Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

2ème série. Quand le club de Chamalières fait griller son Bouclier au barbecue... - Article Le Rugby

Discussion dans 'Articles de presse' créé par Articles de presse, 25 Avril 2016.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    15 018
    Notations:
    +15 / 0 / -0

    Partager cette page

    On connaissait déjà le barbecue «*à la rochelaise*», qui consiste à faire griller quelques saucisses autour d'un tas de vélos en flammes. Mais hier soir, le club de Chamalières a frappé encore plus fort…

    Après avoir remporté le titre de titre de champion d'Auvergne de 2ème Série en s'imposant contre Cisternes (23-6) à Gerzat, les Chamaliérois ont carrément fait passer leur Bouclier de champion au barbecue. Des photos ont d'abord été postées sur Snapchat, qui n'ont pas tardé à se retrouver sur d'autres réseaux sociaux hier soir.

    [​IMG]

    Alors certes, malmener un Bouclier de champion est une grande tradition de 3ème mi-temps, en particulier en Auvergne où on n'a pas l'habitude d'en voir souvent. Mais là, cela va peut-être un peu loin... en tout cas, cela n'a pas fait rire Jean-Yves Dijol, membre du comité directeur du Comité territorial d'Auvergne de rugby, qui a réagi sur un post Facebook. Sur le site officiel du Stade Chamalièrois, le président du club, Michel Lafarge, a tenu à présenter ses excuses et à faire part de son indignation. Il s'est également engagé à prendre en charge la création d'un nouveau bouclier.
    En quelques heures, l'acte de quelques inconscients a plongé tout le club dans un désarroi total, dans un sentiment d'impuissance et d'incrédulité, d'incompréhension et de honte. Rien ne sert aujourd'hui de garder le silence sur ce que tant de monde sait désormais, de tenter de camoufler ou de masquer la vérité. Depuis deux ans, je travaille d'arrache-pied, chaque jour, avec la quinzaine de bénévoles du Stade Chamalièrois Rugby pour entretenir l'image d'un club formateur, respectueux des autres et des valeurs du rugby. Aujourd'hui, tout ce travail a été balayé en un rien de temps, et notre club fait figure de symbole de l'irrévérence. Je suis profondément désolé de cette situation et tiens à présenter mes excuses aux amis du rugby chamalièrois qui fête cette année son cinquantenaire, à nos anciens, à nos éducateurs et entraîneurs, à nos dirigeants, à nos licenciés et leurs familles. J'ai commis l'erreur de vouloir laisser aux joueurs le symbole de leur victoire, sans penser que, non contents de l'avoir profané comme tant d'autres clubs l'ont fait (y compris hier parait-il, mais dans l'intimité d'un groupe), ils prendraient plaisir à partager leurs dégradations sur les réseaux sociaux. »

    « Ce bouclier, que nous avions nous même fabriqué en 2013, sera bien évidemment remplacé par un autre, sans que les finances du club ne soient impactées. Mais la symbolique restera, et au moment où nous, bénévoles, pensions pourvoir enfin profiter des fruits de notre travail avec cette réussite sportive, nous allons devoir remettre les mains dans le cambouis, essuyer et encaisser les critiques, les reproches, les propos dégradants et dédaigneux, y compris au sein de notre propre maison, sacrifier une nouvelle fois notre vie personnelle durant l'été prochain pour tenter de continuer à faire vivre le rugby à Chamalières. Samedi, j'ai connu pour la troisième fois la très grande joie d’un titre régional avec Chamalières, mon club de toujours. Ce matin, ma tristesse est infinie et je ne sais pas quel sera l'avenir du club. Dans le rugby comme dans la vie, les choses basculent vite... »
    Contacté par le Rugbynistère, un joueur de Chamalières, Antoine, a lui aussi tenu à réagir à la polémique et à s'expliquer, non sans une pointe d'humour.

    Je ne suis qu’un simple joueur de rugby amateur, amoureux de ce sport comme tant d’autres en France, jouant tous les dimanches avec une bande de copains, dans le froid, la boue, la neige, sur des terrains qui penchent ou dénués d’herbe. Bref, tous les petits détails qui font la joie de ce sport, et qui rassemblent, dans un même état d’esprit, tous les joueurs amateurs de France et de Navarre. Samedi, avec mes coéquipiers du Stade Chamalièrois, club évoluant en 2ème série du Comité d’Auvergne, nous avons eu l’immense bonheur de gagner notre championnat, et de soulever tous ensemble le bouclier tant convoité, un Graal venant saluer une belle saison, et saluer le travail formidable que fait notre club au quotidien dans la formation des jeunes pousses. ...

    >> Lire la suite


    Source : http://www.lerugbynistere.fr/news/2...eres-griller-bouclier-barbecue-2504161051.php

    Lire la suite ...
     

Partager cette page