Vous ne voulez plus avoir de publicité sur le site ? Abonne-toi et deviens membre Premium !  >>> Je m'abonne <<< 

2014 : la saison noire des rugbys catalans ? - Article Indép

Discussion dans 'Forum TOP14' créé par Articles de presse, 21 Mars 2014.

  1. Rentre dans la mêlée des discussions enflammées ! :) Inscris toi en 2 minutes, et même en 10 secondes grâce à ton compte Facebook ! Les supporters t'attendent pour partager des avis !
    JE M'INSCRIS ›››
    Rejeter la notice
  1. Articles de presse

    Articles de presse Titan du forum

    Messages:
    14 958
    Notations:
    +15 / 0 / -0

    Partager cette page

    La terre des deux rugbys souffre. L'USAP et les Dragons jouent les derniers rôles cette saison. Déclin ou concours de circonstances ? Peur sur la ville.

    Demain soir, à la même heure (18 h 30), l'USAP et les Dragons reçoivent Biarritz et Huddersfield sous pression. A cinq journées du verdict, l'USAP prie pour ne pas vivre l'affront de la première relégation de son histoire. Après cinq journées de Super League, les Dragons collectionnent les lourdes défaites. Pourquoi ?

    1/Pour 15 millions, t'as plus rien L'USAP et des Dragons ont-ils les moyens de leurs ambitions ? Leur force de frappe financière permet-elle de jouer les gros bras ? Quand Toulon, Clermont ou le Racing-Métro affichent 25 millions d'euros de budget, l'USAP coince dix bons millions derrière, avec le 11e budget du Top 14.

    Conséquence : elle n'est plus invitée à la chasse aux stars. Dan Carter ne viendrait plus. C'est le Racing-Métro qui a proposé 700 000 euros à la perle irlandaise Sexton, en juin dernier. Déclin financier rime régulièrement avec déclin sportif. "Non. Ce n'est pas inéluctable, se persuade François Rivière. Bordeaux ou Grenoble le démontrent cette saison", ajoute un président qui a pourtant été obligé de recapitaliser à hauteur de 2 millions d'euros (1,2 million + 800 000) depuis sa prise de pouvoir en juillet dernier. Tout cela alors que la masse salariale fond depuis deux ans, entraînant les départs de joueurs majeurs (Mas, Chouly, Mermoz, Vahaamahina, Guirado...). "L'USAP a vécu une euphorie sportive et financière après le titre en 2009 qu'elle paie encore. La masse salariale et les frais généraux augmentaient quand les recettes baissaient. Il faudra trois ans pour remettre tout en ordre". Si une relégation en Pro D2 ne plombe pas définitivement le club.

    Avec 9 millions d'euros de budget cette saison, les Dragons voyagent eux en classe affaires en Super League. Ils pointent dans le Top 5 des budgets d'une compétition où deux clubs, Bradford et Londres, débutent la saison perclus de dettes. Après de réelles difficultés, les Dragons trouvent depuis trois saisons un équilibre financier. "C'est une fierté dans un contexte économique délicat", apprécie Christophe Jouffret, le directeur général. Même fragile, cette réussite ne peut donc dédouaner le trou d'air sportif de ce début de saison.

    2/ Perte d'identité ? Les Dragons comme l'USAP revendiquent leur identité catalane. Elle demeure LE point d'ancrage pour les deux entités. Reste qu'un procès en décatalanisation naît autour du rugby proposé par l'USAP cette saison. Son déficit d'agressivité et, pour résumer grossièrement, d'hormones, déboussole les supporters. La perte d'influence de joueurs du cru aussi. "Je ne souhaite pas entrer dans ce débat avant la fin du Top 14, le 3 mai, calme François Rivière. Ce n'est certainement pas la seule cause de nos résultats décevants, mais, il n'est pas impossible que cela pèse".

    L'identité de jeu des Dragons a toujours été façonnée par des techniciens australiens, sauf depuis la saison dernière et la promotion de Laurent Frayssinous. En ce début d'exercice douloureux, les Dracs semblent surtout se heurter à une fin de cycle. "C'est vrai que nous avons 13 ou 14 joueurs en fin de contrat et que peut-être nous vivons une fin de cycle, n'esquive pas Bernard Guasch. Mais, nous sommes aussi confrontés à la blessure de joueurs étrangers majeurs, comme Scott Dureau, alors que nous sommes limités par le règlement à dix joueurs australiens et à une masse salariale de 3 millions d'euros", précise le président-fondateur des Dragons. Qui ajoute que : "Nous sommes aussi limités au niveau de la formation. Présenter une équipe de moins de 20 ans en Angleterre nécessite une enveloppe d'un million d'euros que nous ne pouvons encore assumer".

