Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Top 14: un championnat trop serré?

Discussion dans 'Forum TOP14' créé par gorgonzovale, 25 Avril 2015.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. gorgonzovale

    gorgonzovale USAPiste bavard

    Messages:
    59
    Notations:
    +41 / 0 / -0

    Partager cette page

    Aujourd'hui, en regardant le classement de Top 14 à 3 journées de la fin, On s'aperçoit que:
    -Le 13eme est à 47 points,
    -Le Le 2eme à 62 points,
    -Castres à exaequo avec Bayonne relégable a le même nombre de victoire que Montpellier (7eme)
    -A 3 journées de la fin, Bayonne peut mathématiquement finir devant Toulouse ou à égalité avec Clermont (2ème).
    -Avec un seul match raté, Montpellier, Bordeaux, La Rochelle, Brive, Grenoble, Castres et Bayonne peuvent descendre.

    Cette année, comme l'an dernier, une des équipes qui descendra aura fait une saison correcte et ne méritera pas vraiment de descendre (au sens: pas le niveau Top14).

    On peut dire que c'est une bonne chose, que ça garantit une excellence. Que ça augmente l'intéret du championnat avec des enjeux jusqu'à la dernière journée. En gros, que ça fait du Top 14 le meilleur championnat du monde.

    On peut aussi voir le verre à moitié vide et penser qu'une telle incertitude est aussi un problème et un frein au développement du Rugby. L'incertitude est l'ennemi des partenaires. Même en choisissant une équipe ambitieuse, qui vise la qualif ou même le titre, une entreprise peut tout à fait voir son nom associé à une descente. Il y a les entreprises traditionnellement présentes dans le rugby mais pour les autres... pour étendre le rayonnment du rugby, il faut que les chances de titre, de descente ne soient pas une roulette russe mais un ensemble de côtes ou les accidents et les surprises peuvent arriver mais ou le résultats n'est pas totallement aléatoire. Si le championnat continue sur cette voie, on va voir une baisse des paris en ligne sur le Rugby et également des partenariats d'entreprise (un investisseur étant au fond un parieur).

    Quel est votre Avis?

    Je pense qu'ajouter 2 équipes pour passer à un Top 16, permettrait de détendre un peu le Championnat et de voir se détacher des équipes réellement plus faibles et un ventre mou. Un Championnat dans lequel tout est joué à 10 journées de la fin ne vaut pas grand chose, mais un Championnat dans lequel jusqu'à la dernière journée la moitiée des équipes peuvent descendre, c'est étrangler l'ensemble des clubs et des joueurs. Les pousser jusqu'au bout. Fini le temps ou une équipe pouvait préparer la saison suivante en donnant de l'expérience à des jeunes. C'est le règne du court termisme ou la course à l'armement est la seule défense tout en ne garantissant rien.

    Je ne suis pas que pessimiste. Je pense également que ce système peut avoir le mérite d'assurer un roulement plus interessant en Pro D2 et d'augmenter le niveau de cette division. Je pense que d'ici quelques années, la proD2 peut même devenir le 2ème ou 3eme meilleur championnat d'Europe. Là où quelques années en arrière, on avait véritablement une dizaines de vraies équipes d'élite en France le reste étant du semi-amateurisme, aujourd'hui, il y en a une vingtaine. Je ne suis pas loin de penser que les 4 ou 5 premiers de ProD2 seraient capables de sortir de poule en Challenge européen.


    Mais pour que la proD2 et l'ensemble du rugby bénéficie de ce roulement, il faut réduire le fossé automatique de budget entre Top14 et proD2. Il faut que la transition financière soit plus facile. Qu'à l'exception des droits télés, un budget d'une équipe qui descend soit stable, qu'une équipe qui monte n'ait pas besoin de doubler son budget pour avoir une chance de se maintenir. Cela sera rendu possible par plus de partenaires et une exposition accrue de la proD2, une vrai valorisation de ce championnat. En ce sens, je me demande si l'accord signé au sujet de la diffusion avec un match le Jeudi n'est pas au fond une bonne chose. J'étais profondément contre parce que rien ne peut faire plus de mal à un sport que vider les tribunes, mais ça démontre au moins que l'on cherche des solution pour valoriser cette division et lui trouver des débouchers.

    L'issue positive envisageable à long terme:

    je rêve d'une formule différente de championnat ou de coupe avec 20 ou 24 clubs français de niveau européen en 2 poules (pour le championnat ou à élimination directe en un seul match pour une coupe), fini les phases aller et retour contre les mêmes équipes. Mais avec des budgets plus homogènes. De la place pour les étrangers et les jeunes français, un réservoir de joueurs accru pour l'équipe de France.

