Des livres et nous

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par Vadier, 9 Novembre 2018.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Vadier

    Vadier Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 212
    Merci parce que j'ai appris quelque chose.Je ne le conaissais pas du tout.J'ai constaté qu'il avait une passion pour la montagne et qu'il représentait des paysages brumeux.Je suppose que c'est cela qui te l'a fait evoquer?Oui ici la plaine est souvent brumeuse en automne et en hiver.Pas vraiment du brouillard,méme si ça arrive,mais une brume parfois tenace qui estompe les formes et filtre le soleil.C'est assez particulier,et en hiver quand la brume se lève alors il peut faire trés froid.Tiens j'ai une photo qui date de 1984 c'est a dire au tout début de ma présence dans la région,ou il avait fait entre moins quinze et moins dix huit 15 jours durant.Nous avons connu ça deux hivers consécutifs.La loire était complétement embaclé,deux ponts dont celui de Sully n'ont pas résisté .Nous n'avons depuis jamais plus connu ça embacle.et pont de Sully  effondré 1984.jpg
     
    PhilP, Cata'tonique et Drexciya aiment ça.
  2. Cata'tonique

    Cata'tonique Titan du forum

    Messages:
    14 925
    De rien. Oui un amoureux de la montagne, des brumes et du Roman de Renart. C'est comme ça que je l'ai découvert, gamin, avec des grands bouquins aquarellés que mes petits bras ne pouvaient tenir. Brun l'Ours et Dame Brune, le Loup Ysengrin plus bête que ses pieds et Goupil, si malin que je m'imaginais qu'il aurait pu être mon grand frère.
     
    Dernière édition: 17 Juillet 2020
    Vadier apprécie ceci.
  3. santgaldric

    santgaldric USAPiste impliqué

    Messages:
    1 300
    upload_2020-7-18_9-57-58.png

    Qui devant le monument aux morts de son village ne s’est jamais amusé petit à lire les noms de ces « hommes tombés pour la patrie ». Certains de ces noms ont parfois encore des descendants dans la commune, d’autres nous sont parfaitement inconnu.

    Claude Duneton était philo logue, tu parles d’une info. Tu connais ce métier toi ? C’est une spécialité qui « étudie la langue d’un point de vue historique par l'analyse d’écrits anciens. »

    Ce livre je l’ai découvert grâce à FOG. Il sévissait il y a une 10aine d’année sur F3 dans une émission littéraire « Culture et Dépendances ».
    Le bol pour moi, je tombe un soir où était invité l’auteur pour son magnifique livre « Le monument ».

    Moi qui oublie trop souvent le nom des bouquins et des auteurs que je viens parfois à peine de terminer. Ce livre, je l’ai toujours en mémoire, c’est une œuvre émouvante, un roman Magnifique avec un grand M je vous dis, qu’il est urgent de découvrir si ce n’est déjà fait.
    Nombre de fois je l’ai offert à des amis, leur lecture a été également pour eux un pur moment de bonheur littéraire.

    "Comme toutes les communes de France, Lagleygeolle (Corrèze), terre natale de Claude Duneton, a perdu nombre de ses fils lors de la grande tuerie de 14-18. Sur le monument aux morts du village, vingt-sept noms sont gravés dont bien peu de gens se souviennent aujourd'hui. Claude Duneton a choisi de retrouver et de faire revivre, un à un, ces garçons perdus dont les traces sur la stèle l'accompagnent depuis son enfance. Paysans - certains ne parlaient que le patois de la paroisse -, ils étaient partis sans finir les moissons, dans l'espoir de revenir assez tôt pour les vendanges. Il en fut autrement. Duneton s'est laissé guider par eux, autant que par son propre père, un survivant plein d'amertume, jusqu'au fond des tranchées boueuses, au cœur (les orages d'acier qui les ont broyés. Un fabuleux roman vrai qui tisse la vie quotidienne d'un monde écartelé entre le village et le champ de bataille, nourri de faits avérés et de cette intuition romanesque qui nous montre, une fois encore, que la littérature est toujours corroborée par les faits."
     
