Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Rugby : la Coupe d'Europe bis ne verra pas le jour

Discussion dans 'Forum TOP14' créé par robert marty, 1 Octobre 2013.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
Tags:
  1. robert marty

    robert marty USAPiste impliqué

    Messages:
    714
    Notations:
    +0 / 0 / -0

    Partager cette page

    Le Monde.fr | 01.10.2013 à 10h33 • Mis à jour le 01.10.2013 à 10h54 |
    Par Laurent Telo

    La Rugby Champions club, le projet de compétition européenne parallèle que voulait créer les ligues nationales anglaise (Premiership Rugby) et française (LNR), n'a aucune chance d'exister un jour.
    Selon nos informations, le projet de compétition dissidente à l'actuelle H Cup ne recevra pas l'agrément de l'IRB (International Rugby Board, l'instance suprême du rugby dirigée par le Français Bernard Lapasset), quitus indispensable pour mettre sur pied une telle compétition.

    En revanche, l'IRB est prête à faire des concessions sur une nouvelle répartition des bénéfices générés par l'actuelle H Cup, sur une éventuelle modification du format des compétitions et sur une refonte en profondeur de l'ERC (European rugby club), la société organisatrice qui gère, sous l'égide de l'IRB, la Coupe d'Europe, mais qui n'apparaît plus comme un interlocuteur crédible face aux clubs.

    "LES FÉDÉRATIONS DOIVENT RESTER MAÎTRES DU JEU"

    Concernant le volet financier, nœud gordien de la crise qui secoue le rugby européen, l'IRB est prête à donner des gages aux ligues française et anglaise en modifiant la répartition actuelle : 25 % pour la LNR, 25 % pour la Premiership Rugby et 50 % pour les nations de la Ligue celtique (Irlande, Pays de Galles, Ecosse et deux clubs italiens). Un système de "trois tiers" (33% chacun) devrait être adopté.

    L'IRB est donc encline à faire des concessions sur certains points mais ne transigera pas sur un principe fondamental : le pouvoir du rugby européen doit rester entre les mains de l'IRB et des fédérations et ne doit pas tomber dans celui des clubs. Sur le modèle de la gouvernance du football international, régentée par la FIFA. Le 23 septembre, Bernard Lapasset, président de l'IRB s'était exprimé sur le sujet :

    "Les fédérations doivent rester maîtres du jeu. Que les clubs soient pris en compte, c'est normal, c'est souhaitable, ils font partie du paysage international mais gardons la priorité aux fédérations. Elles sont la référence dans toutes les grandes fédérations sportives internationales."

    EN PLEINES NEGOCIATIONS

    Dirigées par le médiateur Graeme Mew, les négociations entre l'IRB et les clubs sont entrées dans une phase critique. Car, contrairement aux déclarations de Bruce Craig, vice-président de la Ligue anglaise, qui avait assuré ne pas vouloir parler au médiateur et excluait de revenir à la table des négociations, les deux hommes se sont déjà rencontrés. Bernard Lapasset, avait affirmé que "la négociation sera la solution" à la crise actuelle et qu'il souhaitait voir le processus de médiation actuellement en cours être mené à son terme.

    L'IRB "veillera à ce qu'on ait une compétition européenne qui remplit son nom, qui ne soit pas confisquée par quelques nations", avait-il ajouté. De son côté, la Fédération française (FFR), qui détient le pouvoir d'autoriser ou interdire la participation des clubs français aux compétitions, a qualifié de "hors de propos et inadapté" le projet des clubs franco-anglais.

    Le rugby européen pique sa crise depuis que les clubs anglais et français ont fait appel au boycottage de l'actuel Coupe d'Europe (existante depuis 18 ans) et menacé, le 20 septembre, de créer leur propre compétition européenne à partir de la saison 2014-2015. Une forme de représailles face au blocage de leurs demandes de réforme de l'actuelle Coupe d'Europe.

    Cette annonce scellait la fin des négociations entamées en 2012 pour la réforme de la Coupe d'Europe, au point mort depuis plusieurs mois. "Les négociations n'ont pas abouti pendant quinze mois, elles ne vont pas aboutir en quinze jours", ironisait récemment Paul Goze, président de la LNR, pour justifier le refus des clubs de discuter avec l'ERC. La partie de poker menteur semble n'être pas tout à fait terminée.

    Laurent Telo
     
  2. Chevalier66

    Chevalier66 USAPiste bavard

    Messages:
    399
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    C'est bien beau pour la FFR de vouloir imposer mais si la LNR décide de rompre les négociations pour la mise à disposition des joueurs de l'EdF, ils feront une drôle de tête.
     