    L'issue cauchemardesque:

    Si les instances du Rugby ne comprennent pas la pression qui se tend dans le Top 14 et optent pour l'immobilisme ou pire, l'entre-soit avec un Top12. On va se retrouver avec un championnat avec douze clubs endettés, avec seulement des joueurs étrangers où le dernier finira à 2 points du premier avec une promesse de mort du club (proD2 = mourroir), les supporters en aurront mare, les investisseurs, ne voudront pas prendre un risque trop important (de plus en plus d'argent à mettre, de moins en moins d'argent à gagner et un risque aléatoire de tout perdre accru) Et le soufflet va retomber après un climax de 4 ou 5 ans de frénésie. Les meilleurs joueurs ne viendront plus où ne resteront qu'un an. plus aucun diffuseur ne pourra se permettre de payer des droits devenir trop cher pour l'intérêt réel du championnat. L'équipe de France sera composée de joueurs de proD2 et d'étrangers trop faibles pour être sélectionnés dans leur pays d'origine. Le rugby français sera mort.

    J'attends vos avis:
     
    Dernière édition par un modérateur: 25 Avril 2015
  2. Eusebio Cafarelli

    Eusebio Cafarelli Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 149
    Notations:
    +1 492 / 8 / -3
    Il est urgent d'avoir des arbitres pro. Trop d'enjeux, nivellement des équipes. Les arbitres doivent impérativement suivre le mouvement de la professionnalisation.
     


  3. tomusapbarça66

    tomusapbarça66 Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 099
    Notations:
    +1 465 / 5 / -1
    Le gros problème que ça pose ce genre de championnat serré c'est surtout le lancement des jeunes, avec la peur de descendre on osera moins aligner des espoirs, ne serait ce que sur la feuille de match et ça c'est mauvais pour le XV de France bien plus que le "problème" des étrangers. Je pense que le TOP16 serait une solution mais jamais on y reviendra, par contre un TOP14 avec une descente directe et un barrage aller-retour entre le 13ème de D1 contre le 2ème de D2 serait plausible, le 13ème aurait encore une chance de se maintenir et en plus la télé serait d'accord pour cela j'en suis persuadé.
     
  4. marcus66

    marcus66 USAPiste bavard

    Messages:
    320
    Notations:
    +9 / 0 / -0
    Il faut surtout revoir le calendrier international! CE, 6N, CDM, Test match + championnat, cela fait une overdose de w.e sur 12 mois!
    Moi je préférerais une ligue franchisée de 15 clubs, un exempt par journée ça fait soufflé... avec un seul club relégué.
    Ou bien une ligue européenne de 16 clubs étrangers dont 6 clubs français puis un Top 16 en France et une refonte de la ProD2... je sais je rêve :p
     


  5. gorgonzovale

    gorgonzovale USAPiste bavard

    Messages:
    59
    Notations:
    +41 / 0 / -0
    C'est vrai que ça pose la question de quelle formule est la meilleure pour le championnat français, quel calendrier international. Mais pour revenir au constat des faits.

    On avait l'habitude de dire avant l'an dernier que sauf exception, le maintient était dans la poche à 45 points. L'an dernier, l'USAP descend avec 51 points, à seulement 15 points du derniers qualifié.
    Aujourd'hui, à 3 journées de la fin, le premier relégable est déjà à 47 points avec seulement 10 points de retard sur le dernier qualifié.

    On peut aussi remarquer que pour tous les clubs de Montpellier 7eme à Bayonne 13eme, le calendrier se ressemble et ne laisse aucun répit, aucun droit à l'erreur. Reception d'un ou de 2 cadors + match contre un concurrent direct (vous me direz, vu que c'est serré, tous ceux qui ne sont pas dans les 4 premiers sont des concurrents directs). Ça sent le chaos. Quand on voit comment la différence de calendrier et les oppositions avec des clubs non concernés peut être dommageable pour nous en ProD2, je dirais que ça apporte un argument en faveur d'un championnat très regroupé. Bayonne et Castres étant sur de bnnes dynamiques et ayant su mettre les casques à pointes, on peut s'attendre à des surprises chez les ex-prétendants au qualifs (Grenoble, même UBB qui se prend toujours comme le club qui fait le plus beau jeu et qui n'a pas été récompensé).
     
