Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Ha que johnny !

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par pif, 6 Février 2013.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. pif

    pif Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 897
    Notations:
    +136 / 1 / -2

    Partager cette page

    [​IMG]


    Sortie ce jeudi 7 fevrier de l`autobiographie choc de Johnny Hallyday , ou la star se livre sans retenue sur tout ce qui a composé sa vie de ses débuts jusqu`a aujourd`hui .
    Les fans et les autres vont en apprendre encore un peu plus sur le rockeur !
     
  2. DOSAN

    DOSAN Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 076
    Notations:
    +76 / 0 / -0
    L'Express publie ce matin , en exclusivité des extraits de la biographie de Johnny Hallyday.

    Dans son autobiographie, "Dans mes yeux", écrite sous forme de confessions à Amanda Sthers, Johnny Hallyday évoque longuement sa carrière et ses relations aux chanteurs français mais également son regard sur la vie et sa période de coma est racontée par sa femme.

    Dans les extraits publiés par l'Express, deux moments forts, l'un sur la politique et l'autre sur Michel Sardou.

    Sur Michel Sardou:

    (...) Je pense qu'on subit tous l'image qu'on véhicule, un jour, elle se mêle si intimement à notre vérité qu'on ne peut plus les séparer.

    Je pense que ça a été le cas pour Sardou, à force de passer pour un vieux con réac, il l'est devenu.

    Il aimait faire la fête.

    Et puis, c'est bizarre, c'est comme s'il avait changé de caractère. Je dis tout ça pour une raison bien précise.

    On s'est fâchés il y a quelques années parce qu'il a fait une vanne sur scène.

    Il a dit en parlant de Jade : "Johnny avec sa Viêt-cong", et je ne lui ai plus dit bonjour. [...]

    Sur la gauche:

    "Je me suis toujours demandé pourquoi aux Etats-Unis quand t'as une belle voiture les mecs sourient et te disent formidable et en France on te traite de voleur.

    Sale mentalité.

    Pour un pays dont j'ai porté les couleurs, qui a bien voulu faire de moi son emblème quand c'était nécessaire, je me suis senti trahi, accusé à tort, sali. [...]

    Je n'aime pas la médiocrité. Je pense que la gauche pousse vers ça.

    Je ne suis pas pour que les gens pauvres le soient.

    C'est malheureux, il faut les aider. Mais pas en leur faisant l'aumône. [...]

    Je n'aime pas les sociétés d'assistés. [...]

    Je n'aime pas qu'on me fasse passer pour un type sans coeur sous prétexte que j'ai une sensibilité de droite."
     
  3. Christophe

    Christophe Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 532
    Notations:
    +166 / 0 / -0
    Et bien va vendre tes magnifiques chansons en Amérique alors, ou en Belgique, et ton bouquin aussi d'ailleurs !!:231183: et on en reparle après mrgreen

    Comme c'est magnifique de cracher dans la soupe, quand on n'en mange jamais...
     
  4. Océan

    Océan Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    7 857
    Notations:
    +555 / 2 / -1
    Il n'aime pas les sociétés d'assistés ?



    ...sauf quand il s'agit de subventionner ses spectacles ?
    ...sauf quand il s'agit de prélever une taxe sur les DVD vierges au profit de la SACEM ?

    Depardieu, Johnny, même combat ! ils sont mondialement connus... en France et en Wallonie, tirent l'essentiel de leurs très confortables revenus des ventes en France de leurs disques ou films. Les spectacles de Johnny comme les films de Depardieu n'existent que parce qu'ils sont lourdement subventionnés. Mais pas touche à leur porte feuille !
    Si ça c'est pas de l'assistanat !:mad:
     
  5. DOSAN

    DOSAN Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 076
    Notations:
    +76 / 0 / -0
    On pensait tout savoir de lui. Ou presque. Mais Johnny Hallyday n'avait pas encore tout dit. Il livre quelques-uns de ses secrets dans une nouvelle autobiographie, Dans mes yeux, cosignée avec Amanda Sthers et dont L'Express publie les bonnes feuilles, ce mercredi 6 février. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le chanteur n'est pas tendre avec les autres artistes. Y compris avec ses copains. Petite " compil " de quelques-unes de ses confessions.

