Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

USAP : Larmes à gauche - Article Indép

Discussion dans 'Forum TOP14' créé par Articles de presse, 20 Avril 2014.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    14 880
    Notations:
    +15 / 0 / -0

    Partager cette page

    [​IMG]

    Entre la détresse et les larmes des joueurs, cloîtrés dans les vestiaires, l'ambiance était morbide hier à Montjuïc. Le président François Rivière a eu raison de faire son tour d'honneur avant le match à Montjuïc. Il est toujours préférable d'anticiper les hypothétiques victoires. Au moins, elles sont sûres d'être célébrées. Parce qu'après, rien n'est moins certain. Comme le maintien de l'USAP, grandement évaporé dans une fraîche et morne après-midi barcelonaise.

    Tragique 3e festa del rugbi catala saccagée 46-31 par Toulon, sur un air de phase terminale pour les Catalans dans une enceinte si digne des phases finales. Cette défaite face au champion d'Europe était devenue inéluctable à mesure que les 20 892 spectateurs du stade Lluis Companys se liquéfiaient sur leurs sièges malgré les efforts louables mais vains d'une banda. Elle laissait les joueurs terrassés, anesthésiés, statufiés dans leur désarroi. A l'ultime coup de sifflet de l'arbitre - un coup de massue - la pelouse olympique s'est transformée en champ de ruines. Alasdair Strokosch était prostré au sol, Bertrand Guiry, genou à terre, n'arrivait plus à se relever, Romain Terrain et Lifeimi Mafi déversaient un flot de larmes, tandis que Pedro Pérez s'écroulait.

    Désastre émotionnel et sportif
    Le désastre émotionnel et sportif ne faisait rire que les mouettes, telles des charognards tournoyant autour de la dépouille encore chaude de l'USAP. Comme ces quelques supporters toulonnais qui, avant le fiasco, avaient si charitablement provoqué leurs homologues catalans en leur indiquant la direction de la 'Pro D2, Pro D2, Pro D2'. Les joueurs, eux, têtes basses, peinaient à la redresser, cherchant un visage familier pour ancrer leur détresse. Ils étaient en demande pressante de regards réconfortants dans les travées de Montjuïc. Ils se réfugiaient ensuite dans les vestiaires pour enfouir leurs larmes pendant que Maxime Mermoz répondait à la presse. "J'ai la sensation qu'on a eu un peu plus de maîtrise, qu'on est arrivé à accélérer. Après, l'USAP a mis beaucoup d'énergie, de volume de jeu. Le score est un peu difficile", analysait le centre du RCT, sacré champion de France avec l'USAP en 2009. D'où sa véritable compassion et peine envers ses anciens partenaires : "C'était une victoire nécessaire pour nous car on revient aussi de loin. Mais, je suis attristé que ce soit ce match qui doive condamner l'USAP. On doit aussi regarder de notre côté et avancer".

    La vie continue à Toulon. Elle est suspendue à un cil pour l'USAP en Top 14, où une chape de plomb s'est abattue sur le vestiaire, dévasté, devant lequel le président de la LNR, Paul Goze, devisait à voix basse avec des actionnaires de l'USAP, le président Rivière, le directeur général Sylvain Deroeux et Fabien Pelous, l'ex-capitaine du XV de France consultant télé. Il régnait dans les vestiaires "une ambiance de 1er novembre", selon des témoins. Personne ou presque n'en est sorti. Le manager Marc Delpoux s'est exprimé, uniquement au micro de Canal +. Puis, le président perpignanais a affronté la meute : "La situation est très compliquée. J'ai dit aux joueurs que l'objectif était un point de bonus défensif à Clermont (dans 15 jours) ou, miracle, deux points d'égalité. Mais le sort de l'USAP n'est plus entre nos mains ce soir (hier)". Pendant que Guilhem Guirado, en capitaine digne et lucide, patientait, les yeux dans le vide dans les sous-sols de Montjuïc pour assumer l'obligation médiatique. Le seul joueur à s'y présenter.

    «Ne soyons pas des croque-morts"
    "C'est affreux… a-t-il balbutié, très affecté. Il y avait beaucoup de joueurs en larmes dans les vestiaires. Il n'y a pas eu de discours. On est tellement déçu, qu'on se renferme sur soi-même. Si on avait gagné, on était maintenu. On ne l'a pas fait, on a pris 0 point et une branlée. Il faut aller chercher tout ce qu'on a dans les tripes dans 15 jours à Clermont". De Montjuïc à Clermont ce sont 103 années de présence de l'USAP dans l'élite qui sont en sursis. "Je n'ai pas attendu le match contre Toulon pour penser à la Pro D2. Ne soyons pas des croque-morts. Ne faisons pas l'enterrement de l'USAP qui continuera quoiqu'il arrive. Et si on a un peu de chance, on peut encore se sauver lors de la dernière journée", espère François Rivière. De la chance et un miracle.

