Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

La réforme des retraites: les retraités choyés

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par philippe78, 27 Août 2013.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. philippe78

    philippe78 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 115
    Notations:
    +0 / 0 / -0

    Partager cette page

    Pas d'alignement de la CSG des retraités sur celle des actifs.Par contre pour la génération née après 70 ce n'est pas la même musique ,quant à ceux nés dans les années 80 on n'en parle même pas..Les salariés et les entreprises paieront.
    Les retraités sont 13,5 millions et demi ,ont du patrimoine ,font tourner l'économie et surtout votentLoL
    On nous avait pourtant dit que c'était le quinquennat de la jeunesse
     
  2. Corbeau

    Corbeau USAPiste impliqué

    Messages:
    632
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    Toujours la même musique, mais qui pensait honnêtement à un geste courageux ? Cette génération aura vraiment dilapidé les acquis de ses devancières, et ruiné les chances des suivantes.
     
  3. philippe78

    philippe78 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 115
    Notations:
    +0 / 0 / -0

    Qu'aurait risqué le gouvernement à aligner la CSG des retraités sur celle des actifs? Les retraités ne font pas particulièrement à gauche
     
  4. Undelraco

    Undelraco USAPiste impliqué

    Messages:
    1 135
    Notations:
    +69 / 1 / -0
    Il y a 3 ou 4 pistes a explorer que le droit européen ou international (dont l'adoption a été portée par les "élites" économiques et politique empêche d'examiner :

    - un financement par la taxation des importations venant de pays à bas coûts sociaux et à faible norme environnementale. L'essentiel de la valeur ajoutée étant rapatrié par les multinationales, c'est un impôt antidelocalisation.

    - une taxation à l'automatisation. Si les entreprises choisissent de substituer du capital au travail (par exemple les caisses automatiques à la place des caissières) il ne faut pas que ça se fasse au détriment de la protection sociale. Rien ne s'oppose à la cotisation des robots.

    - enrichir le temps d'emploi en prévoyant du temps partiel sur les années avant la retraite, en faisant cotiser et payer à la hauteur de ce qui est produit les entreprises et collectivités qui emploient des stagiaires plus que performants.

    - une réelle prise en compte de la pénibilité. C'est la seule innovation presente pour l'instant dans le discours. On sait que l'ouvrier vit 10 ans de moins que le cadre et 13 ou 15 de moins que l'instituteur (recordman en la matière). Il faut que le montant des retraites et le taux de cotisation en tiennent compte car pour l'instant les travailleurs manuels paient pour les autres.

    Sinon, je rejoins les constats de Philippe sauf que la réponse n'est pas dans la construction d'opposition entre actifs et retraités mais dans une solidarité. Il suffit d'ailleurs de déplacer 3 point de PIB en une trentaine d'année soit par un transfert sous forme d'impôts/cotisation soit sous forme de modification des depenses.

    En fait, rien d'insurmontable pour peu que l'on sorte intellectuellement et en pratique de l'idéologie liberale qui aveugle les dirigeants passés et actuels (et qui correspond à leurs intérêts propres).

    Enfin pour Philippe, les retraités votent mais déjà largement à droite. Le calcul politique est donc, si c'est un calcul, particulièrement idiot puisque le PS massacre son électorat.
     
  5. flibuste

    flibuste USAPiste impliqué

    Messages:
    571
    Notations:
    +4 / 0 / -0

    ah ! ces salauds de retraités ! t'as pas eu de chance , tu aurais du naitre avant , mon pauvre calimero , c'est la vie ...
     
  6. flibuste

    flibuste USAPiste impliqué

    Messages:
    571
    Notations:
    +4 / 0 / -0
    cette génération aura vraiment dilapidé les acquis de ses devancières ...? peux tu m'expliquer là , je comprends pas très bien ..
     
  7. Corbeau

    Corbeau USAPiste impliqué

    Messages:
    632
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    Espérance de vie moyenne d'une Française née en 1950 : 68 ans.
    Âge de départ à la retraite (régime général) : 60 ans.

    Espérance de vie à la naissance d'un Français (homme) né en 1981 : 70 ans.
    Age de départ à la retraite (régime général) : 70 ans.

    [​IMG]
     
  8. Catamaran

    Catamaran Membre Premium MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    4 152
    Notations:
    +236 / 1 / -1
    Il faut arrêter avec le régime général ... ceux qui ont réfléchi à avoir une bonne retraite au bout de leur carrière ont largement cotisé et plutôt beaucoup dans les complémentaires (agirc et privées)
    Concernant le privé, agf par exemple, ils te donnent un pactole énorme à ton départ ... Le problème c'est que les gens préfèrent dépenser (souvent des conneries) que de prévoir, ce qui ressemble bien à l'histoire de la Cigale et la Fourmi, tu connais bien la musique, hein ? Corbeau ? :p
     

Partager cette page