    Claude François "se tapait mes ex"
    Johnny Hallyday reconnaît à Claude François son côté "travailleur", mais c'est pour mieux le " flinguer " par derrière. "Il n'arrivait jamais à faire ce que je faisais. Ça le rendait fou", lui reproche-t-il. "Il draguait mes nanas et, en désespoir de cause, il se tapait mes ex", raconte Johnny.
    Michel Sardou est devenu "un vieux con réac"
    Ils étaient très copains. N'empêche ! Johnny n'hésite pas à qualifier Michel Sardou de "mec assez trouillard". Il n'a semble-t-il pas digéré une remarque du chanteur sur sa fille adoptive : "Il a fait une vanne sur scène. Il a dit, en parlant de Jade : 'Johnny avec sa Viet-cong', et je ne lui ai plus dit bonjour."
    La main d'Edith Piaf "qui monte sur ma cuisse"
    Piaf serait selon l'Express allée écouter le très jeune rocker "tous les soirs". "Flatté, mal à l'aise", Johnny fuit carrément la table du dîner lorsqu' Edith Piaf tente une approche un peu trop directe. "Au milieu du repas, je sens sa main sur ma cuisse", se souvient-il, "je suis sorti et le me suis barré en courant".
    Jean-Luc Godard, "gai comme une porte de prison"
    "Godard est gai comme une porte de prison. On se serre la main. Pas un mot", se rappelle Johnny Hallyday évoquant un déjeuner très silencieux avec le réalisateur Jean-Luc Godard pour parler de son projet de film Détective (1985). Il se dit également marqué sa violence sur le tournage avec son partenaire dans le film, Claude Brasseur : "Godard choisissait quelqu'un comme ça et le persécutait."
    Gérard Depardieu, "la tête dans la soupière"
    Ces deux-là ont passé ensemble des soirées plus qu'arrosées, dont une sous l'influence du "brown sugar", un type d'héroïne : "Je voyais les fleurs danser (...) on essayait d'avoir une conversation et puis soudain, Depardieu s'effondre la tête la première dans la soupière."
    Son ex-femme Adeline, "un serpent"
    Il l'a épousée deux fois mais semble en garder un mauvais souvenir. Adeline Blondieau, qui avait à l'époque tout juste 20 ans. Elle "était hystérique", prête à "balancer des chaises" lorsqu'elle était contrariée. Johnny Hallyday, qui n'a plus d'yeux que pour Laeticia, va jusqu'à dire au sujet de son ex-femme "c'est un serpent (...) elle me trompait avec tous les petits mecs de Saint-Tropez et jouait les saintes-nitouches".
    Jimi Hendrix, "le mec le plus gentil du monde"
    "Il ne savait pas ou dormir alors je l'ai invité chez moi". Jimi Hendrix est le seul qui semble trouver grâce à ses yeux. Johnny a souvent raconté son amitié avec le guitare héros, "le mec le plus gentil du monde".
     
  6. DOSAN

    DOSAN Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    8 076
    Notations:
    +76 / 0 / -0
    Dans une autobiographie co-écrite avec Amanda Sthers, Johnny Hallyday s'ouvre comme jamais et dévoile ce qu'il a sur le coeur. Amours mais aussi politique. Et certains, comme son fils, risquent fort de ne pas apprécier.
    Johnny Hallyday a décidé de tout dire. Dans une autobiographie co-écrite avec Amanda Sthers "Dans mes Yeux", le rockeur raconte sa vie. Et quelle vie ! Les femmes, l'alcool, la notoriété, il ne cache rien. De son enfance meurtrie à l'angoisse de la mort, on pénètre son intimité, qu'il avait tant cherché à préserver. Ce mardi, l'Express publie quelques extraits de ce livre. On y apprend notamment que la première fois qu'il a fait l'amour "c'était dans le hall de l'immeuble, à la va-vite avec (sa) voisine de palier." Un peu tard, alors qu'il commence à percer, il raconte comment il a refusé les avances d'Edith Piaf.

    Installé dans un restaurant, "je sens sa main qui monte sur ma cuisse. (...) J'ai hésité, puis je suis sorti et je me suis barré en courant. J'ai fui Piaf. J'étais presque puceau, à l'époque. Je ne me voyais pas dans son lit. Pour moi, c'était une vieille dame", explique le chanteur. Il dévoile également les coulisses de sa séparation avec Adeline, qu'il qualifie "d'hystérique". Celle qui le "trompait avec tous les petits mecs de Saint-Tropez et jouait les saintes-nitouches" l'aurait menacé de chantage s'il ne lui donnait pas l'appartement qu'il avait acheté quand le couple s'aimait encore.

    Après les femmes, Johnny Hallyday évoque son fils, David. Et le père n'est pas tendre avec sa progéniture. "Le problème de David, c'est ceux qu'il n'a pas eus (...) On peut pas être élevé dans le confort et avoir la rage au ventre (...) Je ne crois pas aux fils à papa qui réussissent. Il faut en avoir bavé".

