A contre sens 1/1

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par FAUST, 2 Décembre 2020.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis ! JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. FAUST

    FAUST Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 887
    Notations:
    +1 852 / 43 / -5
    A contre sens pour pratiquement tout.


    Tout le monde à trouvé les arrières nuls, et les avants plutôt bons. Moi, je suis anéanti par la qualité de notre jeu d’avants et n’ai quasi rien à reprocher à nos ¾ tellement les lancements de jeu sont d’une pauvreté extrême. Et si on rajoute une piètre prestation de notre 9, nos gazelles n’avaient aucune chance de briller sinon qu’à se peler des essais seuls.

    Les arrières ont des circonstances très atténuantes depuis le début de l’année. Absence de centres de métier qui fait que c’est compliqué, une hétérogénéité à l’ouverture avec des joueurs très différents qui se succèdent. Mais ça, on le savait et on le gère plutôt pas mal quant aux résultats.

    Mais une conquête aussi pauvre et un jeu d’avants aussi abscond, c’est désespérant et n’aide pas du tout nos 3/4. Et là je parle autant de performance individuelle et collective, c’est effrayant.

    Pour moi, ce n’est pas nouveau, je le constate depuis 3,4 ans et en parle régulièrement en mp. Mais là, sur ce match, on touche le fond et ça commence sérieusement à m’agacer. Je suis très très pessimiste quand à notre futur éventuel dans une division supérieure. Je crains même qu’on revive la même aventure qu’en 2018/2019.

    Pourquoi ? Parce qu’on ne voit aucun signe d’amélioration depuis 3 ans, aucune structuration, pas de synchronisation, des mauvais choix, des carences techniques graves, une absence totale de performance collective liée à un non travail des détails.

    Alors j’entends déjà les « mais on est premier », les « on écrase tout le monde », les « t’es tout le temps pessimiste », « je l’avais dit Lanta est nul », les « y a pas de patron dans ce club » etc…

    Oui nous sommes premiers (ou seconds), oui nous sommes capables de battre tout le monde en Prodé, oui je pense que nous sommes les favoris pour monter et je le pense sincèrement mais, il va falloir autre chose parce qu’à par Agen qui est au fond du trou (pire que nous en 2019), je nous vois battre personne en jouant comme ça. Et croire que seul l’apport de qq joueurs va nous régler le problème et faire grimper la performance du groupe est une grave erreur. Oui il faudra des nouveaux joueurs parce qu’il faudra apporter ce que l’on a pas et certains sont trop légers pour l’étage supérieur.

    Mais il y a dans ce sport des constantes, des fondamentaux qu’on néglige. Vous voulez des exemples :

    On commence dans l’ordre chronologique et, pour ne pas étayer mon propos, par un ¾



    2’58 Excellent départ de Lemalu derrière sa mêlé, très bonne libération « dans le sens », à tel point qu’il n’y a pas besoin de protection, éjection rapide de Deghmache, tout va bien. Acebes fixe deux défenseurs, pour créer de l’espace mais la course de Jaminet est nulle.

    A aucun moment il propose une course inter (comme il aurait dû je pense) ou exter. Il ne regarde même pas, non il vient s’empaler en 1 contre 1 sur le seul mec qui est là. Il y avait une grosse occasion de casser la ligne. Dommage car c’est ce qu’on apprend très tôt, et pour un arrière pro, c’est une grave erreur à mon sens.
    En plus il a une libération catastrophique et on prend une pénalité. Très très mal joué.

    Bon je passe sur quelques déblayages inefficaces lors desquels on est en surnombre et un "air plaquage" de Lam à la 11ème pour arriver à la 12’30

    Touche Aurillac, on décide de défendre « en miroir ». Labouteley déchiffre la touche adverse, il n’y avait pas de leurre donc les aurillacois comptent sur le « nerf » du lift. Très bon saut et très bon timing de notre 4 qui saute devant le sauteur adverse, on a fait 60% du taf.