    Dernière édition par un modérateur: 28 Avril 2015
  6. clement6628

    clement6628 Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    6 974
    Notations:
    +4 459 / 38 / -15
    Il y a aujourd'hui de nombreux problèmes dans le rugby français, c'est une évidence. Et la formule du championnat en fait partie (même si selon moi ce n'est pas la priorité).
    T'as le mérite de faire une belle analyse par contre je ne suis pas trop d'accord avec toi concernant les causes qui pourraient pousser à passer au Top 16.
    On devrait passer à 16 pour soulager les équipes qui sont devenues trop fortes et c'est hyper homogène. Au contraire, je trouve cela bien moi qu'il y ait de l'enjeu jusqu'au dernier match. Prenons l'exemple de la Pro D2, combien sur ce forum pleurnichent depuis deux ou trois semaines car le championnat est tronqué avec d'un côté un champion, un relégué et cinq ou six équipes qui n'ont plus rien à jouer.
    Quant à l'utilisation des jeunes car certaines équipes joueraient plus décomplexées ? J'en doute beaucoup. Je pense que de ce côté là il y a de biens meilleures solutions et très simples.


    Je pense qu'on devrait regarder la Premier League et s'en servir d'exemple pour pas faire les mêmes conneries qu'eux. Le Top 14 est l'équivalent de la Premier League. Aujourd'hui, pleins de signes inquiètent : l'équipe de France (vous me direz beaucoup s'en foutent malheureusement et les gens préfèrent largement les clubs), les jeunes, les résultats sur les compétitions européennes. Sauf qu'on ne bouge pas car c'est le championnat le plus médiatique, toujours plus d'argent et de stars.
    Un des problèmes : le RCT et l'ASM. Tant que ces équipes domineront l'Europe, rien ne changera. Le jour où elles vont se planter, on va se poser certaines questions. Car si on enlève ces deux équipes, sur 12 autres équipes engagées en compétitions européennes, seul le Racing s'est qualifié... Aujourd'hui, on est entrain de se faire bouffer par le rugby anglais qui avec moins d'argent s'est creusé la tête pour trouver d'autres idées. Leur équipe nationale est meilleure, leurs jeunes sont meilleurs car ils les font jouer (championnat à 12 au passage) et leurs clubs avec beaucoup moins d'argent sont certainement meilleurs si on enlève Toulon et l'ASM qui sont les meilleurs équipes européennes depuis quelques années.
     
  7. Pitouflet

    Pitouflet USAPiste balbutiant

    Messages:
    16
    Notations:
    +7 / 1 / -0
    Voici un sujet interessant.

    Si je ne me trompe pas dans mes calculs, une équipe finaliste du TOP 14 (et barragiste) disputera 29 matchs de championnat (26 dans la phase aller, 1 barrage, 1 demie, 1 finale).

    Si l'on imagine un TOP 20 à 2 poules où la répartition se fait en fonction des résultats de la saison précédente (vainqueur dans poule 1, finaliste dans poule 2, un demi-finaliste dans chacune, etc) alors on peut imaginer avoir un calendrier de la sorte:
    - 18 matchs de phase aller (moi j'aime bien les aller-retour)
    - puis on réparti les 4 premiers de chaque poule en 2 poules de 4 (comme on faisait dans les années 90), ça fait 6 matchs (toujours aller-retour)
    - puis les 2 premiers de chaque poule s'affrontent en demi,
    - puis la finale

    Ca fait 26 matchs en tout, intéressant. En supprimant la deuxième phase de poules et en la remplaçant par des 1/4 de finales alors on arrive même à 21 matchs.

    Je préferai énormément voir 20 clubs en 1ère division.

    Ca permettrait d'éviter de se retrouver entre gros clubs endettés et de permettre à des joueurs issus de centres de formation de croiser la route de joueurs capés (chose de plus en plus rare). En plus, le vivier de l'équipe de France ne serait plus concentré sur 3 ou 4 clubs comme c'est le cas aujourd'hui.

    Les droits télés serait répartis entre plusieurs clubs, ce qui desservirait les plus gros, mais nous avons plus besoin aujoud'hui de former des joueurs que d'en acheter (enfin c'est mon avis quand je regarde le niveau de l'équipe de France)

    Je pense que le débat devrait être ouvert !
     
