Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

Centre ville le petit commerce s'étouffe

Discussion dans 'Discussions Diverses' créé par philippe78, 19 Juin 2013.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
Tags:
  1. philippe78

    philippe78 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 115
    Notations:
    +0 / 0 / -0

    Partager cette page

    L'indeprndant

    Un stationnement “délicat”, des mises à sens unique perturbantes, des loyers prohibitifs, des dizaines de rideaux baissés, des zones commerciales périphériques qui se multiplient et croissent sept fois plus vite que la population, un manque d’animations, la crise, la météo... Le commerce du centre-ville perpignanais tire la langue. Et le client grimace. L’Indépendant a fait un tour en ville, à la rencontre des commerçants, de la CCI et du maire.

    1/ Le principal problème? «Le stationnement» Que l’on interroge des commerçants de la place Gambetta, du quai Vauban, de la place Arago ou de la place République, la réponse est invariablement la même. «Le principal problème, c’est le stationnement». Pas l’insécurité, pas la propreté: le sta-tio-nne-ment. Une épine dans le pied des commerçants mais aussi dans celui des clients qui rechignent à fréquenter les parkings souterrains plus chers que le stationnement de surface et qui tournent, tournent, tournent. Jusqu’à trouver le graal, ces quelques mètres de bitume de la voie publique qu’il faut louer 2 ou 3 heures et qui coûtent finalement 17 euros de plus lorsqu’on revient de ses emplettes avec une poignée de minutes de retard. De quoi écœurer plus d’un consommateur et les éloigner du centre-ville au profit, bien sûr, des zones commerciales et de leurs parkings aussi immenses que gratuits.

    2/ Des loyers prohibitifs Les loyers pratiqués par beaucoup de propriétaires font fuir les commerçants et maintiennent le rideau baissé sur des emplacements en or du centre-ville perpignanais. Exemple édifiant: l’ancien restaurant de tapas de la place Arago, fermé depuis un an et demi, et qui ne trouve pas de second souffle en raison d’un loyer annuel fixé à... 200000. «Pour moins de la moitié, on a la même chose dans un centre commercial où le parking est gratuit», assure un voisin de ce lieu délaissé.

    Selon Jean-Pierre Joffre, propriétaire du passage Doisneau et des murs de ses 13 commerces, le tarif moyen pratiqué est de «450 euros/m2/an».Et de constater: «Avant il y a avait des propriétaires pauvres et des commerçants riches, maintenant c’est l’inverse».

    3/ Concurrence à la périphérie Elle est pointée comme la cause de bien des maux des commerçants du centre-ville. La concurrence orchestrée par les zones commerciales autour de Perpignan inquiète à mesure qu’elle prolifère: Auchan (+ 6900 m2 et 55 boutiques), Claira (11000 m2 et 45 magasins, 17500 m2 d’ici 2015), Château-Roussillon (15 restaurants annoncés). «61000 m2 autorisés l’an dernier dans les P.-O., c’est autant que les quatre autres départements de la région réunis, alerte Bernard Fourcade. On est dans une bulle qui, quand elle explosera dans ce département, fera des dégâts chez tout le monde». En attendant, la bulle continue sa croissance et enfle même de l’autre côté de la frontière avec les 16000 m2 de Gran Jonquera . Pour ce qui est des P.-O., on peut noter la dichotomie d’élus qui signent les autorisations d’ouverture de ces mastodontes tout en s’émouvant, à l’occasion, de la santé bien fragile du commerce de proximité.




    200 000 euros de loyer annuel pour l'ancien resto de tapas...on me l'avait dit mais je n' y croyais pas..
    Je croyais qu'avec la crise et le nombre de rideaux qui se ferment dans le centre ville,l'investissement dans des murs commerciaux n'était pas un bon placement.Faut croire que non
     
  2. ginza

    ginza Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 711
    Notations:
    +117 / 0 / -0
    La "bulle" immobilière explosera dans le centre ville avant celle des grandes surfaces de périphérie. De nombreux propriétaires et investisseurs de murs commerciaux (dont les banques, assurances etc ... ) vont devoir baisser les loyers attendus faute de demandes. Mais cela ne solutionnera pas le problème du stationnement au centre ville compte tenu des habitudes locales (la bagnole d'abord ... ! ) et de la frilosité de nos élus en matière d'urbanisme et de politique de transports.
     
  3. philippe78

    philippe78 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 115
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    Exact.Et il y a déjà un problème de demande.Pas loin du centre il y a des magasins qui sont a louer depuis des années ( avenue de la gare ) .Les proprios sont trop gourmands mais quand ce n'est plus loue ,il faut bien payer les impôts locaux.
     
  4. Marco

    Marco Bannis

    Messages:
    3 909
    Notations:
    +2 / 0 / -0
    Ce sont les commerçants du centre ville qui ont eux même fassuré la réussite des galeries commerciales de Carrefour canet et d'Auchan en s'y installant eux même , parfois sous un "faux nom" . Ils ont joué sur les 2 tableaux ......
    De plus , ils ont toujours voulu "protéger" le client-automobiliste au client-piéton en refusant et en poussant la municipalité à ne pas instauré la pietonnisation total du centre ville.
     
  5. philippe78

    philippe78 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 115
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    Et le centre del mon..Quelqu'un pourrait m'expliquer..Comment des franchisés( censés avoir fait des études de marche sérieuses) ont pu s'installer alors que les magasins ferment les uns après les autres .Sephora va fermer.
    Quelqu'un peut confirmer ou infirmer .Les murs commerciaux du centre del mon appartiennent aux espagnols
     
  6. colas

    colas USAPiste impliqué

    Messages:
    1 272
    Notations:
    +6 / 0 / -0
    L'ensemble du centre del mon hors gare appartient effectivement à Metrovacesa.
     
  7. philippe78

    philippe78 USAPiste impliqué

    Messages:
    1 115
    Notations:
    +0 / 0 / -0
    Ok merci.D'apres ce que j'ai entendu les loyers sont ( etaient..) salés.
     
  8. pana66

    pana66 Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    5 409
    Notations:
    +5 / 0 / -0
    J'ai entendu ce matin à la radio qu'ils voulaient ouvrir un centre de 16 000 m² à Cabestany... j'ai rêvé ou pas ?
     

Partager cette page