Thomas Liévremont, le consultant rugby sur Canal + Sports, voit une victoire de l'USAP...

Discussion dans 'Forum Pro D2' créé par Articles de presse, 6 Avril 2021.


Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 
  1. Offre spéciale aux membres du forum : Vin Lafage à -30% pendant le confinement ! Rendez-vous sur ce sujet : !!! CLIQUEZ ICI !!!
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 128
    Thomas Liévremont, 48 ans, l’ancien troisième ligne international (37 sélections) de l’USAP, triple champion de France avecBiarritz et finaliste malheureux avec l’USAP contre le Stade Français et son frère Marc en...

    Lire la suite ...
     
  2. cazac

    cazac USAPiste impliqué

    Messages:
    1 200
    Thomas Liévremont, 48 ans, l’ancien troisième ligne international (37 sélections) de l’USAP, triple champion de France avecBiarritz et finaliste malheureux avec l’USAP contre le Stade Français et son frère Marc en 1998, sera présent au stade Aimé-Giral pour le match phare de la 26e journée de Pro D2, USAP-Biarritz qui a lieu ce jeudi 8 avril (20h50).
    Installé à Anglet au pays Basque depuis 21 ans bientôt, et ancien coéquipier de Patrick Arlettaz, Gérald Bastide et Didier Plana, le consultant de Canal + sports depuis 2012 confie ses impressions sur un match particulier pour lui

    Est-ce que vous considérez, à cinq journées de la fin, ce Perpignan-Biarritz comme un « faux » quart de finale ?
    Je ne sais pas si c’en est un pour l’USAP, je ne crois pas, mais pour Biarritz, ça peut en être un. Le BO s’est rassuré un peu en gagnant vendredi dernier contre Nevers mais son objectif de l’année, ce n’est pas de gagner à Aimé-Giral. L’USAP, qui reçoit pour finir la phase régulière Biarritz et Vannes, va finir première pour moi. Je ne pensais pas que Vannes allait s’accrocher si longtemps. Son revers àValence-Romans lui a fait perdre la première place. Pour l’USAP, ce rendez-vous contre le BO, c’est un bon match de préparation en vue des demi-finales où elle risque de retrouver le BO en demie à domicile, ou en finale. Ce n’est pas un faux quart de finale mais ça reste un match important pour les deux équipes.
    Que pensez-vous du parcours de l’USAP et de son effectif ?
    Je ne suis pas surpris. L’effectif est riche et dense. Ce qui a posé problème, c’est la blessure de son pilier droit (Halanukonuika) mais la bonne surprise, c’est Kubriashvili avec ses 36 ans et ses 10000matches (sic) de rugby. L’USAP n’a pas été épargnée par les blessures mais elle s’est offert le luxe de gérer son effectif. Mais malgré tout, c’est l’équipe du haut de tableau qui a le plus fait tourner. Parfois par obligation sur blessure mais je crois qu’elle arrivera aux phases finales avec plus de fraîcheur que ses adversaires.



    « Ça va être un match ouvert »


    Et àBiarritz, comment jugez-vous son parcours et son effectif ?
    Son parcours est bon. L’USAP s’est fait surprendre à domicile par Béziers, Biarritz, lui, par Valence-Romans. Le BO fait peut-être sa meilleure saison depuis bien longtemps mais contrairement à Perpignan, je les sens plus émoussés. L’USAP est déjà dans le détail de la préparation des phases finales
    Quels sont les joueurs clés des deux équipes ?
    A Perpignan, il y a Jaminet, la révélation de l’année. J’aime bien aussi Fa’asalele mais aussi le collectif avec la puissance des avants. J’aime bien ce que fait AlbanRoussel. On dit que Walcker s’en va àCastres mais derrière, il y a Sacha Lotrian qui pointe le bout de son nez. Il y a aussi Lucas Velarte que j’aime bien quand il rentre. En fait, c’est un mélange de jeunes pousses et d’anciens expérimentés. Si je dois sortir deux joueurs, je dirais Jaminet derrière, Fa’asalele devant mais depuis qu’il est arrivé, il y a De la Fuente qui est d’une propreté exceptionnelle. Chouly est aussi un joueur très important.
    Côté biarriot, le meilleur joueur depuis le début de la saison, c’est Francis Saili (NDLR : le centre ou ailier international néo-zélandais, 30 ans, 1,80m, 100 kg). C’est la plaque tournante de l’équipe. Il est surveillé tous les week-ends et malgré tout il arrive à s’en sortir.Si je devais citer un autre joueur, je dirais le capitaine Steffon Armitage (NDLR : 35 ans, 1,75m,106 kg). Le BO, qui aime tenir le ballon et le déplacer comme l’USAP, a eu du mal à gérer l’hiver ce qu’a su faire Perpignan avec un jeu plus restrictif mais efficace.

