Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Romain Terrain estime que c'est "un bon coup de pied au cul"

Discussion dans 'Forum TOP14' créé par webmaster, 26 Août 2013.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. webmaster

    webmaster Le méchant "chef" de ce forum Membre du personnel MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    11 292
    Localité:
    Canohès
    Notations:
    +136 / 3 / -2

    Partager cette page

    source : http://www.lindependant.fr/2013/08/26/terrain-un-bon-coup-de-pied-au-cul,1784933.php

    [​IMG]
    crédit : Th. Grillet

    Le talonneur Romain Terrain impute les difficultés de l'USAP en mêlée face au Stade Français au fait "que Paris y était plus fort".

    Romain, cette défaite contre le Stade Français (28-27) est-elle difficile à digérer ?
    On a reçu un bon coup de pied au cul pour notre deuxième match à la maison. Nous avions prévu un autre scénario. Perdre sur un drop dans les dernières secondes, cela fait toujours mal. Mais, on ne va pas se mettre au fond du seau dès la 2e journée. Le Stade Français a été plus réaliste, opportuniste. Nous avons manqué de ballons sur ce match, surtout sur la conquête en mêlée. Dès qu'on a tenu la balle, nous avons été dangereux. Nous étions quand même en place en défense, heureusement.

    Que déplorez-vous le plus sur cette rencontre ?
    Cette première mi-temps où nous avons été beaucoup pénalisés en mêlée. On a corrigé le tir un peu tard. Les Parisiens ont été plus forts que nous dans ce secteur. Après, c'est plus difficile quand tu passes ton temps à défendre. Il y a quand même des points positifs sur notre jeu avec des trois-quarts très en jambes. Il faut arriver à être plus performants entre avants et trois-quarts.

    N'avez-vous pas de regrets sur les dernières minutes ?
    Si, parce qu'il me semble qu'on arrive à rester chez eux mais on cafouille. On doit mieux gérer ces temps-là où on mène au score de deux points. Il faut arriver à être plus fort dans nos têtes pour maintenir l'équipe adverse dans son camp et éviter justement de prendre trois points sur une pénalité ou un drop.

    Avez-vous une explication sur les difficultés de la mêlée qui avait donné satisfaction face à Castres la semaine précédente ?
    Ils avaient préparé le coup et ont de très bons piliers. Contre Castres, c'est notre mêlée qui nous avait fait gagner en fin de match. Cette fois, c'est un secteur où nous avons pêché. On sait qu'en mêlée, il faut se remettre en cause chaque semaine.

    Est-ce lié à un problème d'anticipation de la part du Stade Français ?
    On sentait que les Parisiens étaient plus forts que nous dans ce secteur, voilà. Comparé à la semaine dernière, il y avait vraiment cette stabilité avant l'introduction du ballon. Il y avait un peu plus de pression contre Paris. Il faut qu'on soit plus vicieux dans ce secteur pour ne pas se faire prendre chaque semaine.

    Vous redoutiez cette défaite à domicile lors des deux premières réceptions...
    Je pense que ce sont des équipes face auxquelles on peut rivaliser, à peu près du même standing. C'est sûr que lorsque l'on perd face à ces équipes-là à la maison, c'est de plus en plus douloureux. On le savait, le moindre faux pas à domicile met plus de pression. A nous d'aller chercher des points à l'extérieur.

    Pour déjà réagir à Bayonne samedi ?
    Il faut enfiler le bleu de chauffe et s'y mettre pour de bon sinon cela va être compliqué. De grosses échéances arrivent, notamment les trois matches en 8 jours (à Bayonne, réception de Grenoble, au Racing). Il va falloir se serrer les coudes, le championnat est de plus en plus dur, il y aura des surprises toute la saison. A nous de faire des coups à l'extérieur.
     
  2. Català76

    Català76 USAPiste bavard

    Messages:
    71
    Notations:
    +1 / 0 / -0
    Dire qu'il n'avait pas prévu ce scénario, c'est limite faute de professionnalisme : à chaque fois on perd comme ça contre le stade français, c'était au contraire ultra prévisible ... On s'est vu trop beau et maintenant on est en grosse difficulté. Espérons que Bayonne nous prennent de tout aussi haut, qui sait avec ce championnat complètement fou, on peut espérer nous rattraper là-bas !
     

Partager cette page