    Dernière édition: 18 Juillet 2020
    Catamaran, Drexciya et Vadier aiment ça.
  4. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    11 853
    Ces pauvres jeunes soldats qui se sont faits massacrer pour protéger les frontières de la France doivent se retourner dans leur tombe quand on voit ce qu'est devenu le pays d'aujourd'hui envahi de partout ... :(
     
  5. FAUST

    FAUST USAPiste impliqué

    Messages:
    1 118
    Maréchal nous voilà...
     
  6. Vadier

    Vadier Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 212
    C'est un livre un peu difficile pour un profane,mais il est désormais une référence pour tous ceux qui s'intéréssent au megalithisme,y compris pour les scientifiques.Roger Joussaume,chercheur au CNRS,a passé plus de quinze ans de sa vie à diriger les fouilles de monument megalithiques en France et en Ethiopie.Dans cet ouvrage trés documenté et trés précis,il s'efforce de dissiper tous les préjugés qui encombrent l'histoire du megalithisme,de casser les légendes qui depuis des siècles ont entouré ces monuments,d'aller au delà du menhir d'Obelix.Il montre les dolmens dans leur fonction funéraire et religieuse en veillant à ne pas trop universaliser leur symbolisme.Rien aujourd'hui ne permet d'unifier l'ensemble des sites et des coutumes auquels ils servent parfois de pretexte.
    Je me suis intéréssé longtemps à cet aspect de notre patrimoine.Chaque fois que l'occasion m'en était donnée,j'aprpentais les territoires dans lesquels je séjournais enquéte de ces monuments.Je le faisais avec un oeil de profane,et puis peu à peu,j'ai essayé de comprendre de démeler le vrai du faux,de classifier,d'appréhender les différences.Ce n'est pas facile,mais le livre de Roger Joussaume "Des dolmens pour les morts",constitue une aide précieuse.Au delà de la curiosité et du gout d'apprendre,cette quète fut toujours l'occasion de ballades simples et tranquilles et d'obtention de documents photos,souvent intéressants.Je vous en présenterai quelques unes.
    Ces monuments en place ne représentent qu'une infime partie de ce qui devait exister à l'époque ou ils furent érigés.Le temps ,mais aussi les destructions humaines ont fait leur oeuvre ,méme si le"classement" de bon nombre de ces vestiges et il faut le dire la prise de conscience des agriculteurs à les conserver,en dépit de la gène qu'ils pouvaient occasionner est à souligner.La recherche de ses vestiges n'est pas toujours aisée,leur signalement est souvent absent en dehors des communes ou ils constituent le seul pole d'intéret ou des lieux touristiques.Ainsi mieux vaut il se munir d'une carte IGN précise et de bonnes chaussures de randonnée.On trouve un peu de tout.Du dolmen simple,parfois encore sous tumulus,mais ils sont peu nombreux,aux allées couvertes en Bretagne et dans l'Ouest,et aux menhirs isolés ou en alignements,plus rarement organisés en en cromlech.Quelques polissoirs aussi et de rares nécropoles,ainsi que des "pierres à sacrifice",sans que souvent on puisse affirmer que telle était leur fonction.Deus regions sont mieux dotées que les autres,la Bretagne et l'Aveyron,qui,contrirement aux idées reçues dispose de la plus grande concentration de vestiges megalithiques,avec la particularité d'avoir conservé d'etonnantes statues menhir,que l'on peut découvrir in situ (des circuits decouvertes sont organisés)et aussi,pour les plus précieuses au trés remarquable musée Fenaille de Rodez.
    L'auteur nous parle des megalithes du monde entier,qu'il classe en secteur geographiques en y accolant des caractéristiques particulières.Pour la France il distingue ceux de la France du Nord ,de l'Est et de la Suisse de ceux de la France du Sud de la Catalogne et du Pays Basque. et ceux de la France de l'Ouest
    Voici ce qu'il écrit,à propos des dolmens roussillonnais.Pour l'auteur les megalithes de l'Aude,des Pyrénées Orientales,de l'Ariège et de la Catalogne espagnole forment un ensemble indissociable .
    "Les monuments les plus anciens,seraient des dolmens à couloirs avec chambre simple subcirculaire ou polygonale,dans un tumulus rond (Font del roure).Comme il est de règle dans ce type archtectural,la chambre est plus haute que le couloir qui peut étre bordé de petites dalles dréssées ou de mrettes de pierre sèches.Situés prés de la frotière,sur le littoral,ces dolmens paraissent avoir un lien avec ceux du Roussillon,ainsi qu'avec le dolment n8 de la Clape dans l'Aude"
    "Dans une troisième phase,considérée comme post mégalithique,et qui occuperait le Chalcolithique final et le bronze ancien,des dolmens simples formés de quatre dalles latérales et d'une dalle de couverture,occupent tout le territoire de la Catalogne.L'accés à l'intérieur de la chambre se faisait par une sorte de fenètre produite par une des quatres dalles latérales plus basse que les trois autres (dolmens pyrénéens).Cest aussi dans cette phase post mégalithique que s développeraient des sépultures en ciste dans des tumulus de différentes formes.Ce shéma évolutif su mégalithisme catalan,qui de la chambre ronde avec couloir,passe à la chambre quadrangulaire avec couloir non différencié et enfin au dolmen simple,est tout à fait dans la tradition établie dans le domaine atlantique"
    "Dans le Roussilllon,Jean Abelanet en fondant ses recherches sur la toponymie a recensé plus d'une centaine de monuments qu'il compare compare aux dolmens de Catalogne.Il remarque qu'aucun dolmen n'existe dans la plaine du Roussillon.Ils sont situés en région montagneuse sur un col ou une ligne de crète.Comme dans l'Aude,il attribue les premières manifestations mégalithiques du Roussillon,à ungroupe du Neolithique final local,le Verazien ancien au début du III ième millénaire avant JC;C'est à une date plus haute que les chercheurs espagnols attibueraient les débuts du mégalithisme de Catalogne,provenant du Midi de la France,ce qui parait quelque peu incompatible.Jean Abelanet a remarqué un grand nombre de manifestations graphiques sur les tables dolméniques roussillonnaises .Il s'agit souvent de cupules dee 3 à 8 cm de diamètre qui peuvent étre reliées par unsystème de rigoles permettant l'ecoulement des liquides(on sent poindre le mythe druidique),mais aussi des gravures cruciformes qui évoquent des silhouettes humaines,des spirales ,etc..;Malheureusement aucune datation sérieuse n'est possible à l'heure actuelle,mais on peut penser qu'elles sont plus récentes que les dolmens qui les supportent.Ainsi un age du Fer déja évolué à parfois été avancé"

