Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

A Barcelonne la chienlit continue encore et encore.

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par jo basile, 10 Octobre 2018.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. jo basile

    jo basile Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 625
    Notations:
    +1 037 / 64 / -22

    Partager cette page

    Catalogne : les indépendantistes perdent la majorité au gouvernement après la rupture de JxCat-ERC


    La tension entre JxCat et ERC est à son paroxysme. Les membres du gouvernement restent bloqués sur le sujet des remplacements des députés suspendus. Les post-convergents refusent de céder et de réitérer la formule utilisée par les républicains, entérinée par les avocats du Parlement, qui "désignait un remplaçant" pour Oriol Junqueras et Raül Romeva.
    Le problème a atteint une telle ampleur que moins de deux heures avant le début des travaux en plénière, ce mardi après-midi, le bureau a décidé que le document présenté par Carles Puigdemont, Jordi Sànchez, Jordi Turull et Josep Rull "n'a aucun effet juridique". La délégation de votes, utilisée jusqu'à présent, est annulée et leurs votes ne seront pas comptés s'ils ne reformulent pas la demande précisant la "désignation", ce à quoi les indépendantistes résistent.


    Les partis ERC et le PSC se sont liés pour annuler les lettres présentées jusqu'à présent, alors que JxCat a voté contre cette décision et Cs s'est abstenu. L'unité de l'indépendance a ainsi été brisée.

    Les quatre députés suspendus du JxCat ont annoncé dans une lettre expresse qu'ils assumaient le refus de leurs votes. "Nous comprenons que notre décision de maintenir la délégation de vote au porte-parole du groupe parlementaire JxCat est parfaitement légal", proclament-ils. Ils décident qu'ils "assument la décision [de la Table] et que leurs droits cesseront d'être pris en compte".


    Les partisans de l'indépendance disposeraient de 65 voix, en comptabilisant les membres de la CUP. Ce qui conduirait la Chambre au blocus.

    Les services juridiques de la Chambre a publié lundi, un rapport sévère dans lequel ils avertissent que les quatre votes en question de JxCat ne pourraient pas être comptabilisés si le parti ne désigne pas un suppléant. En outre, ils ont averti que le Bureau pourrait rester sous la houlette de la chambre criminelle de la Cour suprême s'il acceptait les "désignations".

    Dans les rangs de l'ERC, les membres exigent qu'on cesse de mettre en danger la majorité parlementaire d'indépendance pour ne pas exposer le président du Parlement, Roger Torrent, à une éventuelle action judiciaire.
    https://www.lindependant.fr/2018/10/09/catalogne-les-independantistes-perdent-la-majorite-au-gouvernement-apres-la-rupture-de-jxcat-erc,4726016.php
     

Partager cette page