Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Ces signes qui prouvent que Perpignan a toujours faim - Article Rugbyrama

Discussion dans 'Articles de presse' créé par Articles de presse, 2 Juillet 2015.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    14 881
    Notations:
    +15 / 0 / -0

    Partager cette page

    PRO D2 - Le retour en Top 14 est bien sûr dans toutes les têtes. Mais pas sur les lèvres… L’Usap a pris le parti de se donner les moyens de réussir avant d’évoquer haut et fort un retour dans l’élite du rugby français.

    Lire la suite ...
     
  2. Carto

    Carto Titan du forum

    Messages:
    26 212
    Localité:
    x
    Notations:
    +858 / 2 / -1
    A mon humble avis , c'est quand même la moindre des choses et un signe d'ambition , non ?
     
  3. Carto

    Carto Titan du forum

    Messages:
    26 212
    Localité:
    x
    Notations:
    +858 / 2 / -1
    Ce qui a changé

    C’est peut-être l’information à retenir en cette présaison: "L’Usap a présenté à la DNACG un budget de 10,5 millions d’Euros. Et pour la première fois depuis quatre ans, il est équilibré". Si François Rivière le dit sans fanfaronner, on sent tout de même une forme de soulagement dans les propos présidentiels. Le club renoue donc avec la vertu économique souvent annonciatrice de sérénité… Compte tenu des secousses qui accompagnent depuis quelques semaines Biarritz, Bayonne et Lille, on peut considérer que l’Usap s’est enlevé une belle épine du pied.

    Soucieux de répondre aux exigences d’une Pro D2 de plus en plus huppée, l’Usap va mettre un peu plus de technologie dans sa préparation. Sur le terrain, les joueurs seront équipés de capteurs GPS. Des "mouchards" destinés à transmettre des données précises: vitesse, distance, zones de déplacement… De nombreux clubs de l’élite en sont déjà dotés et ce système doit permettre d’affiner et de personnaliser la préparation physique.

    Tous les jours, cinq questions portant sur l’état de forme du matin seront posées aux joueurs: bien dormi? combien de temps? etc… "Grâce à ce questionnaire très basique on obtient une idée précise du niveau de forme d’un joueur" explique Sylvain Deroeux, directeur administratif du club. "Ça permet de quantifier la charge d’entraînement nécessaire mais aussi de prévenir les blessures et d’adapter le travail en conséquence".

    Avec certaines certitudes

    L’année dernière à la même époque, nous étions pris sous une montagne de problèmes… souligne le Président Rivière. Si la relégation a été traumatisante pour les aficionados de l’Usap, elle a été source d’une immense tension chez les dirigeants... Mais tout cela semble loin. Perpignan n’a pas retrouvé l’élite mais a retrouvé une certaine forme de sérénité: "Nous allons démarrer avec plus de certitudes" admet l’entraîneur des avants Grégory Patat.

    "On conserve 85% de l’effectif et tout le travail de cohésion entrepris en début de saison dernière au détriment du rugby ne sera plus à faire. Nous allons conserver un cadre et apporter plus de précisions, nous allons aussi demander aux joueurs d’être moins "consommateurs" et plus acteurs aux entraînements". Pour l’heure, l’Usap a enregistré cinq arrivées (Selponi, Artru, Vivalda, André, Mailau) mais ne ferme pas la porte à d’autres renforts notamment à l’issue de la Coupe du monde si de belles opportunités venaient à se présenter.

    François Gelez et Gregory Patat ont épluché les données chiffrées de la saison écoulée pour se rendre compte que l’Usap avait plus de points terrains lors de confrontations avec les "gros" qu’avec les "petits"! Par exemple, à l’extérieur, les Catalans ont mieux résisté face Pau, Agen et Biarritz que face à Bourgoin, Narbonne et Dax. Comprenez que l’Usap doit apprendre à cibler ses priorités et donc ses proies. Car objectivement et avec un peu de recul, Perpignan a oublié de "rentrer du bois" sur un certain nombre de stade… Zéro point ramené de Bourgoin, Narbonne et Dax contre six glanés à Pau, Agen et Biarritz! Ces points fantômes n’ont pas permis à l’Usap de tenir la cadence imprimée par les Palois. Mais la leçon a été retenue…
     

Partager cette page