Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

"Sales français"!!!!

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par Pa Amb Oli, 9 Septembre 2012.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Pa Amb Oli

    Pa Amb Oli Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 311
    Notations:
    +21 / 0 / -0

    Partager cette page

    Le commandant du 8e RPIMa de Castres, dans le Tarn, a limité les quartiers libres et donné des consignes de prudence après de violents incidents avec des jeunes qui ont coûté un oeil à l'un de ses hommes, a-t-il annoncé ce dimanche.

    Les faits remontent à la nuit de vendredi à samedi, en marge d'une fête locale. Une bataille rangée éclate et oppose une soixantaine de soldats à des jeunes gens. Sortant d'un bar du centre de Castres où ils venaient de prendre un verre, les paras du 8e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa) sont traités de "sales militaires", "sales Français" explique le colonel Eric Chasboeuf, chef de corps du 8e RPIMa.


    Selon ce dernier, la rixe serait liée à une scène intervenue quelques minutes plus tôt à l'intérieur de l'établissement où les soldats avaient pris la défense d'une jeune fille importunée par une bande de consommateurs. Une bande qui se serait renforcée, le temps de multiples coups de fil, les militaires une fois dehors se retrouvant en présence d'un grand nombre de jeunes.

    L'alcool aidant, les coups fusent entre les inconnus - mais pour certains fichés par les services de police -, et les paras. D'autres militaires et d'autres jeunes se pressent à la rescousse. L'affrontement tourne alors à la bagarre générale sur la grande place, tandis que les participants à la fête s'enfuient ou se réfugient comme ils peuvent.

    Alertés, les policiers interviennent, tirent des balles en caoutchouc, utilisent des gaz lacrymogènes pour séparer les opposants mais ne parviennent pas à contrôler l'entier de la situation. Ca et là, des coups repartent, les protagonsites se déplacent. Et se poursuivent.

    Le calme enfin revenu à Castres, le bilan de l'altercation est lourd. "Un de mes jeunes a été blessé à l'oeil par un tesson de bouteille", regrette le colonel Chasboeuf. En fait, le malheureux, évacué et hospitalisé sur Toulouse a carrément perdu son oeil droit. A 21 ans, sa carrière militaire est terminée.

    "C'est d'autant plus navrant qu'il s'était distingué il y a quelques mois en portant secours à une dame qui faisait un malaise devant la caserne", rappelle le gradé.

    Interpellés à cette heure, l'auteur présumé du coup de bouteille et un autre homme ont été placés en garde à vue "pour être déférés devant la justice à l'issue des auditions", a prévenu le Parquet.







    A vous de juger! Bisounours ou loi du Thalion ?
     
  2. usapmesquemai

    usapmesquemai Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 779
    Notations:
    +187 / 1 / -0
    J'ai retrouvé un article relatant les relations malsaines de certains para avec les idéaux nazis :

    Le Point.fr - Publié le 19/03/2012 à 13:34 - Modifié le 20/03/2012 à 13:03
    Des soldats réputés néonazis, renvoyés en 2008 de l'armée, sont actuellement recherchés par la police. L'hypothèse terroriste est aussi suivie.
    Photo publiée en 2008 par le "Canard enchaîné". Des trois membres du 17e RGP de Montauban qui y figurent, un a été évincé de l'armée.

    Photo publiée en 2008 par le "Canard enchaîné". Des trois membres du 17e RGP de Montauban qui y figurent, un a été évincé de l'armée. © DR

    http://www.lepoint.fr/images/2012/03/19/ncao-nazis-armcae-francaaise-533092-jpg_363278.JPG

    des comme celle-là, 'aurais pu t'en sortir d'autres. Est-ce pour autant que amalgame TOUS les paras à des nazis ? Non. Par contre, toi tu sembles dire, sans l'écrire bien sûr parce que tu sais très bien tu aurais des ennuis avec les lois de la République, que TOUS immigrés (arabes ?) haïssent les français et donc les para. Tu prêches la haine par l’amalgame et là il n'y a plus de bisousnours.
     
  3. gorobei

    gorobei USAPiste bavard

    Messages:
    450
    Notations:
    +14 / 0 / -0
    A Castres les tensions entre militaires et jeunes ne sont pas d'aujourd'hui. L'an dernier ça avait "frité" sévére durant toute l'année si je me souviens. Maintenant qui fait la poule et qui fait l'oeuf dans cette affaire, pas facile de savoir, du coup, le mieux c'est de s'abstenir pour ne pas écrire de connerie et laisser faire la justice.
     
