Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Un Chinois s'offre le château de Gevrey-Chambertin

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par philippe78, 23 Août 2012.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. philippe78

    philippe78 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 115
    Notations:
    +0 / 0 / -0

    Partager cette page

    Le domaine viticole et son château du XIIe siècle ont été rachetés par un propriétaire de salles de jeux à Macao, pour 8 millions d'euros.

    Révolution culturelle en Bourgogne. Le château de Gevrey-Chambertin, situé dans une des appellations les plus réputées de la région, s'apprête à passer sous pavillon chinois. Un propriétaire de casinos à Macao a mis sur la table 8 millions d'euros pour racheter le domaine à la famille Masson, son propriétaire depuis 1858. Il s'offre à la fois un château classé monument historique, construit entre le XIe et le XIIIe siècle, et un vignoble de 2 hectares, qui produit 12.000 bouteilles par an, dont certaines classées premier cru et grand cru, pour la plupart vendues à la propriété.

    Cette acquisition est hautement symbolique. La production du domaine est certes une goutte d'eau au regard de la taille de l'appellation: environ 550 hectares de vignes, pour 3,6 millions de bouteilles par an. Mais c'est le premier investissement chinois en Bour*gogne. Jusqu'à présent, les investisseurs de l'empire du Milieu s'étaient contentés de racheter une vingtaine de modestes vignobles dans le Bordelais, pour des sommes le plus souvent comprises entre 2 et 5 millions d'euros. Et pour le moment, ils ne se sont rien offert dans les appellations les plus presti*gieuses.

    La transaction a ému le syndicat des vignerons de Gevrey-Chambertin, qui craint «une déferlante d'investisseurs étrangers en Bourgogne» et la perte d'une partie du patrimoine local. «Il y a quinze ans, quand un Japonais avait voulu racheter le domaine de la Romanée-Conti, le gouvernement était intervenu», rappelle Jean-Michel Guillon, président du syndicat.

    Le nouveau propriétaire, dont on ignore pour le moment l'identité, a confié l'exploitation du domaine à deux vignerons de Gevrey-Chambertin. Sans préciser sa stratégie pour la commercialisation de ses bouteilles.

    Bientôt ils mettront la main sur le Champagne................
     
  2. l'ultim

    l'ultim USAPiste impliqué

    Messages:
    713
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    Qu'est-ce que tu veux, les riches en ont ras-le-bol de se faire pomper par l'Etat, alors ils passent la main ! Chinois, Saoudiens, Japonais, Qataris ... tot fa ventre ! :6775:
     
  3. Hcupisant

    Hcupisant Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 129
    Notations:
    +81 / 0 / -0
    Elles sont en France les vignes. Tu ne risques pas la délocalisation. Peut-être un vol de recette...

    Dans tous les articles, il est écrit "un chinois". On ne sait même pas le nom du type. C'est rédigé de telle manière que l'opinion casse du chinois. De l'autre côté de la transaction, il y a le vendeur. Français. Qui réclame un prix manifestement très élevé.

    Comme l'a dit très justement un intervenant sur RMC ce matin, l'économie du vin est globalisée, la Chine est un marché qui fait vivre les Castel, Jeanjean, Grands Chais de France et autres. Quoi de plus normal donc que des chinois qui souhaitent s'intégrer en amont (bien que là, vu le métier du type, ça ressemble davantage à un jouet. Disons qu'il servira du Bourgogne dans ses casinos).
     
  4. Carto

    Carto Titan du forum

    Messages:
    26 233
    Localité:
    x
    Notations:
    +869 / 2 / -1
    Bien vu .
     
  5. Drako

    Drako USAPiste bavard

    Messages:
    98
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    C'est un comportement de nouveau riche.
    Acheter à n'importe quel prix.
     
  6. pagnol

    pagnol Bannis

    Messages:
    751
    Notations:
    +0 / 0 / -0

    Le chinois , il n'est pas kon au point de produire du saké ou autre breuvage asiatique.
    Il continuera à produire du Gevrey-Chambertin et il fera en sorte que ce soit le "meilleur possible pour le vendre le plus cher possible.
    On n'a pas autant de bruit pour l'ouverture des centaines de Mac Do en France qui vendent de la MerTe made in ISA avec des produits d'origine inconnue. Même certains ont trouvé formidable.

    La Safer donc l'Etat n'a pu intervenir dans cette vente et la bloquée puisque ce n'est pas une propriétée agricole mais des parts dans une société . La seule intervention que la Safer pouvaient faire c'est proposé plus que les chinois . Le domaine était évalué à 3.5-4 M€ et s'est vendu 8M€.

    C'est le même phénomène que celui qui s'est passé dans le Vallespir , il y a quelques années. Des catalans ont préféré vendre bien au dessus du marché des baraques ( parfois en ruines) à des anglais bien plus argentés que les jeunes autochtones , tout en te flattant d'avoir entubé les englishs. Je n'ai pas le souvenir d'une montée des boucliers .

    Dans les 2 cas , ce n'est pas les acheteurs qui doivent être montré du doigt mais les vendeurs qui par cupidité vendent le patrimoine.
     

Partager cette page