Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Rugby à XV : Konieck le professeur es mêlée - Lindependant.fr

Discussion dans 'Forum Pro D2' créé par Articles de presse, 8 Septembre 2016.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    15 056
    Notations:
    +15 / 0 / -0

    Partager cette page

    [​IMG]
    Michel Konieck conseille la mêlée biterroise depuis le début de la saison. Demain (vendredi), à 20 h, c'est un premier derby à Carcassonne qui se profile pour l'ancien talonneur de l'USAP. C'est le nouveau défi de l'ancien talonneur de l'USAP, Michel Konieck : consultant auprès de la mêlée biterroise. Après tant d'années à... Lire la suite

    Lire la suite ...
     
  2. RUBI10

    RUBI10 USAPiste bavard

    Messages:
    359
    Notations:
    +20 / 1 / -0
    Tant mieux pour eux
     
  3. RUBI10

    RUBI10 USAPiste bavard

    Messages:
    359
    Notations:
    +20 / 1 / -0
    Tant mieux pour eux
     
  4. Undelraco

    Undelraco USAPiste impliqué

    Messages:
    1 135
    Notations:
    +69 / 1 / -0
    A voir Carbou, je pensais que Michel K était devenu maître d'apprentissage en lancer de pizzas.
     
  5. gynojeje

    gynojeje USAPiste impliqué

    Messages:
    963
    Notations:
    +137 / 1 / -0
    on peut effectivement se poser la question , avant lui guirado aussi
    on a toujours eu un problème avec nos touches
     
  6. Drexciya

    Drexciya USAPiste bavard

    Messages:
    428
    Notations:
    +124 / 0 / -0
    Michel Konieck conseille la mêlée biterroise depuis le début de la saison. Demain (vendredi), à 20 h, c'est un premier derby à Carcassonne qui se profile pour l'ancien talonneur de l'USAP.

    C'est le nouveau défi de l'ancien talonneur de l'USAP, Michel Konieck : consultant auprès de la mêlée biterroise. Après tant d'années à ferrailler contre le voisin héraultais, le voilà dans l'autre camp, en 'rouge et bleu'. "À Châteaurenard, mon premier entraîneur a été le Biterrois Henri Mioch", sourit-il. Faisant fi des guerres de clocher, à l'intersaison, il a répondu favorablement à l'appel du pied de son ancien coéquipier Manny Edmonds, entraîneur de l'ASBH. "Il voulait avoir une mêlée propre, voire plus", souligne-t-il. "Le contact s'est fait un peu par hasard. Je connais bien Manny. Il m'en en a parlé. Et cela tombait bien car je venais à Béziers pour mon travail. Et d'un commun accord avec mon employeur, Frayssinet, on a trouvé un moyen pour que je puisse intervenir une fois par semaine." Les voies de la mêlée sont souvent impénétrables pour le commun des mortels. Et il faut avoir été dans la matrice pour comprendre comment fonctionne cette bête à huit membres. "J'ai un vécu qui peut apporter. C'est vrai que la mêlée est un secteur particulier, qui évolue beaucoup selon les règles."

    "On pouvait envoyer un marron..."

    Premier constat pour Michel Konieck :"Les arbitres ne veulent plus s'embêter, ils sifflent rapidement si la mêlée n'est pas stable ou si la poussée n'est pas dans l'axe. Depuis le début de la saison, en Top 14 ou en Pro D2, il y a entre 10 et 15 mêlées par match. Un tiers de ces mêlées est sanctionné." Les temps ont changé. Michel Konieck a connu une autre époque. "Il y a 10 ans, on pouvait tricher comme on pouvait. En France, on truquait beaucoup comme on pouvait envoyer un marron ou déblayer un joueur qui traînait trop dans ton camp. Le professionnalisme est passé par là. Il faut savoir s'adapter. Aujourd'hui on veut des mêlées propres", remarque-t-il. Une culture à l'anglo-saxonne qui va à l'encontre de la culture française de l'embrouille ni vu ni connu. "Mais c'est un secteur de jeu qui reste important. Surtout en Pro D2", note l'ancien talonneur.