  4. Pa Amb Oli

    Pa Amb Oli Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 311
    Notations:
    +21 / 0 / -0
    Pourquoi tu viens me parler de lois de la république pour des mots. Là on parle aussi de faits. Est-ce qu'à un moment dans l'article on parle d"arabes" ou de nazis? Simplement de crevures qui à plusieurs ont importuné une fille que certains soldats ont défendu et qui sont revenus à plusieurs pour casser du para français.
     
  5. DOSAN

    DOSAN Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 076
    Notations:
    +76 / 0 / -0
    Castres. Bataille rangée au centre ville !
    Publiée le 09/09/2012 dans la rubrique : Le coin des chroniques.

    C’est une véritable bataille rangée à laquelle ont assisté les noctambules Castrais qui fréquentaient encore les bars du centre ville et ceux du village des jouteurs sur le quai Miredames vers 1h30 dans la nuit de vendredi à samedi. Une violente rixe a opposé une soixantaine d’individus, une trentaine dans chaque «camp». Bilan, un blessé grave et deux personnes interpellées. Une provocation d’une bande de jeunes envers des militaires du 8e RPIMa, qui profitaient de leur quartier libre en buvant un verre dans un bar du centre ville, serait à l’origine de ces scènes de violence. Les militaires auraient été insultés, traités de « sales Français » et «sales militaires » selon des témoins.

    L’altercation s’est poursuivie à l’extérieur du bar pour se transformer très vite en bagarre générale sur la place Jean-Jaurès. D’autant que des «renforts» arrivaient des deux côtés. Les coups sont violents. Rapidement les forces de l’ordre, police nationale et police municipale, interviennent mais ont le plus grand mal à calmer les esprits sans doute échauffés par l’alcool. Les policiers devront faire usage de tirs de flashball et de gaz lacrymogène pour disperser les assaillants. Comme une volée de moineaux, tout le monde est parti en courant dans tous les sens. « On a vu des groupes de gens courir les uns après les autres, certains avaient des barres de fer à la main», raconte un témoin. «On était en train de fermer les bodégas du village des jouteurs et certains sont venus trouver refuge dans les chalets», raconte encore un organisateur des joutes sur l’Agout qui se tiennent ce weekend.

    Mais quelques-uns n’avaient pas fini d’en découdre visiblement. D’autres bagarres plus isolées auront lieu à différents endroits de la ville avant que le calme ne revienne complètement. Notamment après l’intervention d’une patrouille du 8e RPIMa venue récupérer ses hommes. Au cours de ces violences, un militaire de 21 ans a été grièvement blessé à un oeil par un tesson de bouteille. Il a d’abord été transporté à l’hôpital du pays d’Autan avant d’être transféré à l’hôpital Purpan à Toulouse où il a été opéré. Mais il risque de perdre son oeil.

    Les policiers ont pu interpeller sur place un individu identifié comme l’auteur de coups de poings sur la victime. Un deuxième, suspecté d’être l’auteur du coup de tesson de bouteille, a été arrêté hier matin à son domicile de Castres. Les deux hommes, d’une vingtaine d’années, sont en garde à vue. Les policiers devaient entendre encore de nombreux témoignages hier après-midi et également visionner les images des caméras de vidéosurveillance, nombreuses dans l’Écusson. Des rumeurs de «match retour» la nuit suivante circulaient en ville hier. Du côté du 8e RPIMa, des consignes ont été passées aux soldats pour que les choses s’apaisent et qu’il n’y ait pas de représailles. Et les forces de l’ordre se tenaient sur leur garde et restaient très vigilantes pour éviter tout nouveau débordement. :391581:

    La Depeche
     
  6. butifare

    butifare USAPiste impliqué

    Messages:
    1 286
    Notations:
    +58 / 0 / -0
    en même tant Pa Amb Oli c 'est comme la dépêche ou l'indépendant....quatre pages et rien dedans:X
     
  7. Pa Amb Oli

    Pa Amb Oli Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 311
    Notations:
    +21 / 0 / -0
    Donc tout ce qui est relaté dans "la dépêche", " l'Indép", FranceInfo, RMC, Sud Radio, RTL, et toute la presse écrite et audio c'est "4 pages et rien dedans" ? mrgreen
     
  8. butifare

    butifare USAPiste impliqué

    Messages:
    1 286
    Notations:
    +58 / 0 / -0
    ché pas,j'écoute *rire et chanson*
     

Partager cette page