  8. clement6628

    clement6628 Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    6 974
    Notations:
    +4 459 / 38 / -15
    Pourquoi vouloir revenir à ce qu'il se faisait il y a 20 ans ? Excepté qu'on soit sûr du retour de l'USAP dans l'élite.
    Je ne crois pas que la solution soit de raser le Top 14. Tout n'est pas à jeter, loin de là ! C'est quand même devenu le championnat qui pèse le plus au monde. C'est le seul sport où la France possède le championnat le plus important au monde, "mais non là c'est trop".
    Au contraire, il faut je pense travailler sur les bases actuelles. Et les améliorer car il y a beaucoup de travail à effectuer !
    Puis, je ne vois pas en quoi le fait d'élargir à plus de clubs règlera le problème des jeunes joueurs. Les bons centres de formation ne sont pas forcément dans les petits clubs et ce n'est pas parce que les petits clubs feront jouer des jeunes que ces derniers auront le niveau de l'équipe de France. Là c'est juste qu'on ne s'y plonge pas du tout dessus : tu limites drastiquement le nombre d'extra-communautaires et tu limites les effectifs pros pour inciter à intégrer les jeunes, il y en aurait beaucoup plus des jeunes !
    Car quoi qu'on dise, le Top 14 est pour les riches mais il est possible d'y rentrer. Les exemples d'Oyo, La Rochelle ou Brive le prouvent. Finalement il y a un roulement car depuis quand deux clubs ne sont pas redescendus directement, sachant que dans l'autre sens pratiquement aucun club ne remonte l'année suivante. Enfin, je pense que ce que l'on pouvait craindre avec l'arrivée des très grandes villes, ce n'est clairement pas pour aujourd'hui : Lyon peut-être dans deux ou trois ans y arrivera enfin, Lille peut-être dans 6, 7 ou 8 ans, les autres, d'ici là...
     
  9. gorobei

    gorobei USAPiste bavard

    Messages:
    457
    Notations:
    +20 / 0 / -0
    Pour le business, c’est au contraire, très intéressant d’avoir un championnat aussi disputé. Nos mécènes savent créer l’événement autour d’un match, cela attire spectateur et télévision. C'est bon pour l'image du mécéne.
    Par contre, pour le rugby, c’est peut être,autre chose.
    Le TOP14 pour moi, c’est, de plus en plus, des athlètes qui s’affrontent à 15 contre 15, avant même de voir des rugbymen.
    Bien sûr, y a toujours du talent, mais en faisant des qualités physiques, l'arme essentielle du rugby, il n’y aura plus jamais un talent du type de Codorniou au centre d’une équipe de TOP14, il serait une cible perpétuelle en défense et il exploserait bien vite.
    Et ça m’interroge sur la formation française à l’avenir.
    Dans les centres de formation de nos équipes de rugby. lequel va-ton choisir entre le plus doué niveau rugby ou le plus capable de tenir physiquement la cadence d’un professionnel?
     
  10. Llibertat

    Llibertat Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 527
    Notations:
    +156 / 2 / -0
    C'est exactement ce que font les sudistes dans le super 15...
    Très bonne ton idées...moi je te soutiens à 100% !!
     
  11. Christophe

    Christophe Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 084
    Notations:
    +1 048 / 5 / -1
    Ta formule est intéressante et tu sembles faire le lien la question de la surcharge du calendrier, et le caractère serré du championnat.

    le championnat est serré parce que certains clubs n'ont pas ou peu d'internationaux et ne jouent que leur place dans l'élite en balançant la coupe d'Europe. (Oyo, Grenoble, Ubb, Bayonne, Brive, La Rochelle, Stade Français, Castres)
    Ces clubs concentrent donc leurs efforts en ciblant les matchs de top 14.

    2 remarques :

    1) le SF qui jusque là jouait la coupe à fond (2 finales d'Amlin) et qui cette année a semble "s'en foutre" un peu préférant privilégier le top 14 pour grace à une place dans les 6 retrouver la Hcup.

    2) Quand on voit le niveau d'Oyo ou de la Rochelle, de l'UBB, on peut se dire qu'ils avaient largement les moyens d'aller chercher cette Amlin, preuve qu'ils l'ont joué en dilettante.


    D'autres ont essayé sans succès d'y bien figurer : Montpellier et Toulouse (clubs "en crise", relative mais eu égard à leurs moyens et à leurs ambitions...)

    Le Racing l'a joué à fond et d'ailleurs semble le payer un peu sur cette fin de saison.

    Seuls l'ASM et le RCT avec leurs effectifs de malades (pognon) ont les moyens de jouer la gagne dans les 2 compétitions.

    Du coup à part ces 2 clubs qui jouent tout à fond, les 12 autres équipes ont a des niveaux différents privilégié le top 14, d’où ce resserrement extrême qui fait dire à certains "trop serré".

    l'an prochain avec la coupe du monde cela risque d'être encore pire à mon avis, puisque même les + gros auront du mal à ne pas se concentrer que sur le top 14.
     
    Dernière édition par un modérateur: 30 Avril 2015

Partager cette page