Angelico Surchamp

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par Vadier, 23 Juillet 2020.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Vadier

    Vadier Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 212
    cette discussion résulte de l'utilisation par un nouveau pensionnaire du pseudo Illibéris,considéré comme le nom antique de la ville d'Elne,mais contesté et depuis longtemps,notamment par l'archeologue Joseph Margail qui s'efforça de démontrer ,avec quelques arguments,que si l'on ne pouvait déterminer ou exactement était située Illiberis,un grand faisceau d'indices permettait de penser que ce n'était pas à l'emplacement actuel d'Elne et de son magnifique cloitre roman ,le plus beau de France avec celui de Moissac.Le mystère plane encore ,un peu comme avec Pyrène.J'ai donc consulté,ma collection de référence,la collection "La nuit des temps" des éditions Zodiaque aujourd'hui disparues ,au moins dans leur forme originelle,qualitativement jamais égalée et en particulier l'ouvrage "Roussillon roman " écrit par Marcel Durliat dés 1958.Je n'y ai rien trouvé de définitivement probant concernant l'implantation exacte d'Illibéris.Peu importe aprés tout ,ce fut l'occasion de rendre hommage à un grand érudit,enfin reconnu comme tel,qui préfaça le Roussilon roman de Marcel Durliat.
    Cet homme c'est Angelico Surchamp,devenu moine aprés un temps d'hésitation,ecartelé entre le besoin de se consacrer à la peinture,et le désir de rentrer dans les ordres.Angelico Surchamp de son vrai nom José Surchamp est un champenois né à Troyes qui finira par se consacrer aux deux et par devenir un des acteurs majeurs de la diffusion et de la popularistion de l'art roman en creant en 1951 dans le cadre de l'abbaye benedictine de la Pierre qui vire,dans le Morvan prés de Saulieu,les editions Zodiaque.Cet homme peintre ,fresquiste,musicologue,écrivain réussit ce tour de force de créer et de maintenir à bout de bras avec ses "fréres"cette "maison" artisanale d'édition ,sans le moindre secours des editeurs spécialisé dans l'art,parvenant à faire l'unanimité pour la qualité de ses ouvrages tant de la part des spécialistes que des profanes qui urent l'occasion de de découvrir et d'utiliser ces productions.Cet homme a passé des années a sillonner la France et l'Europe à bord de son "estafette" étudiant ,disséquant,photographiant tout ce qu'il pouvait.Le résultat est magnifique et l'aventure se prolongea jusqu'à la fin des années 80,ou l'abbaye décida devant les couts d'exploitation de céder son activité éditoriale.Ils ont gardé l'essentiel et un fond qu'il vendent dans le cadre de l'abbaye ,selon leur bon vouloir et leur ressenti,mais toujours à un prix toujours inférieur à ceux pratiqués sur Intérnet ou chaque ouvrage peut atteindre désormais des sommes folles.Je me suis adréssé à eux à plusieurs reprises,parvenant à obtenir une quinzaine d'ouvrages m'ayant permis de disposer aujourd'hui d'une collection
    complète?Chacune des visite s fut un vrai bonheur,tellement les dicussions lorqu'elles ne concernent pas la religion,furent enrichissante,leur grande culture faciltant les choses.Si jai ainsi présenté longuement les choses,c'est que Angelico Surchamps nous parle de notre petit pays en des termes si élogieux que ça en est emouvant.Et lui le Bourguignon,qui a tant vu de pays et de monument,qui a de telles connaissances et d'expériences d etant de territoires ne peut étre soupçonné de partialité,d'absence d'objectivité.Je vous livre de texte de sa préface,ça fait plaisir ,méme si je ne peux m'empècher de penser au regard de la situation actuelle du département"mais quel gachis"
    "A qui considère un instant le Roussillon,il semble que cette région ne ce soit rien refusé.La montagne d'abord.Canigou,Font Nègre,Campcardos,Puigmal,Costabonne dépassent aisément deux mille mètres pour s'aventurer parfois aux alentour des trois milles.Deux vallées sillonnées par la Tét et le Tech:le Conflent,le Vallespir ,le plateau de Cerdagne,la plaine ensuite.Et quelle plaine!N'est il pas possible d'en obtenir jusqu'à trois recoltes par an,à qui sait ordonner judicieusement ses cultures?La mer enfin.cette mer méditéranée qui a toujours été la bienfaitrice de la terre et des hommes.Non vraiment le Roussillon ne peut envier le sort d'aucune autre province.Et bien que séparé de la Catalogne depuis Louis XIV,sa langue,ses traditions,son art maintiennent encore vivant le souvenir d'une ancienne communauté de destin que l'on ne saurait oublier.
    L'art roman du Roussillon est à l'image de cette terre,comme ceux des autres provinces déjà étudiées.Lui aussi ne s'est rien refusé semble t il en tout domaine.Lorsqu'il batit ou lorsqu'il sculpte il utilise le marbre le plus pur,jaune ou rose ,extrait de ses montagnesEt comme il est passionnant de le voir aux prises avec le marbre,tirant de ce matériau,si facilement somptueux ou sensuel,des pierres taillées gravées ou sculptées qui sont des merveilles de grace,mais aussi de vigueur,de force,d'humaine santé.Cet art nous offre des églises petites le plus souvent,il est vrai,mais d'une rare qualité,des cloitres:celui d'Elne avant tout autre,maintanant que ceux de Cuxa,St Martin du Canigou sont hélas rendus à l'état de lambeaux!des fresques:un seul édifice tel que celui de Fenollar est à classer parmi les plus riches ensemble de France peints à l'époque romane.;la sécheresse et l'excellence du climat,l'ont par ailleurs préservé beaucoup mieux,en dépit du vandalisme des hommes,que les autres fresques de France,notamment celles de Touraine.
    Non vraiment,cet art roman ne s'est rien refusé.Il avait en outre sans nul mérite toute facilité pour situer ses trésors de façon remarquable.On songe à St Michel de Cuxa,à Corneilla,plus encore à Serrabone,à la chapelle de la Trinité,à St Martin du Canigou surtout,qu'il est impossible de dissocier de leur site,tant ils s'y intègrent harmonieusement,tans la beauté de ceux ci fait une part considérable du charme de ceux là.Les acquèreurs du cloitre de Cuxa,lors de leurs diverses infortunes,ne l'avaient donc pas senti!On rest confondu anéanti,devant un tel,un si criant vandalisme!
    en dépit de ses richesses,à quoi bon le cacher,l'art roman du Roussillon est austère.La splendeur de la tribune de Serrabone se cache parmi le schuste d'une église rigoureuse à l'extrème.E t c'est en quoi cet art reste chrétien par excellence qui"ne réduit pas à néant la croix du Christ"pour parler à la façon de Saint Paul....
     
