Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Rugby saison 2014 /2015 retour vers le passé ?!

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par pouett, 9 Janvier 2014.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
Tags:
  1. pouett

    pouett Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 143
    Notations:
    +47 / 0 / -0

    Partager cette page

    A croire qu’il n’y a que le rugby pour se mettre dans de telles positions. A grands renforts de communication, l’IRB avait lancé, en début de saison, un nouveau protocole : l’un en mêlée et l’autre concernant la vidéo. Leur but : rendre la règle plus lisible et plus équitable tout en améliorant les conditions d’arbitrage. Nous voici à mi-saison, et on ne peut pas dire que ce soit une grande réussite.

    Alors que chacun s’accommodait de ces modifications, un nouveau changement et une polémique ajoutent de la pagaille à ce qui n’était déjà pas d’une grande clarté. L’injonction «Oui, neuf !» qui ordonne au demi de mêlée d’introduire le ballon en mêlée vient d’être supprimée par l’IRB, avec effet immédiat. Quant au protocole d’arbitrage vidéo qui favorise le mouvement en arrière des mains de préférence à la trajectoire du ballon vers l’avant, il a permis d’accorder au Toulousain Médard un essai sur une passe en-avant de deux mètres au rebond, lors du match de Top 14 Toulouse-Clermont, perdu par les Auvergnats, 19-12.

    Retour à la mêlée, ancienne version

    Désormais, l'arbitre frappera sur l'épaule du demi de mêlée pour qu'il introduise, ou hochera la tête s'il est face à lui. Du coup, la FFR, via la commission des arbitres, a envoyé en début de semaine une lettre à l’IRB afin de demander à la commission internationale des arbitres de clarifier le texte. En effet, ce qu’on appelle «l’affaire des paumes» suscite un émoi dans le Top 14. «Il ne s’agit pas d’un changement de la règle mais d’un nouveau protocole vidéo, précise Didier Mené, patron des arbitres français. Ce protocole, théorique, permet d’accorder un essai quand le ballon part en avant. Jusqu’où peut-on aller ? Dans quels cas accorder l’essai ou pas ? Cette lettre, que nous avons envoyée, doit générer une prise de conscience des instances, car dimanche dernier, à Toulouse, nous nous sommes retrouvés dans une situation incroyable (essai de Médard sur une passe en-avant de deux mètres). Je n’ose imaginer les répercussions d’une telle situation lors d’un match du Tournoi.» L’IRB, alertée, devrait apporter des éclaircissements d’ici la fin du mois de janvier.

    Quant au cas de l’injonction «Oui, neuf!», responsable de la performance au sein de la DTN, ancien entraineur adjoint du XV de France et membre de la commission chargée de changer les commandements des arbitres en mêlée, Didier Retière précise : «Au départ, le signal de l’arbitre au demi de mêlée pour l’introduction devait être effectué par un signe. Il a été choisi, par les arbitres eux-mêmes, qu’il se ferait verbalement. Beaucoup d’entre nous n’y étaient pas favorables parce que ça alertait l’équipe en défense, qui pouvait ainsi anticiper la poussée. On revient donc à ce qu’était la mêlée il y a quinze ans, en privilégiant la poussée de l’équipe qui introduit, l’absence d’impact et l’introduction droite.» Ce nouveau protocole sera effectif dès ce week-end, en H-Cup. «Ça va ajouter un peu de confusion», regrette pour sa part Didier Mené, qui n’était pas favorable à un tel changement en cours de saison.
     

Partager cette page