Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

L'aviron bayonnais : conférence de presse

Discussion dans 'Forum Pro D2' créé par usap6566, 29 Mai 2015.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
Tags:
  1. usap6566

    usap6566 USAPiste bavard

    Messages:
    158
    Notations:
    +3 / 0 / -0

    Partager cette page

    Apparemment, le pdt Mérin va annoncer le résultat de ses négociations.
    Aux dernières nouvelles, O'Connor partirait à Montpellier, Ollivon irait vers un club de TOP14, mais Rockocoko, Gayraud, Haare, Whitelock et Monribot resteraient.

    Affaire à suivre !
    On sait bien à l'USAP l'importance de garder le 8 de devant...
     
  2. toulagui

    toulagui USAPiste impliqué

    Messages:
    852
    Notations:
    +102 / 0 / -0
    Gayraud a été blessé toute la saison et est jeune donc je ne vois pas pourquoi il partirai! Je crois même qu'il a un contrat espoir!
    Après en tant que catalan quitte a être en d2 il aurait pu revenir au bercail
     
  3. DOSAN

    DOSAN Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 076
    Notations:
    +76 / 0 / -0
    Charles Ollivon devrait porter les couleurs de Toulon la saison prochaine. Alors qu'il avait signé son premier contrat professionnel en faveur de Bayonne jusqu'en juin 2017, Charles Ollivon ne jouera plus à l'Aviron Bayonnais la saison prochaine. A la suite de la relégation du club basque en Pro D2, le troisième-ligne va faire jouer sa clause de sortie.

    S’il est aussi pisté par Clermont et le Racing-Métro, c’est Toulon qui est en pole position pour s'attacher les services du troisième-ligne international. C'est d'ailleurs le club varois qui lui a fait la plus belle proposition financière. Non retenu par Philippe Saint-André pour la préparation de la Coupe du monde, le numéro 8 pourrait avoir rapidement du temps de jeu sur la Rade car les autres nouvelles recrues Rouge et Noire comme Duane Vermeulen ou Manu Samoa disputeront le Mondial et n'arriveront qu'en décembre. Charles Ollivon, qui a une préférence pour le RCT, pourrait donner son accord en début de semaine prochaine.

    Un autre Bayonnais au RCT ?

    De plus, Toulon pourrait accueillir un autre joueur de l'Aviron Bayonnais. En effet, les talonneurs Anthony Etrillard et David Roumieu sont sur les tablettes du RCT. Selon nos informations, c'est Anthony Etrillard qui est en pole position pour s'engager en faveur du club varois. A noter enfin que le pilier bayonnais Lucas Pointud s'est lui engagé en faveur de Brive.
     
  4. marcus66

    marcus66 USAPiste bavard

    Messages:
    318
    Notations:
    +5 / 0 / -0
    Le même Roumieu qui pleurait au coup de sifflet final enlaçant son gosse aux yeux humides également. Ils me font rires ces joueurs qui honorent leur club quand tout va bien et qui cherche une porte de sortie quand tout va mal....
     
  5. Llibertat

    Llibertat Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 326
    Notations:
    +38 / 0 / -0
    Article sur Sud Ouest du 29 mai !!! "La fusion : les discussions se poursuivent"

    Serge Blanco et Manuel Mérin ont confirmé ce vendredi matin, lors d'un entretien accordé à "Sud Ouest" au château de Brindos à Anglet, les informations parues ce jour dans notre quotidien : "les discussions entre le Biarritz Olympique et l'Aviron Bayonnais se poursuivent" au sujet d'un rapprochement des deux clubs.
    Un projet qui pourrait voir le jour dès la saison prochaine. "C'est une possibilité, oui, mais nous ne pouvons pas l'affirmer à ce jour, a indiqué le président du BO. Seules nos assemblées sont souveraines."
    "Nous sommes des gens responsables et regardons l'avenir de nos clubs, a complété Manuel Mérin, son homologue de l'Aviron Bayonnais, en référence à la situation économique actuelle du rugby basque. Nous montrerons très rapidement le fruit de notre travail aux institutions politiques, rugbystiques, à nos actionnaires, nos partenaires et supporters".


