas n'a jamais eu, c'est vrai.
    Du reste même Goze n'en voulait pas vraiment de lui. Il faut se souvenir de la tête qu'il tirait lors de sa conférence de presse d'arrivée. La première idée c'était le Gallois des Ospreys.
     
  4. Drexciya

    Drexciya USAPiste impliqué

    Messages:
    752
    Notations:
    +888 / 22 / -2
    Delmas c'est Goutta qui a eu sa tête au bout d'un trimestre, et les résultats des entraîneurs catalano-catalans (Goutta Manas) n'ont été guère mieux.
    D'ailleurs Delmas a été limogé le 20 novembre je crois, c'est à dire avec "seulement" 2 défaites successives à domicile pour 3 victoires + 2 autres à l'extérieur ainsi que 2 BD à l'extérieur.
    Certains rêveraient de tels résultats :D Quand tu dis "Comme entraîneur Goutta et Manas ont quand même sauvé le club, alors qu'il était en train de partir en sucette," je t'invite à relativiser tes propos et regarder le calendrier de la saison en question :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_2011-2012_de_l%27Union_sportive_arlequins_perpignanais
     
  5. un traginer

    un traginer USAPiste impliqué

    Messages:
    503
    Notations:
    +515 / 2 / -0
    Moi je te répète que le mieux au niveau des résultats et de la cohérence en général, je l'ai senti, et je l'ai vu. Et la réussite de ce match crucial contre Bordeaux aussi.
    Et je me rappelle très bien des discussions que nous avions avec un autre collègue sur la fin de Delmas, qui nous ramenaient toujours au manque de liant et de mordant dans l'équipe, vraissemblablement au manque d'adhésion du vestiaire, et à une grosses inquiétude concernant la fin de saison.
    D'ailleurs, puisque je vois qu'il y a de plus en plus fan du "fact chequing", tu admettras, comme tu le dis toi-même, que les résultats précédents sa mise à pied (défaite
    contre Agen à Domicile, puis route à Toulon, ...) étaient inquiétants.

    Maintenant, c'est vrai que par rapport à aujourd'hui...Là je suis d'accord.
     
  6. Vadier

    Vadier Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 342
    Notations:
    +1 921 / 100 / -14
    C'est tout a fait ça en effet,et d'ailleurs Delmas avait fait tout le début de saison avec beaucoup de jeunes et en particulier avec un Bézian qu'il faisait pas mal jouer et qui s'en sortait fort bien
     
  7. Drexciya

    Drexciya USAPiste impliqué

    Messages:
    752
    Notations:
    +888 / 22 / -2
    Ce coup de pied au cul de Delmas en 2 temps 3 mouvements ressemble un peu à un groupe vivant en vase clos, et se disant "nous on est champions de France et vice champions de France les deux années précédentes alors toi tu vas pas nous apprendre la vie."
    C'était déjà le début de la fin. Et ça fait partie de ce que l'on peut appeler la mauvaise gestion de l'après titre.
    Dans cette ambiance avec le recul, on peut comprendre la volonté de sang neuf de Delpoux (le tabula rasa dont parle Goutta).
    Malheureusement si le diagnostic du Narbonnais était peut-être bon, le traitement fut inefficace pour employer un euphémisme :lunette:
     
  8. Vadier

    Vadier Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 342
    Notations:
    +1 921 / 100 / -14
    D'accord avec ça,sauf pour ce qui concerne Delpoux qui est venu a l'USAP a seule fin de notoriété et de reconnaissance rugbystique et qui pensait qu'en faisant du passé table rase il y parviendrait.Il a profité pour cela de la méconnaissance du rugby de Riviére