  3. Océan

    Océan Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    9 833
    Notations:
    +3 236 / 36 / -4
    Bien sur que cette nouvelle compétition ne verra pas le jour !

    ...Mais Anglais et Français auront atteint leurs objectifs, du moins partiellement : revoir la répartition du gâteau. C'était bien là le but ultime.
    Si, en plus, le format peut être revu et densifié (moins de clubs, des matchs plus indécis...) ce sera tout bon pour la LNR
     
  4. Axurit

    Axurit USAPiste impliqué

    Messages:
    1 374
    Notations:
    +486 / 8 / -1
    Exactement ! Je doute que la LNR et la ligue anglaise ait pensé une seule seconde que leur projet verrait le jour surtout dés l'an prochain c'était impossible ils auront par contre ce qu'ils voulaient au départ : plus de pognon et une HCup plus attractive (donc encore plus de pognon).
     


  5. Christophe

    Christophe Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 105
    Notations:
    +1 073 / 5 / -1

    Avec le départ de JP LUX comme cerise sur le gateau mrgreen
     
  6. Hcupisant

    Hcupisant Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 492
    Notations:
    +670 / 3 / -2
    Et l'arrivée de Serge Blanco, prochainement libéré de ses obligations avec le BO ? haha
     
  7. Océan

    Océan Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    9 833
    Notations:
    +3 236 / 36 / -4
    Accessoirement, la pérennisation de la H-cup évitera à certains de changer de pseudo...:p
     
  8. Christophe

    Christophe Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 105
    Notations:
    +1 073 / 5 / -1

    :495811: Blanco !!

    Blanco va rester président du Beho, il sera l'homme de la fusion avec Dax...
     
  9. TanaUmaga

    TanaUmaga Bannis

    Messages:
    1 452
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    A propos

    article_Boudjellal (1)Ce mardi, L’Equipe lance un débat sur le thème suivant : « Serge Blanco est-il parano ? » Invité à s’exprimer sur le sujet, Mourad Boudjellal donne son avis. Extrait.

    « Est-il parano ? Je ne le crois pas mais c’est normal de se poser la question car sa sortie après le match à Bayonne a été surprenante.
    En tout cas, Blanco pointe du doigt les problèmes d’arbitrage et il a raison. Mais ce qu’il oublie, c’est qu’il n’a rien fait pour que ça s’améliore.
    L’arbitrage dépend de la Fédération et il est vice-président de la FFR.
    En revanche, il est malin car c’est aussi une façon de rappeler qu’il est justement le vice-président de la Fédération.
    Et quand il dit que Biarritz est mal arbitré, c’est une façon de dire : « Attention, vous devez bien m’arbitrer. » C’est très malin de sa part.
    C’est un message codé qu’il envoie.
    Honnêtement, je n’ai pas l’impression que Biarritz soit mal arbitré depuis le début de saison.
    Il a quand même cinq arbitrages vidéos favorables contre Montpellier et Yachvili aurait dû avoir un rouge contre nous. Paradoxalement, je ne suis pas inquiet pour le BO. D’abord parce qu’il y a Blanco et qu’il a déjà commencé son travail de pression.
    Quand il parle de cabale, il n’y en a pas même si je pense qu’il y a des présidents qui ne serait pas mécontent de voir Biarritz en Pro D2.
    Moi, je n’en suis pas. Maintenant, sa réaction est celle d’un homme aveuglé et qui joue la théorie du complot parce que ça marche bien. Mais ce qui lui fait peur, c’est de voir son budget billetterie partir en fumée.
    Alors, c’est vrai que le complot ça aide bien mais il fait de la stratégie car il y a zéro cabale contre le BO. Je peux vous garantir qu’à aucun moment on s’est réuni avec les autres présidents pour savoir comment on pourrait tomber Blanco. Mais je le répète, je n’enterre pas Biarritz et encore moins son président qui arrive toujours à retomber sur ses pattes.
    Il a tout les pouvoirs dans le rugby et je ne vois pas qui oserait monter une cabale contre lui alors que c’est le patron du rugby Français. C’est la réincarnation d’Albert Ferrasse. Parfois, je lui parle et j’ai envie de lui dire : « Ferrasse, sort de ce corps. »
     
  10. Alain66

    Alain66 Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 768
    Notations:
    +7 / 0 / -0
    La langue de bois, il ne connait pas MB :bravo::bravo::bravo:

    Et TIENS Sergio, prends ça dans ta gueule !!! hahahahahaha
     
  11. jfm66

    jfm66 Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 791
    Notations:
    +657 / 2 / -0
    Il est con le Boudgellal mais il est bon aussi quelques fois!
     

Partager cette page