Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

L'USAP, 103 dans l'élite, mais quelle Elite ?

Discussion dans 'Forum TOP14' créé par Boulaya66, 12 Mai 2014.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
Tags:
  1. Boulaya66

    Boulaya66 USAPiste bavard

    Messages:
    57
    Notations:
    +0 / 0 / -0

    Partager cette page

    Sur Internet, on peut consulter les classements complets du championnat depuis 1947.

    On constate que la longévité de notre club en élite est aussi due aux nombre de clubs que comptait l'élite jusque dans les années 1990.

    Sur ces 68 championnats, voici le classement de l'USAP (pour les années antérieures au Top14, je donne un classement "haut" et un classement "bas", puisque la formule d'alors était Poules de brassage puis Phases Finales):

    35 fois entre la 1ère et la 12ème place (donc aujourd'hui ce serait Top14)
    12 fois entre la 9ème et la 16ème place (donc maintien à jouer)
    1 fois 13ème (pas de commentaires, ça fait trop mal)
    12 fois entre la 17ème et la 32ème (donc maintien en jeu en ProD2)
    1 fois entre la 25ème et la 48ème (idem)
    7 fois entre la 33ème et la 56/64ème) (donc en fédérale).

    Le classement moyen de l'USAP sur ces 68 saisons est entre la 11ème (donc avant-dernier relégable comme en 2012) et la 19ème place (dernier demi-finaliste de ProD2).

    Bien sûr, on peut faire dire ce qu'on veut aux chiffres. Alors qu'en pensez-vous ?
     
  2. colas

    colas USAPiste impliqué

    Messages:
    1 272
    Notations:
    +6 / 0 / -0
    Impossible de comparer les époques, les formats de phases finales, les poules de brassage...
    Une chose est certaine, considérant le format de départ de chaque saison et connaissant l'équation nécessaire au maintien en élite, l'USAP n'a connu qu'une seule relégation !
     
  3. Panucci

    Panucci USAPiste impliqué

    Messages:
    1 079
    Notations:
    +2 / 0 / -0
    Impossible de comparer mais force est de constater que les chiffres ne mentent pas. Ton récapitulatif est très interessant je trouve.
     
  4. Boulaya66

    Boulaya66 USAPiste bavard

    Messages:
    57
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    C'est tout à fait exact.

    Néanmoins, dans les années 60, au moins une fois, l'USAP a bénéficié de l'augmentation du nombre de clubs la saison suivante pour se maintenir (parce que d'autres clubs, mythiques alors, étaient concernés).

    D'une manière plus générale, le resserrement du maintien dans l'élite à 12 clubs (peut-être même 10 dans l'avenir) ne permettra plus des longévités aussi exceptionnelles, à part pour les plus riches. Le maintien se jouera de plus en plus à très peu de choses (cette année une pénalité) sur seulement 4 ou 5 matches.
     
  5. colas

    colas USAPiste impliqué

    Messages:
    1 272
    Notations:
    +6 / 0 / -0
    Les chiffres de mentent pas mais la lecture des classements est soumise à des aléas considérables. A l'époque où tous les clubs ne se rencontraient pas, quels étaient les classements de fin d'année. Le rang d'élimination en phases finales après de superbes saison régulières vautrées au 1er match éliminatoire ? Les points théoriques affectés à chaque résultat ? Une équipe certaine de finir en tête de sa poule de brassage pouvait laisser filer des matchs à l'extérieur avec une facilité déconcertante et gagner le Brennus 3 mois après en "choisissant son adversaire". Dur d'appliquer le filtre de l'élite actuelle à des championnats où des équipes ne jouaient plus rien dans la saison assez vite sans être menacée de relégation. Les 3 derniers matches étaient joués les mains en haut du guidon et pouvaient faire varier le fameux et théorique classement final (quand on avait pas accès aux phases finales) sans que les équipes aient été pressées par l’impérieuse nécessité du maintien tel que ressenti 30 ans après suivant le format du Top 14.
     
    Dernière édition par un modérateur: 12 Mai 2014
  6. Perillos

    Perillos USAPiste bavard

    Messages:
    426
    Notations:
    +5 / 0 / -0
    Bon travail.
     
  7. Boulaya66

    Boulaya66 USAPiste bavard

    Messages:
    57
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    Encore une fois d'accord sur le principe.

    Mais l'USAP avait toujours soif de phase finale et quand elle ne se qualifiait pas pour les 16ème ou les 8ème, on peut considérer qu'elle n'était pas, ou était à la limite d'une 12ème place.

    Le Rugby est entré dans une nouvelle ère, où le paysage changera subitement et souvent, ce que les formules d'alors empêchait (ou ne permettait pas).
     
  8. colas

    colas USAPiste impliqué

    Messages:
    1 272
    Notations:
    +6 / 0 / -0
    Si ton étude sert plus à éclairer l'avenir qu'à réécrire le passé je suis d'accord mais ça fait beaucoup d'efforts pour un résultat intuitif assez évident : en passant de 64 à 14 clubs le rugby a rendu le maintien plus aléatoire.
    Pour ce qui est du passé, à travers tous les formats et les vicissitudes, le fait que l'USAP n'ait jamais été reléguée alors que tous les clubs légendaires (sauf le ST et l'ASM il me semble ?) l'ont été, est une performance en soit (c'est ce que je voulais exprimer en réalité, merci de m'avoir permis de clarifier mes arguments :6775:).
     
    Dernière édition par un modérateur: 12 Mai 2014

Partager cette page