    3/ Cohabitation fatale ? L'agglomération de Perpignan, ses 220 000 habitants et son tissu économique limité peuvent-ils encore nourrir deux clubs d'élite et 25 millions d'euros de budget ? Ailleurs en France, la réciprocité est rare. Clermont possède un club en Top 14 et un en Ligue 2 de foot. Ensuite, il faut piocher dans les agglomérations bien plus puissantes comme Toulouse, Montpellier ou Bordeaux. "Ce n'est pas un facteur limitant. Nous n'avons pas le même public, la même histoire et il existe assez de partenaires, d'ailleurs certains sont communs", assure Bernard Guasch. François Rivière tient le même discours. Politiquement correct ? Ou juste lucide. En réhabilitant Aimé-Giral et Gilbert-Brutus plutôt que de construire un seul grand stade commun, Perpignan s'est condamné à la cohabitation. Fatale ?

    Lire la suite ...
     
  2. Hcupisant

    Hcupisant Passe son temps sur le forum

    Messages:
    4 129
    Notations:
    +81 / 0 / -0
    Nouvel article dépressif du journal local.

    Faut faire gaffe, ils en pondent à un tel rythme qu'une entorse du pouce avec fin de saison n'est pas à exclure.

    Ce serait kon en cas de relégation, impossible d'écrire sur le parachèvement de l'oeuvre.
     
  3. NICO LA MASSE

    NICO LA MASSE Passe son temps sur le forum

    Messages:
    2 794
    Notations:
    +63 / 0 / -0
    C'est faux ce qu'ils disent ?
     
  4. Océan

    Océan Passe sa vie sur le forum

    Messages:
    7 854
    Notations:
    +554 / 2 / -1
    C'est pas faux, juste partiel, peu précis et peu argumenté.

    ... Et, si pour les dragons qui sont en début de saison, ça peut avoir un effet positif, pour l'USAP, qui joue son avenir sur les prochaines semaines c'est au minimum mal venu !

    Ou ils font un article précis, en balançant des chiffres et en désignant les responsables, ou ils attendent la fin de saison. Mais balancer quelques demi vacheries à 5 matchs de la fin, c'est pas fait pour soutenir le club (ce qu'on pourrait attendre du seul journal local).

    Bref, c'est du niveau de ce qui se lit ici. Sauf les fautes d'orthographe et de Grammaire...
     
  5. GARN

    GARN USAPiste impliqué

    Messages:
    795
    Notations:
    +17 / 0 / -0
    Le DIAPLE.................se mort............ "l'ah queue coups coups" ...........Du grand.........."arc-en-fiel"............ de se "gare-gare-risée" de la "fée-blesse"........ "pas-sage-hère" ..........de la "menthe-alitée" religieusement , "s'auto-dèshabillant"................en mettant "toute-à-nue"la "vente-libre"..... "des-cris" ..............de pauvres baveux qui n'ont rien d'autre à pondre .........! Au lieu d'être"craie-hâtifs" ..............Il "feu-raie" mieux de patienter en "grand-merdant" , leurs fautes de "saints-taxes"............ et de transitions , délibérément "anal-fa-bêta" ...................Oubliant au passage , l'Alpha du commencement ...........En choisissant le plan B directement .......Oubliant que "part-fois" ..........Les lecteurs "sans-doutes" les devine "îlot-chique" dans ce qu'ils devraient.....ces manqués écritoires , s"abstenir de cracher dans la Soupe !!! Comme disait mon compatriote Colluchi , s'ils n'ont que cela à écrire ..........Ils "feu-raie" mieux d'aller se "l'avé" "marre-y-a" ....quel-queue chose dans SA bouche qui "l'an-pêche"..........de saucer !!!
    Bon vrai , mal vrai..................humeur varie selon que vous soyez faibles ..................on vous affaiblira !!!
    [MENTION=558]Perillos[/MENTION] ..........Forza USAP ...........Colucchi disait des journaux ............Ils l'ont un pneu dans la roue qui fait Paon !!! (Quand même !!!)
     
    Dernière édition par un modérateur: 21 Mars 2014

Partager cette page