Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Gloucester / USAP : le cygne indien avait pourtant du plomb dans l'aile

Discussion dans 'Heineken Cup' créé par Hcupisant, 15 Octobre 2013.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
Tags:
  1. Hcupisant

    Hcupisant Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 129
    Notations:
    +81 / 0 / -0

    Partager cette page

    Cette saison je vais tenter d’assister à tous les matchs de poule, je ferai donc une petite chronique à chaque fois sur le déplacement.

    Gloucester / USAP : Le cygne indien avait pourtant du plomb dans l’aile

    Il y a des cygnes qui ne trompent personne. Prenez ceux qui barbotent dans les bassins des docks de Gloucester. Ils tournent en rond, et lorsque vous tendez la main ils s’approchent de vous, flairant la nourriture. Ils sont prévisibles. Maîtrisables.

    Et puis il y a les signes dont on ne sait quoi penser. Vous débarquez dans une ville anglaise avec un stade de rugby planté au milieu. Le public a sa petite réputation, relayée par Luke Narraway en personne. Vous sortez la veille avec votre écharpe de l’USAP autour du cou. Naïvement, vous vous attendez à une rafale de sourires en coin avec le sacro-saint « tough game for you, good luck for tomorrow. »… Que nenni !


    Vendredi

    Le New Inn de la rue principale est un hôtel très charmant, cour intérieure, simili-colombages, chambres au sol pentu (taux de remplissage du lieu par des supporters Catalans : 83%, dixit le réceptionniste : "rugby is always good for us"), plusieurs bars et une enseigne médiévale extérieure que le vent fait couiner… Bref, à Gloucester, y’a pas que la cathédrale qui fait penser à l’univers d’Harry Potter.

    1ère tournée au bar à bières de l’hôtel, devant Angleterre / Monténégro (avec un concert pour couvrir le son, pas de doute, on est bien dans un pub d’hôtel). Les couleurs du Monténégro étant proches des nôtres, il a fallu expliquer à deux habitués avinés que nous étions venus pour le rugby…

    Et c’est là que le festival a commencé. "Gloucester team is bullshit. You will win. Easily. Fifteen points !" Les 2 compères étant pro-foot et anti-rugby, on ne s’est pas formalisé.

    Mais que penser du signe suivant : au Café René, nommé ainsi parce que le patron en pince pour les philosophes français, René Descartes en tête, le patron arborant le maillot des Glaws et secouant la tête : "I think you will win. We have a poor team this season." Son acolyte à peine plus nuancé : "we have good players, but not a good game at all. Silly mistakes, all the time !" Du coup on endosse une tunique inattendue, celle du supporter adverse qui réconforte un anglais. "It’s another competition… » On en serait presque à relayer les propos de la Red Army du type « believe your team can win !"

    Au-dessus de la tête du patron, un panneau "rue du Roussillon" avec l’emblème de la ville de Gloucester. Arrêtez de nous mettre en confiance, on est venu pour prendre un bonus défensif on vous dit ! Le tableau des consos disposant de craies, à 4 heures du matin on pouvait lire : "famous shots Sempre endavant 18,45GBP Visca USAP rue du Roussillon". Il faut dire qu’entre 2 et 4 heures du matin, une poignée de personnes en sang et or ont assuré 80% du chiffre du rez-de-chaussée. On passera sur le contenu du sous-sol. On passera aussi sur le contenu de la tireuse "black rat"...

    On n’échappera pas en revanche à une scène de désenchantement typiquement anglaise : un homme assis, penché sur son vomi, prostré. Une fille tente d’allumer une cigarette. Le briquet tombe dans le vomi. Un ami ramasse le briquet et le lui tend. La fille allume sa cigarette et range son briquet dans son sac. Personne n’a regardé au sol.

    On réussit quand même à chanter "the fields of athenry" avant la fermeture. Une galloise, de grand-père écossais, ayant vécu 20 ans en Irlande et qui en pince pour la ville de Galway, serveuse au Fountain Inn tout proche jusqu’à minuit, puis en mode détente les 4 heures suivantes.

    Il faut toujours un/une celte pour réussir une soirée Hcup.

    La suite ce soir.
     
  2. Natetpierre

    Natetpierre Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    6 417
    Notations:
    +43 / 0 / -0
    Je te remercie de partager ce beau déplacement .

    C'est génial . Vivement ce soir .
     
  3. Hcupisant

    Hcupisant Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 129
    Notations:
    +81 / 0 / -0
    Suite et fin.


    Samedi

    Fatigués ce matin… L’english breakfast sera pour demain.