    Vendredi, la mêlée biterroise s'exporte pour la première fois de la saison après deux matchs à domicile, remportés de belle manière contre Agen et Oyonnax. "Carcassonne possède un huit de devant très solide. On a pu le voir à Albi. À Colomiers, les Audois ont souffert mais ils ont mis des jeunes. Je sais qu'ils vont être prêts. J'ai briefé les joueurs. C'est un derby. Et un derby, ça commence devant."
     
  7. Carto

    Carto Titan du forum

    Messages:
    26 257
    Localité:
    x
    Notations:
    +886 / 2 / -1
    Michel Konieck conseille la mêlée biterroise depuis le début de la saison. Demain (vendredi), à 20 h, c'est un premier derby à Carcassonne qui se profile pour l'ancien talonneur de l'USAP.

    C'est le nouveau défi de l'ancien talonneur de l'USAP, Michel Konieck : consultant auprès de la mêlée biterroise. Après tant d'années à ferrailler contre le voisin héraultais, le voilà dans l'autre camp, en 'rouge et bleu'. "À Châteaurenard, mon premier entraîneur a été le Biterrois Henri Mioch", sourit-il. Faisant fi des guerres de clocher, à l'intersaison, il a répondu favorablement à l'appel du pied de son ancien coéquipier Manny Edmonds, entraîneur de l'ASBH. "Il voulait avoir une mêlée propre, voire plus", souligne-t-il. "Le contact s'est fait un peu par hasard. Je connais bien Manny. Il m'en en a parlé. Et cela tombait bien car je venais à Béziers pour mon travail. Et d'un commun accord avec mon employeur, Frayssinet, on a trouvé un moyen pour que je puisse intervenir une fois par semaine." Les voies de la mêlée sont souvent impénétrables pour le commun des mortels. Et il faut avoir été dans la matrice pour comprendre comment fonctionne cette bête à huit membres. "J'ai un vécu qui peut apporter. C'est vrai que la mêlée est un secteur particulier, qui évolue beaucoup selon les règles."

    "On pouvait envoyer un marron..."

    Premier constat pour Michel Konieck :"Les arbitres ne veulent plus s'embêter, ils sifflent rapidement si la mêlée n'est pas stable ou si la poussée n'est pas dans l'axe. Depuis le début de la saison, en Top 14 ou en Pro D2, il y a entre 10 et 15 mêlées par match. Un tiers de ces mêlées est sanctionné." Les temps ont changé. Michel Konieck a connu une autre époque. "Il y a 10 ans, on pouvait tricher comme on pouvait. En France, on truquait beaucoup comme on pouvait envoyer un marron ou déblayer un joueur qui traînait trop dans ton camp. Le professionnalisme est passé par là. Il faut savoir s'adapter. Aujourd'hui on veut des mêlées propres", remarque-t-il. Une culture à l'anglo-saxonne qui va à l'encontre de la culture française de l'embrouille ni vu ni connu. "Mais c'est un secteur de jeu qui reste important. Surtout en Pro D2" note l'ancien talonneur.

    Vendredi, la mêlée biterroise s'exporte pour la première fois de la saison après deux matchs à domicile, remportés de belle manière contre Agen et Oyonnax. "Carcassonne possède un huit de devant très solide. On a pu le voir à Albi. À Colomiers, les Audois ont souffert mais ils ont mis des jeunes. Je sais qu'ils vont être prêts. J'ai briefé les joueurs. C'est un derby. Et un derby, ça commence devant."
     
  8. butifare

    butifare USAPiste impliqué

    Messages:
    1 286
    Notations:
    +58 / 0 / -0
    en même temps il est agrégé en mêlée et pas en touche(cf le titre du post)
     

Partager cette page