    Par ailleurs, j'ai lu que de graves menaces de relégation en fédérale 1 pèsent sur le BO. Gros déficit de l'ordre de 2 millions d'€, des salaires non payés au joueurs,...
    Faut peut être faire partir des offres en direction de certains joueurs du BO mon cher Riri !!! Broster, Gimenez, Ngwenia,...
     
  6. Christophe

    Christophe Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 532
    Notations:
    +164 / 0 / -0
    d'autres sons de cloches d'après "Sud OUEST"



    Philippe Neys est adjoint au maire de Bayonne. Or bien sûr, le patron d'ETPM ne s'exprime pas sous cette casquette lorsqu'il évoque l'Aviron Bayonnais, sa famille sportive. Les affaires des ciel et blanc le concernent uniquement en sa qualité de partenaire du club. Après avoir connu une présidence éphémère et mesuré de près les failles de « son » Aviron, il réagit à l'actualité du moment : la relégation, le projet de fusion et la posture du BO.

    « Sud Ouest ». Êtes-vous surpris par la relégation de l'Aviron ?
    Philippe Neys. À force de faire du trapèze, on finit par tomber. Nous étions sur la corde raide à tous les niveaux : sportif, dirigeant, financier… Tout était tendu. Cette descente fera peut-être du bien à l'environnement du club. Car jusqu'à présent, nous disposions d'atouts dont nous n'arrivions pas à profiter. Le partenariat que nous avions grâce à Alain Afflelou
    squ'à présent, nous disposions d'atouts dont nous n'arrivions pas à profiter. Le partenariat que nous avions grâce à Alain Afflelou était énorme, mais ces sommes considérables n'ont malheureusement rien amené.

    Quels éléments ont conduit le club à ce niveau ?

    Le schéma est resté le même : lutter pour ne pas descendre, avoir des présidents successifs, un management sportif changeant… Tout cela avait un impact sur les joueurs et la pérennité du club. Cela ne donnait pas une bonne image. Nous avons attiré des joueurs grâce à des salaires attractifs, mais en s'enfonçant. En dépensant parfois de l'argent que l'on aurait pu économiser.

    Et maintenant, que faire ?

    Je n'ai pas la réponse. Nous n'avons aucune nouvelle du président. Fusionner ? Non, pas avec un cadavre. Le BO est mort. Pour avoir un club fort au Pays basque, il suffit de n'en avoir qu'un seul : l'Aviron Bayonnais. Alors, les sponsors pèseraient plus de notre côté.
    Et si le BO se renfloue ?

    S'ils nous prouvent qu'ils peuvent être en bien meilleure santé financière, pourquoi pas ? Mais en même temps, ils n'ont jamais voulu de nous. Et maintenant, comme par hasard, ils nous aiment. Je doute de la sincérité de Blanco. Si j'ai bien compris, Cap Gemini ne continuerait à fonctionner que dans le cadre d'une fusion. Alors qu'il se retire. Et nous, nous restons. Bayonne a le plus grand stade et le seul en centre-ville.


    D'abord, il y a la Pro D2…

    Nous n'obtiendrons pas un budget à 15 ou 16 millions. Mais si l'Aviron devient un jour le seul club pro du Pays basque, il peut songer à remonter.
     
  7. Christophe

    Christophe Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 532
    Notations:
    +164 / 0 / -0
     
  8. DOSAN

    DOSAN Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 076
    Notations:
    +76 / 0 / -0
    Le BO pas au mieux voit son interêt dans la fusion . Le club de Biarritz fait face à de grosses difficultés financières, au point qu'une large majorité de l'effectif n'a pas vu son salaire entièrement versé. RMC Sport précise que les joueurs n'avaient reçu que 50% de leur salaire d'avril avant le match face à Dax début mai. La partie manquante devait être apportée mi-mai, ce qui n'a pas été le cas.

    Selon nos informations, le BOPB ferait face à un sérieux trou financier de l'ordre de 1,8 à 2 millions d'euros. Un passage devant la DNACG est prévu rapidement. Et des sanctions envers le club basque ne sont pas à exclure.
     

Partager cette page