    Visite de la cathédrale de Gloucester avec tout plein de dessins mignons de Jean-Pierre Pérez faits par des enfants. Des supporters de Gloucester croisés à la sortie, et la thérapie de groupe se poursuit :
    « do you go to Kingsholm tonight ? »
    “Usually I would, but not tonight, I think you will win.”
    La performance du 5 de devant des Glaws contre Exeter le week end précédent (défaite 12-29) a cassé en deux le moral des troupes. Ils commencent même à nous gonfler un peu avec leur négativisme.

    Rien de tel que des sardines grillées servies par un supporter du Munster pour oublier les tristes sires anglais qui se comportent comme des français démissionnaires. Notre néo-quadra reçoit tunique et ballon, il est paré pour le match. Mais le supporter du Munster est bien taciturne… C’est un SMS reçu dans l’après-midi qui nous donnera la raison de cette moue : Edinburgh a battu le Munster, on se dit qu’un bonus défensif est obligatoire, pas forcément une victoire.

    Avant-match à Kingsholm, qui, comme le Sixways de Worcester, comporte 4 tribunes toutes de hauteur différente, et le fameux Shed, l’une des voire la dernière tribune latérale où les supporters sont tous debout… Je prends une photo de ce mythe lorsque je suis interrompu… « Viens ! La sécurité est OK, on fait le tour du stade et on va poser devant le Shed. » S’ensuit donc le meilleur moment précédant le coup d’envoi, la traversée du Shed et sa cohorte de Glaws rigolards. On n’a pas été en reste : « sorry, we’re looking for the Shed, we’ve been told that it was very noisy…” “Glouuuuuucester ! Glouuuuuucester !” Première victoire, on a enfin réveillé les dépressifs !

    Il faut à peine une minute à l’USAP pour inscrire un essai, et encore moins pour comprendre que l’on n’est pas assis dans le meilleur endroit du stade. Des ivrognes épars, d’incessants allers et retours à la buvette… On mène. Longtemps. Ça ne plaît pas, mais alors pas du tout, à certains de nos voisin(e)s, et les premiers doigts d’honneur font leur apparition en même temps que quelques sifflets lorsque James Hook doit reculer son tee d’une poignée de centimètres, avant de claquer le bec de ces médisants. Alors même que de notre côté, nous nous sommes tenus tout le match.

    L’essai anglais libère les pires instincts chez certains (french bastaaaards !) et le Shed refuse d’applaudir la sortie de Luke Narraway (10 ans au club, capitaine), seulement et timidement salué par la tribune honneur. Où l’on repense à Nicolas Mas, et le panneau rue du Languedoc aperçu au Café René…

    Coup de sifflet final à 79m55s, belle performance de Leighton Hodges face à un JPP interloqué. J’apprendrai plus tard que non content d’avoir arbitré le match, Hodges est à créditer d’une passe décisive sur l’essai anglais. Book Hculade direct, et en bonne place.

    Sous la tribune honneur, un bar. Un couple, plein d’empathie, se présente spontanément à nous : ce sont les parents de Luke Charteris, tout désolés de la défaite. Deux personnes d’une gentillesse incroyable, ce qui renforce les regrets de ne pas avoir dégoté de drapeau gallois pour son retour.

    Pour vaincre le signe indien, autant le manger finalement. Direction Aroma puis un retour au Café René, où le patron couvrira les chants catalans avec le Swing low Sweet Chariot et le God Save the Queen. On continue à sourire et à distribuer des « congratulations », tout en s’accrochant au match retour et au véritable sens du mot « huer » qui sera alors bien compris par les Glaws.

    Dommage car sur le forum du Shed, j’avais eu droit à des réactions bourrées d’humour et d’auto-dérision. C’était pas le jour. Etait-ce l’endroit ?


    Dimanche [MENTION=173]Christophe[/MENTION] de raconter son périple jusqu’à la porte de l’avion. haha:609498:

    Une fois n’est pas coutume, comme l’homme du match était chez les perdants (James Hook), la punchline du week end ne sera pas au crédit des supporters adverses, mais à celui de David Marty qui, remontant dans le bus, lança : « c’est le tarif habituel. Si tu n’es pas vraiment supérieur, tu l’as dans le kul. »

    Hey Glaws ! See you on January
     
  4. Christophe

    Christophe Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 533
    Notations:
    +168 / 0 / -0
    Dimanche

    le départ est prévu à 8 h 30, l'avion décolle à midi pile.
    Il faut compter environ 1h 15 pour se rendre à l'aéroport. On est cool. Oeufs brouillés et bacon, café et saucisse...
    8h40 devant le new inn d'autres supporters sont sur le départ, nous faut qu'on descende chercher notre voiture au parking, Coll Roig me lance "sois prudent au volant"... ouais ouais !!

    le GPS est programmé à 8h50, ça roule tranquille c'est dimanche.

    9h 50 nous sommes à Bristol et on sort e l'autoroute pour prendre M38 en direction de l'aéroport, reste un 1/4 d'heure de route.