  2. Ramball84

    Ramball84 Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 432
    @Vadier Bravo et merci ! Du coup, je comprends haha....
     
    Catamaran apprécie ceci.
  3. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    12 219
    Tu vois, être Catalan du 66, ça mérite le respect ... :raison:
     
  4. FAUST

    FAUST USAPiste impliqué

    Messages:
    1 509
    T'amerais en être.
     
  5. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    12 219
    Ves a jaure, mal canyas ! haha
     
  6. Albera

    Albera USAPiste bavard

    Messages:
    244
    Merci pour cette contribution.
     
  7. Vadier

    Vadier Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 212
    De rien,d'autant qu'elle fut inattendue ,accidentelle et qu'en conséquence je la regrette d'autant moins,car au fond elle matérialise l'une de mes convictions les plus profondes,que l'on pourrait résumer ainsi."Montre moi ton art et je te dirai qui tu es"
     
    Ramball84 apprécie ceci.
  8. Illibéris

    Illibéris USAPiste balbutiant

    Messages:
    24
    Merci beaucoup pour ce post. Je n'ai pas choisi ce pseudo au hasard, mais je n'en savais clairement pas autant sur le sujet. Mon choix tenait plus de la sonorité du mot que de son histoire. Désolé si j'ai mal interprété tes paroles l'autre fois.