    Claude François draguait mes nanas
    et (...) se tapait mes ex

    Le rockeur distribue également les bons et les mauvais points à tous ceux qui l'ont côtoyés depuis ses débuts. Henri Salvador est taxé de "vieux con" et Claude François est dépeint comme terriblement jaloux de son succès. "Il bossait dix fois plus que moi. Mais il n'arrivait jamais à faire ce que je faisais. Ça le rendait fou. Jaloux. Il draguait mes nanas et, en désespoir de cause, il se tapait mes ex", affirme le rockeur. Il explique aussi pourquoi il n'adresse plus la parole à Michel Sardou, à qui il reproche d'avoir traité Jade, l'une de ses filles adoptives, de "Viêt-cong" un soir sur scène.

    En revanche, Eddy Mitchell est présenté comme son "plus vieux copain". Quant à Charles Aznavour, Johnny Hallyday le décrit comme un père spirituel. "Je pense que Charles aurait voulu être mon père et, moi, j'aurais adoré être son fils. J'avais toujours ma place à sa table, juste à côté de lui. Son regard sur moi m'a porté", écrit la star.

    "Je n'aime pas la médiocrité, je pense que la gauche pousse vers ça"

    Johnny Hallyday rappelle aussi qu'il fut l'un des premiers à avoir remarqué Jimi Hendrix, qu'il engagea pour quelques dates en 1966 pour faire sa première partie. "C'était le mec le plus gentil du monde. Quand on est rentrés, il ne savait pas où dormir, alors je l'ai invité chez moi, à Neuilly. Jimi ne ramenait jamais de nana. Il dormait avec sa guitare. Un jour je lui ai dit que c'était un malade et il m'a répondu : "J'ai peur qu'elle prenne froid", et il a serré plus fort sa gratte", raconte-t-il.

    Le rockeur évoque par ailleurs les raisons qui l'ont poussé à s'installer en Suisse en 2006. "On a souvent dit que je m'étais barré pour ne pas payer d'impôts. C'est en partie vrai, mais c'est aussi parce que c'est épuisant cette ambiance", écrit-il. Johnny Hallyday n'est pas tendre avec la France, un pays où règne "une sale mentalité" selon lui. "Je me suis toujours demandé pourquoi aux Etats-Unis quand t'as une belle voiture, les mecs sourient et te disent formidable, et en France on te traite de voleur », poursuit-il.

    "Je n'aime pas la médiocrité, je pense que la gauche pousse vers ça. Je ne suis pas pour que les gens pauvres le soient. C'est malheureux, il faut les aider. Mais pas en leur faisant l'aumone (...). Je n'aime pas les sociétés d'assistés (...). Je n'aime pas qu'on me fasse passer pour un type sans coeur sous prétexte que j'ai une sensibilité de droite", dit-il.

    Johnny Hallyday possède depuis 2006 un chalet à Gstaad. Le journal Le Matin assurait en septembre dernier qu'il avait gagné 6,3 millions de francs suisses (5 millions d'euros) en 2011, mais n'avait payé qu'environ 700.000 francs suisses d'impôts.
     
  7. latulipe13

    latulipe13 Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    9 685
    Notations:
    +503 / 2 / -2
    Il fera comme tous les riches,derrière son cercueil il y aura un coffre fort!!
    Si il veut passer pour quelqu'un de bien il ferait mieux de respecter un peu plus les "pauvres gentils" comme il aime les nommer!
    Le jalouser parce qu'il a une belle voiture montre qu'il vit dans un siècle différend du notre haha,car en ville on en voit pleins de belles voitures.
    Moi je dis que malheureusement c'est toujours les riches qui parlent à la presse et qui viennent pleurer parce que soit disant on les aimes pas et pourtant à ses concerts il y a pas que des petits bourgeois(malgré le prix des places!:231183:)
    Les gens pauvres peuvent pas te répondre tété d'ail,on les interroge pas,eux!!:391581:
    Il faudrait juste qu'il passe une journée à ma place,juste pour voir comme la sienne,est plus que bonne!!!haha (j'en viendrais même à le plaindre,LE PAUVRE). hooooooo!!!!
    pfeuuuuu,quelle tristesse de lire toujours la même chose...:391581:
     
    Dernière édition par un modérateur: 6 Février 2013
  8. llucet

    llucet USAPiste impliqué

    Messages:
    1 097
    Notations:
    +16 / 0 / -0
    Rigolo, le Johnny quand il parle de médiocrité ... Il faudrait lui rappeler ses années 60 -70 quand il se "suicidait" 2 ou 3 fois/mois, là où le regretté Dewaere ne s'est pas loupé du 1° coup ...
    Et comment il se qualifie le Johnny quand il surfait sur toutes les vagues des "airs à la mode" qui se présentaient ? Du rock noir aux fleurs psychédéliques ...
    Trop con ... sensuel, au minimum !
     

Partager cette page