Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

AGEN à la vie, à la mort !!

Discussion dans 'Forum Pro D2' créé par usap-chevalier, 6 Mai 2015.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. usap-chevalier

    usap-chevalier USAPiste impliqué

    Messages:
    500
    Notations:
    +1 / 0 / -0

    Partager cette page

    Publié le 06/05/2015 à 03:46, Mis à jour le 06/05/2015 à 08:17

    source : http://www.ladepeche.fr/article/2015/05/06/2099316-agen-a-la-vie-a-la-mort.html

    Pro D2 - Pro D2. Faux quart de finale mais véritable match éliminatoire dimanche à Armandie

    Il paraît que certains l'aiment chaud. Ils vont être servis. Après le succès face à Pau il y a une quinzaine, l'Agenais Marc Giraud rappelait ainsi la confiance en son équipe : «Quand il s'agit de rencontrer des gros on répond toujours présent.»

    Ce n'est pas faux. Si le SUA se retrouve aujourd'hui sur un fil dans la course à la qualification, au moment de recevoir Perpignan, concurrent direct, dimanche (15 h 05) à Armandie, il le doit à sa quasi-incapacité à s'imposer à l'extérieur face aux équipes du bas de tableau : une seule victoire, à Massy, face aux quatre derniers. Le Sporting traîne aussi comme un boulet son seul revers à domicile, lors de la 2e journée face à Bourgoin-Jallieu…

    Les mêlées de l'angoisse, les ailes du désir

    C'est donc un dangereux quitte ou double qui attend les Agenais dans quatre jours. En cas de victoire, ils rejoueront une semaine plus tard à Armandie une demi-finale d'accession en Top14… Une défaite et ils pourraient être «en vacances» plus tôt que prévu. Car, comme précisé dans ces mêmes colonnes lundi, le cas d'égalité à trois avec Biarritz et Albi les enverrait, en effet, à la sixième place. Dans son petit malheur columérin, le SUA a la chance de recevoir une USAP guère mieux lotie, qui ne fait plus peur à personne depuis les 52 points encaissés à Aurillac et la défaite concédée dimanche à domicile contre Albi.

    Symboles des difficultés communes de ces deux grands anciens du rugby français à valider leurs tickets de qualification, les mêlées agenaise et catalane ont sombré le week-end dernier. Quand bien même des deux côtés on peut compter sur des ailiers qui brûlent de désirs, Paris et Toua à Agen, Mjekevu et Votu à Perpignan, ce genre de match à la vie à la mort se joue souvent sur l'impact psychologique de l'épreuve de force.

    Le miracle Telefoni contre l'épouvantail Tuilagi

    Alors que, du côté agenais, on croit au «miracle» Telefoni, qui permettrait au «couteau suisse» tonguien de retrouver la première ligne plus tôt que prévu suite à son entorse cervicale, du côté catalan, après la blessure du gaucher Chéron (entorse à la cheville face à Albi), on agite à nouveau l'épouvantail Henry Tuilagi. À 38 ans, le 3e ligne centre samoan était déjà sorti de sa boîte face à Agen le 20 septembre dernier à Aimé-Giral. La victoire de l'USAP (32-16) avait poussé Mathieu Blin à traiter ses joueurs de «ridicules». Ils savent ce qu'il leur reste à faire pour le contredire 7 mois plus tard.

    Baptiste Gay

    On le savait déjà, fallait bien sur s'en douter, mais là nous sommes prévenus !!!
    Espérons que l'impact psychologique se réveillera et sera de notre coté !!
    De ne pas être favori peut nous être une aide ... Agen est trop sur les dents !!!
    Et s'il doit y avoir un miracle !!! faites que ce soit enfin pour nous !!!
    Allez l'USAP !!
     
    Dernière édition par un modérateur: 6 Mai 2015
  2. chandelle

    chandelle USAPiste bavard

    Messages:
    76
    Notations:
    +33 / 0 / -0
    Au moins nos USAPISTES ne pourront pas ignorer qu'ils auront en face d'eux une équipe d'Agen avec beaucoup d'envie prete à faire à guerre.

    Je souhaite bien du courage aux 5 ou 6 joueurs de l'USAP qui vont devoir faire la guerre avec 10 coéquipiers qui se cacheront dans un trou de souris dès les premier impacts.
     

Partager cette page