    Mais là les deux lifteurs se grattent le cul. Alors qu’ils ne doivent être dédiés et concentrés qu’à leur sauteur parce que dans ce cas présent ils savent qu’il va aller au contre, il n’y a pas d’autre possibilité, ils sont dénués de toute concentration. Chouly n’est « gripé » à son sauteur et Faasalélé non plus. A tel point, regardez bien que sa main droite glisse sur les fesses de Labout, seule sa main gauche lève et déséquilibre notre sauteur. Intention 18/20, réalisation 1/20, c’est nul. Faute grossière des lifteurs, on perd un ballon qui nous tendait les bras. Mais ce n’est pas fini, on a merdé la touche, on va merder le reste.

    Replacement dans la ligne défensive, Labout rate GROSSIEREMENT le premier plaquage. Dramatique! On ne rate pas me premier plaquage sur une phase statique, les aurillacois avancent grave et le 9 tape un up and under, Dubois ***** comme il faut la réception et on en prend encore pour 10 m.

    Voilà 3 phases, 3 bananes, en T14 on ramasse sur la puissance 15 m de plus et on est à la ramasse totale. Là on arrive à se refaire, bon… C’est calamiteux quand même.


    On n’attend pas longtemps et on arrive à la 15’03

    Touche Usap 6+1. Aurillac défend « en zone » sur Labou et Chouly. On emmanche une super chorégraphie pleine de leurre. Super lancé en fond, super timing, super grips, super lifts, touche optimale dans le sens où le ballon est capté au moment ou les lifteurs et le sauteur ont les bras tendus simultanément. C’est le cas, bravo.

    Sauf que, on décide de suivre par un maul. Or, il est très difficile et il faut une très très grande maitrise pour enclencher un maul en fin d’alignement après une touche qui a nécessité une grosse choré et des mouvements dans tous les sens. En général suite à une touche mouvementée on joue vite, ou si on fait un maul, on saute milieu d’alignement pour permettre aux gars qui vont constituer le maul d’être présents rapidement à la redescente du sauteur.

    Là, la grande maitrise on ne l’a pas trop, bilan on fait un maul de merte (comme d’hab) inefficace (comme d’hab) et vous savez quoi, on tombe tout seul. Walker est emporté par son lift, il recule, mais en plus tous les autres, qui ont couru comme des malades, arrivent et poussent sur Walker. Le maul n’est pas équilibré, il n’y a personne derrière Walker pour remettre du sens, c’est mort. On tente de pivoter, povrets, on se fait défoncer. On s’en sort en éjectant, coup de bol sa sentait le ballon enterré.

    C’est moi ou les mauls consécutifs aux touches on les plante depuis ….

    Je passe la très mauvaise libération « contre sens » d’Acebes à la 17ème qui fout Deghmache dans la merte (il n’avait pas besoin de ça sur ce match) et qui par coup de bol (c’est un aurillacois qui lui prend le bras) fait une passe décisive à Faléafa. Bon.

    On arrive à la 22’30

    Touche Usap. Bon lancer mais Labout ne l’attrape pas. Erreur grossière encore une fois. Pourtant là, on était au bon endroit pour un maul. Perdre des balle en touche comme ça, ce n’est pas possible. Aurillac trouve une touche dans nos 22m, mais contre le Racing ou Toulouse qu’est-ce qu’ils se passe ?

    28’06

    Maul Kubri, éjection petit coté, Labou ne fixe pas son ou ses défenseur(s) et rate un 3 contre 2. On s’emmerde tellement c’est pauvre. Alors avant on disait « oui, mais c’est un seconde ligne » Oui ! Avant, mais depuis on a vu jouer d’autres joueurs en seconde ligne. D’autres joueurs qui sont capables de ça ! Et ça, c’est un minima.
     
    Dernière édition: 3 Décembre 2020
  2. BN99

    BN99 Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 274
    Notations:
    +2 482 / 56 / -6
    Rien à rajouter ! Cruelle analyse ... :(
     
  3. Ramball84

    Ramball84 Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 741
    Notations:
    +4 569 / 81 / -3
    Ça calme effectivement ! ;)
     
  4. FAUST

    FAUST Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 887
    Notations:
    +1 852 / 43 / -5
    J'ai corrigé. J'avais mis deux fois le même gif. Celui de la 15ème minute est à jour désormais.
     
  5. L'instit

    L'instit USAPiste bavard

    Messages:
    387
    Notations:
    +531 / 7 / -1
    Sujet intéressant !

