Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

INFO: ATTENTION DANGER !!! ( concernant les médicaments pour ados / acnée )

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par pouett, 25 Octobre 2013.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. pouett

    pouett Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 130
    Notations:
    +39 / 0 / -0

    Partager cette page

    Je vous mets ce fait divers en raison d'un nouveau cas ( malheureusement ) tout en ne comprenant pas pourquoi les services de la santé retire pas ce putain de produit....

    FAITS DIVERS

    Cette habitante de Lunéville a déposé plainte contre un dermatologue qui avait prescrit du Roaccutane, un traitement anti-acné, à son fils. Le médicament est soupçonné d'avoir entrainé d'autres suicides.

    Son fils Jordan était "un jeune homme intelligent, très doué avec plein de projets d'avenir (...), souriant, aimant sortir avec sa bande d'amis". Mais l'été dernier, son comportement a beaucoup changé: "Il ne dormait plus la nuit, s'enfermait des heures dans sa chambre, souffrait de douleurs musculaires très fortes dans le dos et de sécheresse des muqueuses" raconte la maman du jeune homme de 22 ans.
    Jordan a mis fin à ses jours en juillet. Il s'est pendu dans sa chambre. Depuis, sa mère est persuadée que la mort de son enfant résulte d'un traitement anti-acnéique : le Roaccutane. Pour connaitre la vérité et exiger réparation, cette habitante de Lunéville (Meurthe-et-Moselle) a porté plainte contre la dermatologue de son fils.

    "C'est une faute professionnelle grave ayant entraîné le décès de mon fils Jordan". La dermatologue "a fait un suivi uniquement par prise de sang, elle n'a pas jugé bon d'orienter mon fils vers un psychologue (...) et se contentait de lui prescrire un renouvellement du traitement", a déclaré à l'AFP cette mère de famille ayant tenu à garder l'anonymat. Cet étudiant en fac de lettres avait suivi de janvier à juin une cure sévère de Curacné, un générique du Roaccutane.
    Ce médicament vaut déjà à son inventeur, le groupe pharmaceutique suisse Roche, ainsi qu'aux fabricants de ses génériques, les laboratoires Fabre et Expanscience, une série de plaintes après plusieurs suicides de patients.

    "Une soixantaine de suicides en France et en Suisse"

    "Il a caché à tout le monde sa souffrance morale, jusqu'au geste fatal", selon sa mère. Elle est persuadée que "pour faire un geste pareil il ne faut plus être soi-même, c'est ce médicament qui a atteint le cerveau". Elle s'est rapprochée de Daniel Voidey, président de l'association française des victimes du Roaccutane et génériques (AVRG), qui a engagé des actions en justice contre Roche, Fabre et Expanscience, après le suicide de son fils Alexandre dans des circonstances similaires en 2007.

    "Nous avons comptabilisé une soixantaine de suicides en France et en Suisse liés à la prise de ces traitements et nous avons reçu environ 1.800 témoignages" sur leurs nombreux effets indésirables, a-t-il déclaré vendredi à l'AFP. Devant la polémique une étude avait été lancée en 2011 sur 1.000 patients pour analyser les effets collatéraux du Roaccutane et ses génériques. Les résultats sont attendus en fin d'année, a ajouté David Voydet.
     
  2. philippe78

    philippe78 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 115
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    Roaccutane on sait que c'est dangereux depuis longtemps ,bien avant 2007 .En plus il y a d'autres traitements dans l'acné,mais plus efficace...Difficile .
     
  3. pouett

    pouett Passe son temps sur le forum

    Messages:
    3 130
    Notations:
    +39 / 0 / -0
    Moi je comprends pas qu'avec un taux de suicide présumé de 10% à 15% par patient il soit toujours en vente/prescrit :X:X:X:X:X
     

Partager cette page