Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Dopage - Angleterre. La prise de stéroïdes anabolisants explose chez les jeunes rugbymen - Article

Discussion dans 'Articles de presse' créé par Articles de presse, 19 Mars 2015.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
Tags:
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    14 950
    Notations:
    +15 / 0 / -0

    Partager cette page

    Le rugby français en plein questionnement suite à la parution du livre du journaliste sportif Pierre Ballester « Rugby à charges. L'enquête choc », c'est au tour de l'Angleterre de faire face à une très mauvaise publicité alors que la Coupe du monde approche à grands pas. Une enquête de l'Agence anti-dopage britannique a en effet révélé que « la prise de stéroïdes anabolisants a explosé dramatiquement ces dernières années » dans de nombreux sports. Et c'est le rugby qui est le plus touché puisque sur les 15 cas de dopage constatés, 13 concernent le rugby à XV ou à XIII. The Guardian, qui se fait l'écho du rapport de l'enquête, précise que 28 des 50 suspensions pour dopage touchent des joueurs de rugby. Pour Nicole Sapstead, directrice de l'UKad, le fait que l'on puisse facilement se procurer ce type de produit sur internet explique en grande partie ces chiffres.[h=3]Les jeunes, principaux consommateurs[/h]

    Les jeunes sportifs, et donc les jeunes rugbymen à partir de 14 ans, en sont de gros consommateurs. Vivant dans l'espoir de devenir professionnel, ils n'hésitent parfois pas à franchir le pas. « Comme dans d'autres sports, ils sont prêts à repousser leurs limites par n'importe quel moyen pour être pris. » Les sportifs professionnels ne sont d'ailleurs pas dans le collimateur de l'agence, « avoir un test positif lors du mondial serait très étonnant ». C'est dans les niveaux inférieurs du sport que l'UKad focalise ses contrôles. En mai 2013, le fils de Craig Chalmers, ancien international écossais et ouvreur des Lions britanniques et irlandais, a été contrôlé positif à deux stéroïdes lors d

    Lire la suite ...
     

Partager cette page