    «L’USAP favorite pour la montée en Top14»

    Quel est votre favori demain soir ?
    L’équipe qui reçoit. Perpignan est dans une bonne dynamique même si l’équipe a eu parfois du mal à se mobiliser contre des équipes de milieu de tableau. En revanche, contre les «gros» (Vannes, Nevers, Oyonnax, Grenoble), l’USAP a toujours été là. Je ne doute pas que Perpignan saura se mobiliser face à un adversaire qu’il risque de retrouver sur sa route pour accèder en Top 14. Pour moi, l’USAP est favorite. Biarritz est capable de l’embêter.Il a gagné le match aller (NDLR : 21-12 le 3 septembre 2020) contre une équipe catalane embêtée par la Covid-19.
    Un score ?
    Non, je ne m’y risque. J’ai regardé la météo puisque je viens commenter le match (NDLR : avec Philippe Broussard etGuilhem Garrigues sur Canal + Sports) Il fera plutôt bon, les conditions seront agréables. Il va y avoir du jeu. Il y aura un match avec des intentions de jeu. Ça va être un match ouvert.
    Quel est votre favori pour l’accession en Top 14 ?
    Je suis obligé de me mouiller (rires). Parfois, il y a la raison et le cœur. Honnêtement, Perpignan est déjà dans la préparation des phases finales. Aucune autre équipe ne peut se permettre ce luxe. Tous les voyants sont au vert pour l’USAP. Après, on a vu en début de saison qu’avec deux blessures au même poste, on se retrouve vite en difficulté.Quand vous êtes favoris des pronostics, ce n’est pas toujours facile d’assumer. Mais légitimement, l’USAP est le favori pour la montée.


    Eric Dubuis
     
  3. coll roig

    coll roig Passe son temps sur le forum MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    3 420
    Localité:
    perpignan
    Il n' y a rien qui me choque là dedans , je reste sur le joueur et capitaine de l'USAP 98 et aussi sur le joueur international et biarrot ensuite mais je ne suivrai pas ceux qui le disent "anti USAP" .
     
  4. 9catalan

    9catalan USAPiste impliqué

    Messages:
    1 925
    Ben moi des fois je le trouve " anti USAP" mais enft je crois que je m'énerve contre lui quand on joue pas bien haha
    Il essaye d'être objectif et c'est à son honneur
     
  5. lebowski

    lebowski USAPiste impliqué

    Messages:
    1 206
    Ceux qui le disent "anti-usap", beaucoup trop nombreux et véhéments sur ce forum, mais beaucoup moins à Aimé-Giral quand il s'agit d'aller lui dire en face, bizarrement !:cool:
     
  6. koenig

    koenig Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    7 830
    Localité:
    .
    J'ai pas souvent vu les commentateurs à Aimé Giral avec les supporters ( je dois pas aller au bon endroit). À part un Laurent Bellet en forme olympique pour commenter un l'USAP en phase finale de challenge cup 2013. :D
     
  7. Océan

    Océan Titan du forum

    Messages:
    12 119
    Je crois que Thomas Liévremont lit le forum !
    https://www.usap-forum.com/threads/halanu.203603/#post-799354 :
     
    Cargol66 et coll roig aiment ça.
  8. Philbil

    Philbil USAPiste bavard

    Messages:
    83
    Thomas Lièvremont le dit clairement pour son pronostic, le coeur (B0) où la raison (USAP)!!!
    Il a le droit de préférer le BO à l'USAP, y a aucun problème avec ça.
    J'adore lorsqu'il commente un match sans l'USAP, quand il s'agit de l'USAP, on peut dire clairement que l'essentiel de ces commentaires sont rarement en faveur de l'USAP, c'est évident!!!