Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Composition France - Pays de Galles. Les explications de Philippe Saint-André - Article Le Rugbynist

Discussion dans 'Articles de presse' créé par Articles de presse, 26 Février 2015.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    14 925
    Notations:
    +15 / 0 / -0

    Partager cette page

    Suite à la défaite contre l'Irlande lors de la 2e journée du Tournoi des 6 nations, le sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André a décidé d'opérer plusieurs changements, principalement au niveau de la ligne de ¾. Des choix avant tout stratégiques comme la titularisation du Castrais Rémi Lamerat aux dépens de Mathieu Bastareaud, qui avait pourtant débuté les deux premiers matchs. « Le choix de titulariser Rémi est plus une question de stratégie par rapport à ce que les Gallois vont nous proposer. » PSA souhaite en effet que sa ligne d'arrières dispose de ballons rapides. Or le Toulonnais, s'il n'est pas un frein en termes d'avancée grâce à sa puissance, est de plus en plus souvent surveillé et coffré avec le ballon par plusieurs défenseurs comme cela a été le cas face à l'Irlande. « On a eu de grandes difficultés à avoir des libérations rapides pendant 40 minutes. » Avec Lamerat, il veut également insuffler plus d'alternance alors que Bastareaud aura cette fois-ci la charge de mettre à mal la défense en fin de partie à l'instar d'Uini Atonio et Vincent Debaty.[h=3]Des Clermontois aux postes clés[/h]

    Le joueur du CO formera ainsi une paire de centres inédite avec Wesley Fofana. De fait, le XV de France proposera ce samedi un axe 8-9-10-12 entièrement clermontois, avec Damien Chouly, Morgan Parra et Camille Lopez. De quoi donner quelques automatismes aux Bleus et surtout du vécu. « Morgan est très jeune (26 ans) mais il a une cinquantaine de sélections (58). » Titulaire en Australie avant de connaître lui aussi la blessure, il revient petit à petit au top de sa forme. « C

    Lire la suite ...
     

Partager cette page