    Je partage en grande partie cette analyse. J'ai par contre besoin de précisions sur un point : j'ai toujours cru qu'un lancer en fond d'alignement avait pour but de pouvoir enclencher plus facilement un maul, en éloignant le ballon du plus grand nombre d'adversaires, pour pouvoir enfoncer une défense moins nombreuse qu'en cœur d'alignement. Tu dis (ou c'est moi qui ai mal compris) qu'un lancer en fond est normalement fait pour écarter rapidement, tu peux développer ce point ?

    Suite à la lecture de ton analyse, il me vient la question suivante : Pourquoi en est-on là ? ou plus simplement dit : A qui la faute ?

    - Aux joueurs : mauvaise formation ? Bagage technique insuffisant ? Manque d'implication ? De concentration ?
    Sur ton 2ème exemple, tu incrimines à juste titre Chouly et Faasalele (les lifteurs), qui sont quand même tout sauf des débutants, ont joué dans les plus grands clubs d'Europe, avec une carrière internationale reconnue. Le problème ne vient donc pas de leur talent intrinsèque. De quoi, alors ? Chouly et Faasalele faisaient-ils les mêmes erreurs techniques à Clermont et Toulouse ?

    - Aux coachs : forcément on pense au coach des avants en 1er lieu. Il est là depuis plusieurs années maintenant, donc en théorie il a eu le temps d'imposer sa patte. Mais on constate les mêmes problèmes depuis un moment : touche irrégulière (carrément faible en ce moment), mauls offensifs improductifs, mauls défensifs souvent mis à la faute (il y a du mieux cette année).

    - Au manager sportif (Arlettaz) : le jeu souhaité fait-il l'impasse sur ce travail souvent invisible mais indispensable ? Est-il suffisamment travaillé à l'entrainement ? Demande-t-il aux avants (à Eru, que tu cites, par ex) d'être disponibles dans la ligne d'attaque au point de délaisser les tâches obscures ?

    - A la formation : nos jeunes joueurs reçoivent-ils le bagage technique nécessaire lors de leur passage par le centre de formation ?

    Je suis curieux de connaitre ton avis là-dessus. Et pour aller plus loin, quelles solutions tu proposes en vue d'une montée très plausible à l'échelon supérieur, pour éviter de revivre le calvaire de 2018/19 ?
    Changer l'entraineur des avants ? Si oui, qui à la place ?
    Changer de méthode d'entrainement ?
    Changer de joueurs ? Lesquels, par qui ?
    Tout ça à la fois ? Autre chose ?

    Merci pour ton éclairage à venir.
     
  6. FAUST

    FAUST Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 887
    Notations:
    +1 852 / 43 / -5
    Merci de l'intérêt

    Je dis deux choses. Qu'il faut une grande maitrise pour jouer un maul après beaucoup de mouvements dans la préparation de la touche.
    Ensuite, grosse choré et fond d'alignement, c'est l'enchainement le plus difficile. Il est évident, que le réceptionneur du ballon (à la redescente) et les pousseurs vont arriver ric-rac. Il n'y a aucune tolérance. Il faut une très grande maitrise et surtout un lift en fond qui soit capable de rester debout et de faire le point d'encrage du maul. C'est là la difficulté.
    J'essaye d'expliquer:
    Lancer fond d'alignement, à la redescente les pousseurs(qui ont bien bougés) vont arriver et pousser de l'ext vers l'int du terrain. Si le dernier lift s'écroule, le maul tombe tout seul (ce qui se passe ici). Si il tient, le maul pousse sur lui. Lui, pousse vers la touche de façon à faire dérouler le maul vers l'int du terrain. Ca, c'est bien joué. Ce cas est utilisé souvent pour les touches à 5 m parce qu'il permet de se rapprocher des poteaux. Mais il faut maitriser tout, avoir le pylône en fin d'alignement et une vitesse de transmission fulgurante.
    Quand l'usap joue cette touche, elle est qq part au milieu du terrain. Se mettre en danger en fin d'alignement pour faire un maul quand en plus, on ne maitrise rien, me semble complètement inapproprié et inopportun. Avec ce style de choré, elle aurait dû jouer vite. On n'a pas les moyens.
    Je viens de relire, si tu piges, t'es fort! Un papier, un crayon, c'est définitivement mieux.


