Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Coupe du monde de rugby féminin. Les 5 points à retenir de la victoire de l'équipe de France féminin

Discussion dans 'Articles de presse' créé par Articles de presse, 5 Août 2014.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
Tags:
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    14 985
    Notations:
    +15 / 0 / -0

    Partager cette page

    source : http://www.lerugbynistere.fr/news/c...pe-france-feminine-afrique-sud-0508142322.php

    [​IMG]

    1. De la fluidité, du beau jeu et du plaisir

    « L'équipe de France aime gagner, mais elle aime surtout montrer du jeu » commentait Marie-Alice Yahé à l'issue de la large victoire des Bleues sur l'Afrique du Sud. Les Françaises ont fait ce mardi soir ce n'est qu'elles n'avaient pas franchement réussi à mettre en place contre les Galloises. Malgré une faible opposition, elles ont montré de l'application dans la construction et dans le jeu de passes. En a résulté un match très animé côté français avec de la fluidité et de très beaux essais. On retiendra à ce titre le magnifique système à la 24e minute de jeu avec le gros boulot de Camille Grassineau et de Marjorie Mayans pour l'essai de Christelle Le Duff. Cette dernière sera aussi à la conclusion d'un très beau mouvement à l'heure de jeu avec une série de passes dans dos et une très bonne utilisation des leurres.

    2. Une Afrique du Sud en grande difficulté

    Déjà battues par l'Australie lors du premier match de poules, les Women Boks avaient envie de montrer un tout autre visage face aux Bleues mais elles n'ont ni eu la puissance ni la possession pour rivaliser. Durant les trois-quarts du match, les Sud-Africaines ont en effet été sevrées de ballons. Face à une défense française qui montait très haut, elles ont été poussées à la faute (carton jaune à la 31e pour Celeste Adonis) ou contraintes de se débarrasser du cuir. Il a fallu attendre l'heure de jeu et les nombreux changements en équipe de France pour voir une meilleure mêlée et quelques initiatives au large. Cependant, la défense tricolore a toujours veillé au grain comme sur cette belle percée à la 62e bien gérée par Sandrine Agricole pourtant seule face à deux adversaires. Malgré l'ampleur du score, les Sud-Africaines n'ont cependant rien lâché. Si le match a été plaisant, c'est aussi grâce à elles.

    3. La puissance reste l'atout n°1 des Bleues

    Dès les premières minutes de la rencontre, on a clairement senti que les Françaises avaient évacué la pression du premier match. Et dès l'entame, elles ont fait comprendre à leurs adversaires que cette soirée ne serait pas une partie de plaisir avec un ballon porté après seulement deux minutes, une grosse charge de Manon Andre et surtout de Safi N'Diaye. Celle qui a pour objectif d'être sacrée meilleure joueuse du tournoi a montré toute l'étendue de son talent et surtout de sa puissance avec deux essais (13e, 50e). Le premier derrière une mêlée conquérante, le second après une énorme charge à cinq mètres. À l'instar de la troisième ligne, les avants françaises ont constamment avancé. Les erreurs de liaisons sur les ballons portés ont été gommées et l'entente a été parfaite, notamment en touche, où l'alignement bleu a été une nouvelle fois impérial.

    4. Des remplaçantes au niveau

    Avec 10 changements opérés par rapport à l'équipe qui avait disposé du Pays de Galles vendredi dernier, on pouvait imaginer que la machine bleue allait être moins huilée. Au contraire, les joueuses remplaçantes ont montré qu'elles méritaient elles aussi d'être titulaires pour les prochaines rencontres, et notamment lors du match décisif contre l'Australie samedi. La concurrence est saine et bénéfique pour l'équipe de France. On retiendra à ce titre le gros boulot de Christelle Le Duff qui a parfaitement animé et dynamisé l'attaque tricolore avec ses passes mais aussi en n'hésitant pas à attaquer la ligne (5e). Devant, Lise Arricastre a été solide en mêlée alors que chez les ¾, Jessy Trémoulière s'est montrée tranchante sur initiatives en préférant relancer plutôt que de jouer au pied. Au centre, Elodie Poublan a montré une belle en envie en défense et a été récompensé par un essai en fin de partie.

    5. La France devient-elle favorite pour le titre ?

    S'il convient de rester prudent compte tenu du niveau des deux premiers adversaires de l'équipe de France, on est cependant en droit de poser cette question. Victorieuses dans le Tournoi des 6 nations avec le Grand Chelem à la clé, les Françaises semblent avoir franchi un nouveau palier en termes de puissance mais aussi dans le jeu courant. Comme la France, l'Angleterre n'a pas eu de réels adversaires, et il est difficile de juger son niveau. Mais on sait que les Bleues les ont battues l'hiver dernier. Pareil pour l'Australie, qui sera le véritable test des Françaises le 9 août. Un match qu'elles doivent remporter suite au revers des Blackferns (qui devraient terminer meilleures deuxièmes). Reste les Irlandaises, qui ont créé la sensation en battant les Néo-Zélandaises (17-14), grandes favorites pour le titre et invaincues depuis 1991. Une équipe solide à l'instar de leurs homologues masculins.


    En savoir plus sur http://www.lerugbynistere.fr/news/c...frique-sud-0508142322.php#iAERBKH2ACYwVOoT.99
     

Partager cette page