    Pour conclure il est a noter que les batisseurs utilisant evidemment les materiaux à disposition,on constate une grande variété geologique sur les monuments.(Calcaire dans le Minervois,Poudingue en Beauce,Granit en Bretagne et sur les Causses du Massif Central,Roches ferrugineuse parfois en Quercy et méme exceptionnellement du marbre)
    Enfin si l'occasion vous en était donnée,ne pas rater le Musé Fenaille de ROdez et le circuit découverte d statue menhir,le site de Bougon dans les deux Sèvres et son musée archeologique,et le Cairn du Petit mont à Arzon.Malheureusement le site de Carnac est devenu une "usine" à touristes avec tous les désagrèments qui l'accompagnent.
    Quelques photos des Dolmens du Roussillon
    Quelques photos de mégalithes aveyronnais
    Quelques photos de menhirs
    Queques photos d'allées couvertes
    Quelques polissoirs
     

    Fichiers attachés:

    Catamaran et Drexciya aiment ça.
  7. Vadier

    Vadier Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 212
    queques photos de polissoirs,de cromlech,de megalithes de bords de mer,de mégalithes "urbains" et enfin quelques uns de mes préférés
     

    Fichiers attachés:

    Catamaran apprécie ceci.
  8. FAUST

    FAUST USAPiste impliqué

    Messages:
    1 118
    @Vadier as-tu lu "Au revoir là haut" de Pierre Lemaitre?
     
    Drexciya apprécie ceci.