    Non Chouly est Faaselele ne faisaient pas les mêmes erreurs techniques. Mais ça, c'est la magie du collectif. En 2009, Perez, qui était un bon joueur, mais qui n'affolait pas le marché des transferts avait un impact énorme dans ce collectif. Tu prends un joueur moyen et tu le mets avec un très bon collectif rigoureux, huilé, il élève son niveau automatiquement.
    Mais l'inverse est aussi vrai. C'est pour cette raison qu'à un moment je dis "croire que seul le recrutement va nous sortir de là est une énorme erreur".
    Les avants de l'Usap n'ont pas le collectif, n'ont pas de jeu, n'ont pas la puissance collective qu'ils devraient avoir. Donc Chouly et Faaselele rentrent dans ce cadre. La preuve sur chaque touche contre Angoulême Boutati nous a fait chier en passant entre le sauteur et le lifteur. Inadmissible. Mais le pire c'est que nous, nous ne sommes pas capables de faire ça sur les touches défensives. C'est incroyable. Alors oui, on marque des essais sur des mauls, mais y avait rien en face et quand tu vois la structure des mauls, je ne suis pas persuadé que cela se termine pareil contre Oyo, Agen, ou Brive. Pas persuadé du tout.
    Pour répondre à ta question, oui, il y a des joueurs qui pour moi, n'ont pas le niveau T14 en seconde ligne, en 3ème ligne et à la mêlée.

    Tiens regarde la touche à la 55ème de l'Usap contre Angoulême. Lancer milieu d'alignement, chouly capte bien. Regarde Boutaty qui se place déjà et va passer sur les pieds de Eru le premier lift. Labouteley est hors jeu car il est devant le porteur de balle, il y a pénalité pour Angoulême mais le plus grave, c'est qu'il ne sert plus à rien. Il s'est éliminé tout seul. Eru s'est barré alors que c'est lui qui doit faire barrage. Boutaty nage dans le maul et nous emmerde à lui seul jusqu'à que Philippart le dégage. Ensuite ben comme d'hab ça tombe, c'est maladroit, pas efficace, n'importe quoi. Deghmache merte la sortie comme c'est pas possible.

    Maintenant regarde ça et observe la rigueur, le placement de chaque joueur, et l'efficience.

    https://streamable.com/uihsiz

    Sans comparer le niveau intrinsèque des joueurs qui n'a pas d'importance en l'occurrence, car je pense que les joueurs de l'Usap sont capables de ça si on les fait travailler pour ça. Regarde la choré minimaliste de Hill le 5 qui en se déplaçant vient à l'endroit idéal pour pousser. Il est là, frais comme un gardon et se lie avec ses compères AVANT la retombée du ballon. Regarde Gray qui met la balle dans le 8 qui se baisse en une fraction de seconde (la vitesse du 8 est remarquable) pour se mettre au ras du sol. Une bonne rampe de 4, 2 qui poussent sur les lifteurs, 2 qui poussent à cœur. On n'est pas là n'importe comment et il n'y a personne qui vient nager dans le maul, ça défonce tout parce que le collectif est sûr de sa force. Et pourtant en face, ce n'est pas Angoulême.

    Incontestablement. La plus grosse responsabilité est là. Contrairement à ce que l'on pense le jeu d'avants est une question de positionnement de tactique avant d'être une question de puissance. La puissance dans le rugby d'aujourd'hui est une résultante d'une multitude de paramètres techniques et organisationnels. Aujourd'hui en T14, n'importe quel 3 ème ligne et premier centre est capable de stopper Lemalu ou Roussel sans coup férir. Ca, c'est dépassé.
    Quand je parle de positionnement, je parle de timing, d'aptitude au jeu court, l'alternance du jeu, de soutien, d'adresse, de synergie de puissance. Notre vacuité technique collective vient incontestablement d'un manque de travail ou d'un travail mal ciblé. Depuis 3 ans, je ne vois pas de progrès et c'est la principale cause de notre faillite en 2019. J'ai peur du futur.