    Sylvain Deroeux : "On n'est plus invité"

    Sylvain, quel sentiment domine après cette défaite ?
    Beaucoup de déception. On avait l'impression d'avoir réussi à remobiliser un peu d'énergie, d'agressivité, de fierté et de jeu mais on est tombé sur un des caïds du rugby français, voire européen. Le constat est difficile et raide mais on n'est plus invité face à une équipe comme ça. Aujourd'hui, on n'a plus tout à fait notre sort entre les mains. On ne va pas lâcher, ce n'est pas notre style, mais ça va être compliqué, très compliqué.

    L'USAP est-elle encore invitée en Top 14 ?
    J'ai tendance à croire que oui. Il y a deux groupes distincts dans ce Top 14 : les grosses armadas qui jouent la Coupe d'Europe pour la gagner et les autres. Je n'ai pas l'impression qu'on est tellement plus faible que Brive, Bordeaux, Bayonne… On est simplement passé à côté cette année. Les mois de décembre et janvier ont été très compliqués. Ce soir (hier), il n'y a pas eu de miracle. De toute façon dans le rugby professionnel, il n'y a pas beaucoup de miracles. A nous d'en espérer un petit et d'aller à Clermont avec l'envie d'aller chercher un peu de points.

    Quel sera le mot d'ordre jusqu'au dernier match à Clermont (le 3 mai) ?
    On a une fierté. Je crois qu'on aime tous ce club beaucoup, certains l'aiment passionnément. Le mot d'ordre, ce sera de se battre jusqu'au bout. Comme se sont toujours battus les joueurs de l'USAP et comme se sont toujours battus les Catalans. On va se battre et on fera les comptes après.

    Par rapport à des clubs comme Oyonnax et Bayonne, l'USAP est-elle taillée pour jouer le maintien ?
    Cela fait trois ans qu'on joue le maintien. On ne peut pas dire qu'on a été pris par surprise. Le club et l'équipe sont capables d'avoir des ressources. Je n'ai rien à reprocher aux joueurs, on est tombé sur le champion d'Europe. C'est dur à dire mais l'USAP a joué le haut de tableau pendant très longtemps mais aujourd'hui on n'est plus invité. Je ne vais pas pleurer. Demain il fera jour, on va se battre et on va se reconstruire. Toulon est passé deux fois en Pro D2, Grenoble, le Racing et Montpellier y ont été. Si on doit descendre, ça voudra dire qu'on le méritait.
     
  2. Muntanya Regalada

    Muntanya Regalada USAPiste impliqué

    Messages:
    1 470
    Notations:
    +236 / 3 / -0
    Dur dur...
    La peine est à la hauteur de ce que représente l'USAP pour nous tous.
     
  3. bouro

    bouro Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 593
    Notations:
    +146 / 0 / -0
    Le désastre émotionnel et sportif ne faisait rire que les mouettes, telles des charognards tournoyant autour de la dépouille encore chaude de l'USAP. Comme ces quelques supporters toulonnais qui, avant le fiasco, avaient si charitablement provoqué leurs homologues catalans en leur indiquant la direction de la 'Pro D2, Pro D2, Pro D2'.

    Bande de bâtards, je ne souhaites que du malheurs aux toulonnais et au rct .
     
  4. llobet2

    llobet2 USAPiste balbutiant

    Messages:
    37
    Notations:
    +4 / 0 / -0
    usap


    Ta réponse démontre que tu es au même niveau qu'eux, c'est nul.
     
  5. bouro

    bouro Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 593
    Notations:
    +146 / 0 / -0
    Je m'en cague, c'était celle de trop pour moi .

    J'en ai presque pas dormi ... au réveil je lis ça , c'était trop pour moi , fallait que ça sorte ,c'est fait..
     
  6. jepo66

    jepo66 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 687
    Notations:
    +29 / 0 / -0
    Espérons que notre CATALAN CASTRAIS : BRICE MACH nous aide , ALLEZ CASTRES et ALLEZ L'USAP
     
  7. Cargols

    Cargols USAPiste bavard

    Messages:
    341
    Notations:
    +2 / 0 / -0
    Moi aussi gt a côté de toulonnais qui nous chantait pro d2 pro d2 ! Ils ont la mémoire courte c italiens, j espère qu un jour on leur rendra la monnaie de leur pièces et que leur club fera a nouveau faillite pq le temps tourne et l economie toulonnaise est semblable a la notre ! Et je serai la pour me foutre de leur gueule comptez sur moi !
     
  8. Olivius

    Olivius USAPiste bavard

    Messages:
    57
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    Ne te tracasses pas des méchants et des cons il y en a partout, ne disons rien gardons nous le , la roue tournera et ces imbéciles en pâtiront ...patience et courage
     

Partager cette page