    10h la route M38 (que nous avons prise à l'aller) est fermée, qu'à cela tienne on tourne un moment dans les parages pour contourner mais tom tom nous ramène inlassablement vers M38, road closed... Fucking england !!

    10h45 on ne rigole plus trop vu qu'on est attendu à 11h à l'aéroport et qu'il faudra d'abord rendre la voiture au car rental avec le plein à faire...
    10h 50 au poste de co-pilotage ma douce compagne rentre en contact avec Hcupisant déjà à l'aéroport, "Houston on a un problème !"
    s'ensuit une série de messages avec lui qui nous aident à trouver après plusieurs demi-tours autour de Bristol, un itinéraire par M5, je me teste sur cette autoroute à grande vitesse sur la voie de droite à présent...

    On sort en rase campagne et ça bouchonne maintenant ! la route finale ressemble plus à celle d'Ayguetébia que celle d'une aéroport... Fuck ! fuck ! fuck ! Il n'y a qu'un seul panneau aéroport sur l'ensemble des routes autour de Bristol et il mène sur une route fermée... putain d'anglish !!! chuttt !!:495811::96294:

    je précise que mes enfants sont admirables, et n'en rajoutent pas, Rémi dort du sommeil du juste, Léa ne dit pas un mot, prend sur elle...Mes enfants nous avons perdu hier, mais le match d'aujourd'hui on va le gagner !!

    11h 20
    On retrouve la M38 à 250 m de l'aéroport ! incredible !!
    11h 29
    On arrive au car rental, en courant avec les valises, je jète les clés au type qui lit son journal, on s'arrache !!

    le dernier message d'Hcupisant " vous avez 15 minutes, Gate 13, 750 m à courir depuis le contrôle

    on cours, on cours, papa, maman et les 2 enfants, on cours, on cours...

    j'entre le premier dans l'aéroport, sans m'arrêter de courir j'interpelle une dame en uniforme devant moi, "we re véry late, please gate 13 !!! la dame se met à courir à mes cotés et me parle.

    "First you have to pass the control, on the first floor !"

    On rentre dans le contrôle, ça gueule un peu, mais on passe... les mecs de la sécurité font passer 2 fois les chaussures d'Anne aux rayons... même la dame en uniforme y passe, c'est long !

    11h45
    La dame nous speede, "we must run to the door, i called them, they will wait you" !!

    On cours, on cours on cours...

    11h50 dernier contrôle gate 13, Anne ne peut plus parler, la gorge trop sèche et nouée !

    11h55 un type nous amène à pied sur la piste, je monte en premier les marches et lorsque je franchis la porte de l'avion, Yessssssssssssss !!! USAP ! USAP ! une quinzaine de passagers exultent ! nous on est un peu dégoulinant mais c'est gagné !!

    le mot de la fin pour Hcupisant "c'est ça l'USAP t'as l'impression que t'as gagné alors que t'as perdu" génial, merci à toi amic !! et à tous les autres companys présents qui ont vécu avec nous cette matinée inoubliable !!

    le dernier mot à Michel " maintenant ça serait pas de chance qu'il s'écrase l'avion " hahahaha
     
  5. pixe

    pixe Titan du forum

    Messages:
    12 805
    Notations:
    +7 / 0 / -0
    Merci,pour:L'usap,t'as l'impression que t'as gagné,alors que t'as perdu!:231183:

    C'est tellement vrai...et"historique"!!!
     
  6. Christophe

    Christophe Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 533
    Notations:
    +168 / 0 / -0


    je trouve aussi qu'il est dans le mile avec cette phrase.:231183:
     
  7. coll roig

    coll roig USAPiste impliqué MEMBRE PREMIUM

    Messages:
    1 149
    Localité:
    perpignan
    Notations:
    +204 / 0 / -0
    Ah oui ..quand même.. [MENTION=221]Hcupisant[/MENTION] et [MENTION=173]Christophe[/MENTION] ..vous ne vous êtes donc pas ennuyés mrgreen..
    Il n'y a pas à dire ,ceux d'ELS DE TOLOSA ,ils assurent le spectacle ...même les lendemains de matches !

    PS : Nous avons eu droit à 3 secondes d'images au "TEAGUE'S" sur FR3 LR et RENCONTRES XV ,mon dos y est magnifique :630535:
     
  8. ulsterman

    ulsterman Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 665
    Notations:
    +57 / 0 / -0
    [MENTION=173]Christophe[/MENTION], c'est normal pout porte 13!!

    Merci a les duex pour la livre de Groucester. Tous les anglais ne comprends pas pourquoi le suis un supporteur de usap. Pour un explanation........desole, sera dans un livre un jour!!

    Allez notre equipe, et 5 points pour le weekend!!#

    :drapeau:
     

Partager cette page