Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Mélenchon ajoute un critère pour jouer en équipe de France

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par Ousap, 7 Novembre 2013.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Ousap

    Ousap USAPiste impliqué

    Messages:
    1 479
    Notations:
    +17 / 0 / -0

    Partager cette page

    Dans la série « les footballeurs, ces salauds », le coprésident du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, en a rajouté une couche ce jeudi :

    « Si j’étais à la tête du pays, ceux qui ne paient pas leurs impôts en France n’auraient pas le droit de jouer en équipe nationale. »

    Et étayé sa pensée :

    « Je signale que les footballeurs jouissent déjà de privilèges inouïs, comme le fait de ne pas payer de cotisations sur leur droit à l’image alors qu’ils coûtent très cher à la Sécurité sociale. »

    Il faudrait donc remplacer 17 joueurs (sur 24) de la liste de Didier Deschamps pour les barrages de la Coupe du monde.

    Mélenchon ajoute surtout un nouveau critère à la longue liste des « ils ne méritent pas de jouer en équipe de France parce que... » établie au gré des sautes d’humeur des observateurs et autres analystes.

    Depuis l’échec au Mondial 2010, on a ainsi découvert que le footeux devait être un homme droit, humble, généreux, honnête, sobre, chaste, fidèle, beau, conquérant, courageux, souriant et ne jamais faire de conneries. En somme, comme tous les Français.

    On en reparle si les Bleus cartonnent au Brésil

    En plus de celles de Jean-Luc Mélenchon, d’autres pistes de réflexion ont déjà été lancées pour restreindre le port du maillot bleu. Pour avoir cet honneur – il ne s’agit que de sport, c’est quand même important de le préciser – il faudrait donc :

    ne pas avoir participé à la grève lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud : à bien des égards, l’interview de Patrice Evra dans « Téléfoot » est pathétique. Il n’en demeure pas moins qu’elle pose une question légitime : jusqu’à quand va-t-on reparler de ce foutu bus ? Un an après la mutinerie, Chantal Jouanno, alors ministre des Sports, avait déclaré :
    « Ce serait une énorme erreur d’oublier ce qui s’est passé. Je suis certaine qu’il existe d’autres talents qui n’ont pas sali la France et qui attendent qu’on leur donne leur chance pour écrire une nouvelle histoire. Il faut être inflexible sur ce sujet. »

    ne pas faire partie de « la génération 87 » : Nasri, Ben Arfa, Benzema et Ménéz. C’est François Baroin, ex-ministre de l’Economie qui l’a affirmé en septembre 2012 :
    « Si [la] volonté [de Didier Deschamps, ndlr] est de prendre les meilleurs, on risque encore de se retrouver avec cette génération 87 qui n’est pas digne de porter le maillot bleu. »

    chanter « La Marseillaise » : pas comme Benzema, muet pendant l’hymne national, dont Patrice Bertin, directeur de la rédaction à Radio France, a dit pendant la très (très) longue période que l’attaquant madrilène a passée sans marquer avec les Bleus :
    « Enfin, on aura appris à quoi sert Karim Benzema. Strictement à rien [...]. Vu les services qu’il rend en ce moment à la communauté footballistique, on ne peut même plus lui reprocher de ne pas chanter “La Marseillaise”. Il ne la mérite pas. »

    Ah oui et pas comme Michel Platini ou même Zinedine Zidane.

    ne pas avoir de démêlés judiciaires : en 2010, Karim Benzema et Franck Ribéry, mis en examen dans l’affaire Zahia, n’auraient pas eu droit à la présomption d’innocence si l’on avait écouté Roselyne Bachelot (ministre des Sports à l’époque) ou François Duchaussoy, candidat au poste de président de la Fédération française de football (FFF). Ce dernier était clair :
    « C’est une affaire privée dont je ne connais pas les tenants et les aboutissants et je ne veux juger personne. Comme tout citoyen et amoureux de l’équipe de France, je ne vois pas comment un joueur mis en examen pourrait être convoqué en sélection. »

    ne pas avoir de femme d’origine algérienne, comme Franck Ribéry. L’an dernier, il avait sous-entendu, en allemand, que son club, le Bayern Munich, était plus important que l’équipe de France. Il a ensuite démenti, en disant qu’il ne maîtrisait pas la langue – et donc qu’il avait fait un contresens.
    Réponse de Eric Domard, conseiller au sport au bureau politique du Front national, qui a exigé de « Ti Franck » « un minimum de respect pour le pays qu’il représente ou, le cas échéant, de postuler à une place en équipe nationale d’Algérie ».

    On reparle de tout ça si l’équipe de France se qualifie pour le mondial brésilien, y fait une petite épopée et si, entre-temps, Franck Ribéry est élu meilleur joueur de la planète.

    Car il n’y a qu’un seul critère pour qu’on leur lâche un peu la grappe : la victoire. Bizarrement, quand c’est le cas, on oublie tous leurs défauts.

    http://www.rue89.com/rue89-sport/20...te-critere-pouvoir-jouer-equipe-france-247317
     
  2. Maury

    Maury Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 044
    Notations:
    +274 / 0 / -0
    bientot il va declarer que ne peuvent postuler en EDF que ceux qui s'affirmrent sympatisant du Front de Gauche .Pauvre Merluchon ,lui si interessant il y a quelques années .Aujourd'hui il est devenu le clown au nez rouge de la vie politique francaise ou comment l'ambition peut devenir destructrice
     

Partager cette page