Français et non jiff, signera la fin (peut-être) de sa carrière

Discussion dans 'Forum Top14' créé par santgaldric, 8 Juillet 2019.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. santgaldric

    santgaldric USAPiste impliqué

    Messages:
    750
    Notations:
    +820 / 18 / -1
    Non non pas que lui, il y a un autre cas dans le championnat (pas Speeding), d'un joueur qui cherry on the cake a eu 3 ans de formation dans ce sport en France et qui ne peut pourtant prétendre à ce statut, la LNR appliquant son règlement.
    Mais je laisse les experts juridique et de la formation du forum trouver de qui il s'agit et la raison qui a poussé la Ligue à ne pas le considérer comme JIFF.
     
  2. Drexciya

    Drexciya USAPiste impliqué

    Messages:
    850
    Notations:
    +1 156 / 30 / -2
    Guillaume Vilacéca ?
     
  3. santgaldric

    santgaldric USAPiste impliqué

    Messages:
    750
    Notations:
    +820 / 18 / -1
    Non, le cas que j'évoque concerne un joueur toujours en activité qui a bien fait 3 ans de formation en France. Dont (dommage pour lui) 1 saison dans un club ayant perdu le "tampon" de la LNR.
    Surpris que les experts juridique et de la formation du forum, n'évoque pas sa situation. Car c'est un cas qui pourrait avoir un effet dévastateur dans un futur proche dans des territoires qui risquent de voir des joueurs à potentiels du secteur migrer dans des académies lointaines.
     
    Dernière édition: 11 Juillet 2019
  4. 8brennus

    8brennus USAPiste bavard

    Messages:
    332
    Notations:
    +26 / 0 / -0
    C'est juste une hypothése , mais si la FFR a inventé ce critére de "joueurs issus de la formation française ", c'est par ce que le critére de joueur "étranger" aurait été retoqué par la Cour Européenne , au nom de la "libre circulation des biens et des personnes" . Autrement dit , dire à un joueur :" tu n'a pas le droit de jouer chez nous par ce que tu n'est pas français , est contraire aux lois européennes . Mais ce n'est qu'une hypothése ? C'est un peu l'histoire du plombier polonais .
     
  5. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    9 964
    Notations:
    +2 803 / 206 / -38
    Personne n'oblige un club à recruter un joueur étranger, ce n'est que lorsqu'il en embauche un que cela se complique …
     
  6. santgaldric

    santgaldric USAPiste impliqué

    Messages:
    750
    Notations:
    +820 / 18 / -1
    L'ailier de Rouen Richardot à l'origine de mon topic, au statut non Jiff a bien signé la fin de sa carrière, mais son club ne l'a pas jeté comme un moins que rien. C'est déjà ça.

    upload_2019-8-19_10-26-8.png
     
  7. Undelraco

    Undelraco USAPiste impliqué

    Messages:
    1 610
    Notations:
    +528 / 9 / -1
    C'est une hypothèse juste. L'arrêt Bosman en 1995 a précisé que dans le sport professionnel, secteur économique comme un autre la liberté de mouvement des travailleurs européens s'imposait et qu'aucun règlement ne pouvait contenir de clause de nationalité. Le droit européen repose sur la libre circulation des travailleurs et un pays ne peut pas discriminer l'embauche sur le critère de la nationalité, si le joueur est européen ou possède la nationalité d'un pays ayant passé un accord particulier avec l'Europe (cela concerne les pays dits ACP, Afrique, Caraïbe et Pacifique donc les îles Fidji, Tonga, etc et l'Af Sud) ainsi que, de mémoire, des pays de l'Europe de l'Est non encore dans l'UE. Mais ne concerne pas l''Amérique Latine, l'Australie et la NZ tout comme le Canada, les USA et le Japon pour rester dans les pays où le rugby est installé.

    Il y a déjà eu des jugements clairs concernant le foot posant en principe la libre circulation des travailleurs et refusant l'exception sportive. C'est pour cela qu'ont été bricolés et autorisées ces procédures type JIFF.

    Toutefois si le JIFF a été considéré comme conforme au droit européen par les juridictions françaises (le Conseil d'Etat récemment sur le cas Spedding), il n'est pas totalement sûr que la Cour de l'Union Européenne qui sera certainement saisie en suivant ne voit pas dans le JIFF un gros détournement de la loi qui interdit en fait ou rend plus difficile, aux joueurs européens d'être embauchés dans un club.

    C'est aussi pour cela que la fédé et la ligue ne sortent pas de l'interprétation stricte de leur règlement tant qu'il n'est pas juridiquement validé.
     
  8. Albera

    Albera USAPiste bavard

    Messages:
    66
    Notations:
    +46 / 2 / -0
    Petit rappel qui a son importance : quand la Ligue a voulu instaurer le statut JIFF qui aurait exclu des joueurs de nationalité étrangère, certains présidents de club (Toulon, Racing entre autres) ont fait savoir qu'ils attaqueraient ce dispositif au niveau européen et qu'ils l'emporteraient. D'où les JIFF d'origine fidjienne, géorgienne, sud-africaine qui peuplent les centres de formation des clubs pro.
     
    • Je surkiffe Je surkiffe x 1
    • List
test