    Il ne peut être dédouaner de ça. Mais ce n'est pas une question de tactique, c'est faux. Au rugby, il y a combat, que tu décides de jouer comme les blacks, comme les irlandais ou comme les fidjiens, il y a combat. Tu perds le combat, tu perds tout.
    Whitelock joue avec les blacks en 2-4-2 (position des avants sur la largeur du terrain), il est très souvent dans le ligne pour apporter sa puissance. Oui mais, il termine le match avec 18 plaquages, 12, déblayages et il fait chier pendant 80'. Eru, il n'est que dans la ligne et a finit les matches de T14 avec 2 plaquages en 3ème ligne.
    Donc à un moment faut aller au mastoc et la vidéo ahurissante d'Eru sur le contre ruck est pour moi une insulte au rugby.
    Arlette sait parfaitement que pour développer le jeu qui lui plait, il faut ferrailler. Lanta aussi. mais à l'évidence, ils sont aussi les responsables. Maintenant, ils sont intelligents et ont très bien perçu qu'on avait des lacunes en défense. Ils ont parfaitement corrigé le tir car à mon sens, si il y a un point positif, c'est bien la défense.

    Non là, c'est un point d'optimisme. Walker, Roussel, Velarte, Lotrian ont de des bases que je qualifierais de modernes. Si Roussel soigne sa position en mêlée, c'est très très bien. Et lui aussi, joue très bien dans la ligne, participe au jeu d'attaque, a une dextérité très développée, il marque même un essai contre Aurillac, comme le fait souvent Eru. Sauf que lui, a une autre activité au combat et marque l'adversaire.
     
    Dernière édition: 7 Décembre 2020
  7. L'instit

    L'instit USAPiste bavard

    Messages:
    387
    Notations:
    +531 / 7 / -1
    Je sais pas si je suis fort, mais je pense avoir compris. Merci pour l'explication.


    J'entends ce que tu dis. Mais pourquoi un Boutaty arrive à faire ce qu'il fait dans une équipe en bois, et pas un mec de chez nous ?

    Ce que tu dis est effectivement un problème, et semble être antérieur à Freshwater. On a souvent comparé des joueurs passés chez nous vs. leur nouveau club, où on notait une nette amélioration, sinon technique, au moins physique. Dernier exemple en date avec Forletta qui a perdu des kilos, mais on pense aussi aux frères Tao, à un Guirado qui a pris une autre dimension à Toulon, ou tout un nombre de joueurs qui témoignent d'une certaine ambiance moins exigeante chez nous que dans les autres clubs où ils ont pu passer.

    C'est donc selon toi un manque de travail collectif aux entrainements. Je partage le même avis, depuis plusieurs années, sur le secteur des mauls en tout cas. Pourtant, j'imagine que les coachs le voient bien, en sont conscients. Le fait de noter aucune amélioration en 3 ans est surprenant, pour ne pas dire inquiétant.

    Freshwater est-il en danger ? Faut-il lui adjoindre un spécialiste, comme cela a été fait avec Bastide sur la défense ?


    D'accord avec toi sur Eru, même s'il nous gratifie parfois de beaux gestes dignes d'un 3/4. Vu son statut de non-JIFF, et la montée en puissance d'un Roussel (s'il reste) et l'arrivée de Faasalele cette saison, on peut raisonnablement penser qu'il n'est pas sûr de prolonger.


    On termine sur une note positive, c'est bien !!
     
  8. Ramball84

    Ramball84 Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 741
    Notations:
    +4 569 / 81 / -3
    En tous cas, merci beaucoup a vous deux pour cet échange instructif et enrichissant !
    Ce passage est effrayant pour le supporter passionné que je suis ! L'expression " vacuité technique " est terrible...
    Je suis atterré par ta conclusion !
    D'apres toi, Le club ne semble pas avoir véritablement pris conscience de cet échec cuisant et surtout du pourquoi...
    Mêmes causes, mêmes effets...
    LANTA a un passé rugbystique, ce n'est quand meme pas " un perdreau de l'année "...Il a été recruté aussi pour cela...
    Les jeunes joueurs ont besoin d'un cadre technique fort pour leur progression...sinon....