Clermont-USAP : voir et prévoir - Lindependant.fr

Discussion dans 'Forum Top14' créé par Articles de presse, 6 Mai 2019.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    37 527
    Notations:
    +168 / 2 / -3

    Partager cette page

    Le staff usapiste profite d’une fin de saison sans enjeu pour préparer la Pro D2 et forger un état d’esprit.

    Lire la suite ...
     
  2. cazac

    cazac USAPiste impliqué

    Messages:
    892
    Notations:
    +663 / 4 / -3
    Clermont-USAP : voir et prévoir
    Le staff usapiste profite d’une fin de saison sans enjeu pour préparer la Pro D2 et forger un état d’esprit.


    On peut encaisser 35 points et se rassurer. Tout le paradoxe d’une USAP à qui on promettait les pires tourments à Clermont samedi et qui s’en est finalement tirée honorablement (35-13). Pas de flonflon ni d’embrassades, bien sûr, mais le soulagement légitime d’avoir échappé à une humiliation semblable à celle vécue par Pau à Toulouse quelques heures plus tôt (83-6). « Je ne suis pas surpris que cette équipe se soit accrochée, avançait le manager de Clermont Franck Azéma après la rencontre. Elle l’a fait toute la saison et je pense que c’est là-dessus qu’ils vont s’appuyer la saison prochaine ». Dont la préparation a déjà commencé sur plusieurs axes.

    Les blessés dans le formol
    La liste des blessés dans les rangs catalans est longue comme un jour sans pain. Une quinzaine d’éléments sont écartés du groupe pour des problèmes physiques et il est tentant de voir, dans certains cas, une opportunité saisie par le club de profiter d’une fin de saison sans enjeu sportif pour anticiper des soins (Eru, Bachelier, Mamea Lemalu, Acebes...). De quoi gagner du temps dans la convalescence avant de repartir en Pro D2 l’an prochain.




    Les jeunes en profitent
    L’absence de nombreux cadres ouvre mécaniquement des perspectives aux jeunes éléments du groupe. Le troisième ligne Pierre Reynaud (23 ans) enchaîne les apparitions et engrange de l’expérience. Le pilier droit Nicolas Lemaire (23 ans), de retour d’une entorse du genou qui l’a éloigné des terrains de longues semaines, est entré en jeu à Clermont, où le staff l’a préféré à Yassin Boutemmani.

    Le trois-quarts polyvalent Alivereti Duguivalu (21 ans) a été aligné d’entrée à l’aile au Michelin plutôt que Lotima Faingaanuku, qui semble proche d’un départ en fin de saison. Titularisé lors des deux dernières journées, le demi de mêlée Sadek Deghmache (23 ans), malgré quelques scories évitables à Clermont, marque des points. Le possible départ à la retraite de David Mélé en fin de saison pourrait donner un espace d’expression l’an prochain à celui qui portait jusque-là l’inconfortable costume de numéro 3 sur son poste.

    Gagner le respect
    Début mars dans nos colonnes, Denis Troch, préparateur mental, jugeait de l’importance de la fin de saison de Catalans alors au plus bas. « Si vous ancrez un non-investissement dans les matches, ça reste dans les mémoires pour les mois ou les années à venir, expliquait l’ancien consultant de Clermont. (...) On peut finir dernier d’un championnat sans pour autant être montré du doigt parce que les autres équipes sont meilleures que nous. (...) Quand on est dans des situations de ce genre et qu’on ne lâche pas, on peut même en sortir grandi. (...) Il faut gérer les émotions, travailler sur les valeurs pour faire cette fin de saison et être un bel arbitre. »

    La même idée irrigue depuis plusieurs semaines les prises de parole usapistes. « On doit finir la saison en restant fier de ce qu’on montre. Si on ne peut pas être fier des résultats, fier des victoires, au moins exister dans chaque match, rien laisser aller et lutter avec nos moyens », martèle le coach Patrick Arlettaz. « L’objectif est de garder cet état d’esprit, que les matches ne soit pas donnés avant d’être joués », ajoutait le troisième ligne Karl Chateau.

    Alors que l’USAP s’apprête à affronter le Racing 92 et Toulouse pour clôturer la saison, cette profession de foi prend tout son sens.

    L. M. et P.C.
     
    • Merci pour l'info Merci pour l'info x 4
    • List

Partager cette page